fbpx
Pourquoi et comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Pourquoi et comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Projetez-vous en train de faire une présentation devant 20 personnes, demander une augmentation à votre manager ou encore poser votre démission pour vous lancer dans une nouvelle carrière plus épanouissante. Sentez-vous votre rythme cardiaque s’emballer rien qu’à la lecture de ses lignes ? Nous vous comprenons : sortir de sa zone de confort professionnelle est loin d’être aisé. Mais vous avez pourtant tout à y gagner ! Imaginez maintenant que vous avez réussi cette présentation, obtenu votre promotion ou osé vous reconvertir. Comment vous sentez-vous ? Eh bien, pour atteindre cet état, il n’y a qu’une chose à faire : vous lancer ! Alors êtes-vous prêt à quitter votre zone de confort, vous créer une liste de défis personnels et relever des challenges haut la main ? C’est parti ! Pour commencer, découvrez dans cet article quelques idées à explorer pour trouver le courage de sortir de votre zone de confort.

Sortir de sa zone de confort : une petite définition

La zone de confort en bref

Que désigne la zone de confort exactement ? C’est un lieu conceptuel dans lequel vous vous trouvez lorsque vous vous sentez en contrôle total des événements. Sécurité, confiance et maîtrise est la devise de cette zone. À première vue, elle parait bien agréable, non ? Pourtant, vous connaissez sûrement déjà le revers de la médaille.

Ainsi, vous vous trouvez dans votre zone de confort professionnelle si vous exercez un job dans lequel vous êtes depuis longtemps, avec des défis qui ne vous font plus peur. De la même façon, lorsque vous cuisinez votre recette favorite ou que vous jouez un morceau de musique que vous maîtrisez sur le bout des doigts, vous êtes aussi dans votre zone de confort.

La zone d’apprentissage

Mais alors, qu’y a-t-il en dehors de cette zone ? Dans un premier temps, en sortant un peu de votre zone de confort, vous trouverez votre zone d’apprentissage et de développement. Un défi qui se trouve dans cette zone présente un risque maîtrisé pour vous, tout en vous faisant vivre une nouvelle expérience et en vous faisant tester un changement.

Par exemple, oser demander une promotion ou une évolution de son poste à son manager, tester une nouvelle recette de cuisine pour soi, s’inscrire à son premier semi-marathon sont autant d’idées de challenges qui se trouvent probablement dans votre zone de développement. Les mener à bien vous apprendront des choses nouvelles sur vous et votre personnalité.

La zone de panique

Mais ce n’est pas tout ! Au-delà de votre zone d’apprentissage, vous entrez dans votre zone de panique. Dans celle-ci, vous aurez l’impression de perdre totalement le contrôle et ressentirez probablement stress et peur. Même si vous pouvez vous en sortir brillamment, ce n’est pas une zone dans laquelle vous avez envie de vous retrouver régulièrement.

Poser sa démission sur un coup de tête sans filet de sécurité et plan d’actions, descendre une piste noire en ski alors que vous débutez à peine ce sport sont des situations qui vous feraient probablement rapidement tomber dans votre zone de panique.

Pour une définition visuelle, nous vous conseillons l’excellente vidéo ci-dessous qui décrypte le concept de zone de confort de manière très pédagogique.

Pourquoi sortir de sa zone de confort ?

À la lecture des éléments précédents, votre zone de confort ne doit pas vous sembler si mal. Alors pourquoi lisez-vous partout qu’il faut absolument en sortir ?
En une phrase simple, celle-ci peut vous donner l’impression de stagner si vous y restez trop longtemps. C’est le cas par exemple si :
  • vous maîtrisez parfaitement le périmètre de votre job. Mais maintenant que vous n’apprenez plus grand chose au quotidien, vous vous rendez compte que ce métier ne vous épanouit pas vraiment et vous aspirez à de nouveau défis ;
  • vos tâches quotidiennes vous paraissent ennuyeuses et répétitives parce que vous en connaissez les ficelles sur le bout des doigts ;
  • votre trajet quotidien pour vous rendre au travail vous semble très familier mais il n’empêche qu’il est trop long, ou trop fréquenté.
C’est bien là que se trouve le nerf de la guerre ! La seule façon de vous sortir de ces situations peu épanouissantes est d’oser quitter votre zone de confort : apprendre à vous connaître pour envisager un nouveau métier, demander une évolution de poste ou négocier du télétravail par exemple. Ainsi, si vous avez l’impression de manquer de challenges ou d’enthousiasme dans votre vie quotidienne, c’est sûrement parce que vous n’osez pas assez relever de défis qui vous font peur !
Alors, nous ne pouvons que vous conseiller de sortir de votre zone de confort professionnelle, mais aussi personnelle et d’oser :
  • apprendre de nouvelles compétences ;
  • apprendre à vous connaître ;
  • rencontrer de nouvelles personnes ;
  • découvrir un nouvel endroit ;
  • créer des opportunités ;
  • etc.
Vous vous dites peut-être : « plus facile à dire qu’à faire ! Comment faire taire la petite voix qui me dit que je ne suis pas assez bien, que je ne vais pas y arriver, que c’est trop risqué ? » Patience, nous vous livrons tous nos secrets dans le prochain paragraphe !
progresser en sortant de sa zone de confort

Comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Établir sa vision de carrière

Pour sortir de votre zone de confort professionnelle, il est essentiel que vous ayez une vision, un objectif. C’est même encore mieux si vous avez un « pourquoi », une motivation profonde qui vous donne envie d’avancer.
Vous êtes sûrement en train de vous demander : « mais à quoi une vision peut-elle bien servir ? Il faut que je me lance, un point c’est tout. » Eh bien, un objectif précis, un « pourquoi » va justement vous donner la première impulsion pour oser. C’est aussi lui qui va vous faire persévérer et avancer, quand les choses deviendront inconfortables ou difficiles. C’est également lui qui va vous freiner de courir vous réfugier dans votre zone de confort au moindre obstacle à franchir.
Pour définir votre propre vision, voici quelques exemples pour vous inspirer :
  • donner du sens à votre quotidien ;
  • améliorer votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • développer des compétences sur un sujet qui vous intéresse ;
  • défendre une cause qui vous tient à cœur.

Gardez toutefois en tête que c’est seulement grâce à une introspection et en apprenant à vous connaître que vous construirez votre motivation profonde. Pour vous aider à définir votre vision, découvrez comment trouver votre pourquoi dans notre article dédié.

Si vous avez besoin d’une vision avec un plan d’actions associé, nous vous aidons également à trouver vos objectifs de vie.

Se lancer des petits défis

Voici un excellent exercice pour sortir de sa zone de confort ! Lancez-vous des petits défis quotidiens dans votre vie professionnelle pour lui donner un petit coup de boost : parler à un collègue qui vous intimide, oser prendre la parole pour affirmer vos idées en réunion, demander une promotion à votre manager. Plus un challenge vous fait peur, plus vous avec intérêt à essayer de le relever ! Si vous n’y arrivez pas du premier coup, pas la peine de vous auto-flageller : fixez-vous un objectif plus petit dans un premier temps et réessayez. L’important et surtout d’avancer.
Si vous éprouvez le besoin de réinventer votre vie professionnelle, commencez également par de petits défis. Ne posez pas votre démission du jour au lendemain sur un coup de tête. Ne restez pas également bloqué face à l’ampleur de la tâche. À la place, faites un petit pas : ouvrir un livre sur le sujet, écouter des podcasts inspirants, faire des exercices pour apprendre à vous connaître.

Découvrez 6 podcasts de reconversion professionnelle pour vous accompagner dans la vôtre.

Nous vous donnons également 5 idées de livres pour trouver votre voie professionnelle et vous aider à avancer dans votre projet.

Prendre conscience de ses blocages

Pour vous aider à sortir de votre zone de confort professionnelle, il est important que vous mettiez en lumière les peurs et blocages qui vous empêchent d’avancer et de vous lancer. Est-ce une peur d’échouer ? Est-ce la crainte du regard et du jugement des autres ?
Dans tous les cas, essayez de dédramatiser la situation et de vous rassurer en vous posant les questions suivantes :
  • quel est le pire scénario qui puisse arriver ?
  • quel enseignement pourrais-je tirer d’un éventuel échec ?
En vous projetant et en anticipant les éventuels problèmes, vous arriverez à surpasser vos blocages et oser vous lancer malgré tout ! Pour vous aider, découvrez 5 conseils pour accepter l’échec professionnel.

Se rassurer

Enfin, n’oubliez pas de vous rassurer. Prenez conscience qu’en sortant de votre zone de confort, vous ne la perdez pas, vous ne faites que l’élargir. Demandez-vous : « si je me lance, que devrais-je mettre en œuvre pour retourner dans ma zone de confort ? Serait-ce si difficile ? »
Par exemple, si vous souhaitez créer votre entreprise, mettez en place un plan d’actions à dérouler si jamais vous deviez retrouver un travail salarié : combien de temps cela prendrait-il ? Quelles seraient les étapes ? À quelle échéance commenceriez-vous à mettre en œuvre ce plan d’actions ?
Souvenez-vous également que vous êtes déjà sorti de votre zone de confort à de nombreuses reprises ! Un déménagement, un changement de travail, une nouvelle relation : analysez ce qu’il s’est passé, le positif, le négatif et les enseignements. Au global, n’était-ce pas une expérience plutôt enrichissante ? N’avez-vous pas su agir pour compenser les mauvais côtés ?
se rassurer et établir une vision claire de son job
Vous avez maintenant tous nos conseils pour oser sortir de votre zone de confort professionnelle et vous lancer dans l’inconnu ! Vous verrez, vous ne le regretterez pas ! Alors, quel prochain défi allez-vous relever dans votre vie professionnelle ?

Mini-guide d'autocoaching

Des exercices et des réflexions pour mieux vous connaître et oser croire en votre job de rêve !

    Comment se détendre après le travail ? 6 astuces à tester

    Comment se détendre après le travail ? 6 astuces à tester

    Après une journée à courir entre les salles de réunions, votre bureau et celui de vos collègues, vous n’avez qu’une envie : décompresser et vous changer les idées. Mais entre les tâches ménagères et les pensées du travail qui tournent en boucle, se relaxer après une journée stressante est plus facile à dire qu’à faire… Alors comment se détendre après le travail sans passer par la case crise de nerfs ? Vous pouvez commencer par lire la suite de cet article, c’est déjà un excellent moyen de combattre le stress naturellement ! Vous y apprendrez grâce à nos 6 astuces comment décrocher du travail, vous défouler après le boulot ainsi que plusieurs idées d’activités pour se détendre ou se ressourcer. Alors respirez profondément et suivez le guide !

    #1 Faire valoir son droit à la déconnexion

    Ce premier conseil peut paraître évident et pourtant, vous ne l’appliquez peut-être pas ! Combien de fois vous est-il arriver d’allumer de nouveau votre ordinateur après être rentré à la maison ? Si vous vous dites souvent : « je n’arrive pas à décrocher du travail, je ne comprends pas », la première chose à faire est peut-être de déconnecter ! Adieu e-mails, appels et ordinateur portable. Coupez tout lien qui pourra vous rappeler le travail !

    En effet, d’après une étude réalisée en 2014, plus de 2 cadres sur 3 se replongent dans leur travail le soir à la maison. Pourtant, depuis janvier 2017, les entreprises sont tenues légalement de disposer d’un accord ou d’une charte sur le droit à la déconnexion pour leurs collaborateurs. Alors n’hésitez pas à en parler à votre supérieur si vous pensez que votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle est bafoué.

    Pour une déconnexion complète, vous pouvez même envisager de supprimer les sollicitations digitales personnelles. Instagram, Facebook et autre Youtube ne sont peut-être pas la meilleure activité pour bien se reposer après le travail. Découvrez d’autres idées dans la suite de l’article.

    #2 Se vider la tête après le boulot

    « Ok, j’ai éteint mon téléphone professionnel. Mais des pensées liées au boulot continuent à tourner dans mon esprit… Comment décrocher du travail pour de bon dans ce cas-là ? » Et si vous signifiez littéralement à votre cerveau que la fin de la journée de travail est là et que c’est le moment de passer à autre chose ?
    Pour ce faire, voici quelques idées à tester pour se changer les idées après le travail :
    • écrire pour se vider la tête. Faites le bilan de la journée qui vient de s’écouler : qu’est-ce qui s’est passé en positif, en négatif ? Quel enseignement pouvez-vous en tirer ? Si vous avez l’impression de broyer du noir, essayez de vous concentrer sur les événements qui vous donnent le sourire, aussi futiles soient-ils ;
    • discuter de sa journée avec ses proches. Parfois, prendre un moment pour échanger sur sa journée et avoir un avis extérieur peut vous aider à prendre du recul et arrêter de ressasser vos pensées ;
    • préparer sa journée du lendemain. Pour éviter d’avoir vos tâches professionnelles qui tournent en boucle dans votre tête, comme un disque rayé, pourquoi ne pas préparer votre to-do list et organiser le jour d’après avant de partir du travail ?

    Pour des to-do lists efficaces, découvrez la méthode GTD et 2 outils pour la mettre en place. Avec un système de boîte de réception pour noter toutes vos tâches et idées, c’est la technique idéale pour se vider la tête.

    se relaxer après le travail

    #3 Mettre en place une routine pour séparer vie privée et vie professionnelle et décrocher du travail

    Après une journée au bureau

    En quittant le bureau en fin de journée, essayez de trouver un moyen de couper avec la journée de travail. Écoutez un podcast dans la voiture ou lisez un livre dans les transports pour arrêter de penser au boulot. De retour à la maison, continuez la petite routine déconnexion ! Changez-vous en habits confortables, enfilez vos chaussons et passez en mode cocooning. Cela devrait aider votre cerveau à comprendre que l’heure de la détente est venue !
    Et si vous joigniez l’utile à l’agréable ? Voici 10 podcasts motivants pour votre vie professionnelle, à écouter pour se détendre après le boulot tout en vous inspirant !

    Après une journée de télétravail

    Si vous êtes resté à la maison pour travailler, séparer vie professionnelle et vie personnelle devient un petit challenge personnel. Si vous le pouvez, sortez de la maison pour aller à la salle de sport, faire quelques courses ou une petite balade. Le fait de quitter votre « bureau » et de revenir à la « maison » ensuite devrait vous aider à vous détendre au quotidien et ne plus penser au travail. Si vous ne pouvez pas sortir, essayez de bouger votre corps avec une activité où vous n’êtes pas assis. Une séance de sport, du yoga, voire un peu de rangement ou de ménage devraient vous aider à couper avec les tracas professionnels.

    Pour encore plus d’idées, découvrez tous nos conseils pour concilier télétravail et équilibre entre vie privée et vie professionnelle au quotidien.

    #4 Se réserver du temps avec une activité pour se ressourcer et se changer les idées après le travail

    Si vous avez passé votre journée de bureau à courir partout, vous éprouverez sûrement le besoin de vous reposer, vous détendre et vous ressourcer en rentrant à la maison. Voici quelques suggestions d’activités détente.

    À la maison

    Évadez-vous par exemple avec une activité créative. Dessinez, peignez, faites de la couture ou prenez le temps de pratiquer votre instrument de musique par exemple.

    Si vous n’avez pas l’inspiration ou ne vous sentez pas d’humeur créative, pourquoi ne pas ouvrir un bon livre pour vous détendre ?

    À l’extérieur

    Sortir peut aussi être une excellente façon de se détendre après le travail ! Passez un coup de fil à quelques amis et trouvez quelqu’un pour prendre un verre ou aller manger au restaurant. Vous pouvez aussi entraîner votre conjoint ou toute votre petite famille pour une sortie improvisée qui devrait dépayser tout le monde !

    se changer les idées après le travail

    #5 Faire du sport pour se défouler après le travail

    Vous avez de l’énergie à revendre et envie de vous défouler ? Pourquoi ne pas bouger votre corps et transpirer un peu ? Les bienfaits du sport ne sont plus à prouver : sécrétion d’endorphines, amélioration de la qualité du sommeil, lutte contre les effets néfastes de la sédentarité. Alors choisissez votre activité physique préférée : course, natation, fitness, vélo ou même marche à pied et évacuez le stress de la journée.

    Attention toutefois à ne faire d’exercice physique intense dans les 3 heures qui précèdent votre heure habituelle de coucher. Cela peut dégrader la qualité de votre sommeil.

    #6 Décompresser après le travail avec une activité relaxante

    Enfin, si vous avez vraiment besoin de vaincre le stress et l’angoisse, voici quelques activités pour une séance de relaxation maximale, à s’offrir régulièrement pour se recentrer et adopter la zen  :
    • faites une séance de méditation à la fin de votre journée de travail ;
    • si ce n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez tester la cohérence cardiaque en alternative ;
    • pratiquez la relaxation musculaire.

    Si vous êtes tenté par un moment relaxant, nous avons détaillé ces pratiques dans un article avec 4 exercices à pratiquer pour se relaxer au travail.

    lire un livre pour se détendre après le travail
    Vous connaissez maintenant nos 6 idées à tester pour savoir comment se détendre après le travail ! Alors laquelle vous tente le plus ?
    Pour continuer la lecture, découvrez comment connaître son chronotype et réorganisez votre journée pour respecter votre rythme naturel !
    Le guide complet pour réussir sa recherche d’emploi et décrocher le job de ses rêves

    Le guide complet pour réussir sa recherche d’emploi et décrocher le job de ses rêves

    La joie des CV, des lettres de motivation et des entretiens d’embauche, c’est reparti pour vous ! Maintenant que votre nouveau projet professionnel se précise, c’est le moment de le concrétiser. Seulement, malgré vos années d’expérience professionnelle, les doutes sont toujours là. Comment éviter de trouver de nouveau un bullshit job ? Comment décrocher un emploi plus aligné avec vos valeurs, dans lequel vous contribuerez à une cause qui vous tient à cœur ? En résumé, comment réussir sa recherche d’emploi et décrocher le job de ses rêves ? Dans cet article, nous vous donnons tous les outils pour organiser, préparer et persister dans sa recherche d’emploi. Refaire son CV, même après une reconversion professionnelle, gérer son stress, travailler son état d’esprit pour ne pas abandonner : vous aurez bientôt tous les éléments pour savoir comment faire une recherche d’emploi efficace !

    Étape #1 : Préparer le terrain pour organiser efficacement sa recherche d’emploi

    Se libérer du temps

    Pour commencer du bon pied, votre recherche d’emploi doit avoir sa place dans votre agenda. Essayez donc de vous libérer un créneau régulier pour postuler aux offres et préparer vos entretiens d’embauche. Nous vous conseillons de réserver un minimum de 2 heures dans votre semaine pour vous y consacrer. Si vous le pouvez, l’idéal est de répartir 4 heures dans votre agenda pour avancer efficacement et ne pas faire traîner votre projet.

    Pour le moment idéal, à vous de décider. Le matin avant de partir au bureau, le soir en rentrant, le week-end, choisissez un créneau pendant lequel vous avez un minimum  ! Découvrez le moment optimal pour vous grâce à ce test pour connaître votre chronotype et vous reconnecter à votre rythme naturel.

    Bien s’entourer

    « Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps » Jim Rohn

    Que vous croyiez ou non à cette citation, nous vous conseillons tout de même de soigner votre entourage lors de votre recherche d’emploi, en particulier dans le cas d’une reconversion professionnelle sur laquelle vos proches peuvent être assez sceptiques.

    Passez plus de temps avec des personnes qui vous soutiennent, qui sont elles-mêmes en train de relever des défis dans leur vie ou qui croient à la croissance personnelle. Si vous n’avez pas encore ce genre de personnes qui vous tirent vers le haut dans votre entourage, provoquez des situations pour les rencontrer, par exemple via :
    • un contact par LinkedIn ;
    • un groupe Facebook ;
    • un camarade de formation ;
    • un ami d’amis.
    Dans l’idéal, essayez même de trouver quelqu’un dans votre entourage qui cherche à changer de travail comme vous ! Encouragez-vous mutuellement et partagez vos doutes et réussites autour d’un rendez-vous hebdomadaire digital ou en personne. C’est une technique infaillible pour persister dans votre recherche d’emploi !
    À lire aussi : Être bien entouré et se libérer du temps sont 2 étapes indispensables pour réussir sa reconversion professionnelle. Découvrez notre autre article sur ce sujet.

    Étape #2 : formaliser précisément son projet professionnel pour réussir sa recherche d’emploi

    Cette seconde étape de la recherche d’emploi est indispensable pour vous aider à bien formaliser vos motivations par écrit et donner la présentation la plus claire possible auprès d’un recruteur.

    Alors, saisissez votre plus belle plume ou votre clavier d’ordinateur et essayez de répondre aux questions ci-dessous de la façon la plus précise possible :
    • Quel est votre pourquoi, la raison qui vous pousse à changer d’orientation professionnelle et chercher un nouvel emploi ? Attention, la raison « pour fuir mon précédent travail » n’est pas valide. Soyez le plus constructif possible en vous reconnectant aux motivations qui se cachent derrière votre quête de sens ;
    • Dans quel secteur souhaitez-vous exercez ?
    • Pour quel type de structure aimeriez-vous idéalement travailler : startup, grande entreprise, association ?
    • Quel métier ou type de poste visez-vous ?
    • Quelles compétences souhaitez-vous mettre en œuvre au quotidien ?
    • Quelles sont les valeurs que votre future entreprise doit incarner ?
    • Dans quelles conditions aimeriez-vous travaillez (en remote, en télétravail partiel, avec des horaires flexibles) ?
    À lire aussi :
    À partir de vos réponses aux questions ci-dessous, préparez un pitch d’une minute maximum pour vous présenter lors de vos entretiens d’embauche. Pour un discours attractif, nous vous conseillons de commencer par mettre en avant votre « pourquoi ». Par exemple, le pitch de Sensy pourrait ressembler à celui ci-dessous :

    Chez Sensy, nous croyons que le coaching ne devrait pas être réservé aux élites, que tout le monde est en droit de devenir acteur de sa vie. Pour cela, nous rendons le coaching accessible au plus grand nombre. Nous proposons des formules de coaching sur mesure, inspirées du meilleur des méthodes de coaching existantes.

    Étape #3 : Mettre à jour son CV

    Grâce à l’étape 2, vous devriez maintenant avoir les idées claires sur votre projet de recherche d’emploi. Vous savez quelles compétences mettre en avant et sur quels points insister auprès d’un recruteur. Toutefois, en particulier dans le cas d’une reconversion professionnelle, ce n’est pas toujours évident de savoir comment présenter ses expériences passées et sa nouvelle recherche sur une feuille A4.

    Voici nos conseils pour vous aider à présenter votre CV de la manière la plus claire possible pour votre futur potentiel employeur, en particulier si vous êtes en train de changer d’orientation professionnelle :
    • mettez un titre à votre CV qui indique ce que vous recherchez : si vous cherchez à être photographe, indiquez « photographe ». Pas de « en reconversion » ou « débutant » après. Ne laissez pas votre syndrome de l’imposteur prendre le dessus et affirmez fièrement votre nouveau métier ;
    • ensuite, sous le titre, expliquez en une phrase votre démarche de changement d’orientation professionnelle. Par exemple : « je souhaite mettre mes compétences de gestion de projet au service de la protection de la biodiversité » ;
    • dans le reste du CV, l’accent doit être mis sur les compétences transverses et soft skills que vous avez développé lors de vos expériences passées et qui vous serviront dans votre futur métier. Cela peut par exemple être votre capacité d’écoute, d’organisation ou de planification. Cela peut même être des compétences techniques que vous souhaitez mettre à profit dans un nouveau secteur ;
    • insistez bien sur les formations et expériences que vous avez déjà pour votre futur métier. Si vous souhaitez trouver un emploi dans le secteur de l’environnement par exemple, mettez en avant vos expériences associatives éventuelles ou votre démarche personnelle.
    Profitez également de la lettre de motivation pour expliquer de manière précise votre projet de reconversion, vos motivations et mettre en avant les compétences les plus cruciales de votre parcours. L’association CV et lettre de motivation devrait alors faire mouche !
    trouver le job idéal

    Étape #4 : Faire une recherche d’emploi proactive

    Trouver les entreprises qui recrutent

    Comment trouver les petites entreprises qui cherchent à renforcer leurs équipes ? Vous avez sûrement déjà tenté votre chance sur les plateformes de recherche d’emploi classiques (Indeed, LinkedIn, etc.) mais ce n’est pas toujours évident de se retrouver dans la masse des offres proposées.
    Voici quelques sources de recherche d’emploi alternatives pour enfin trouver le job qui vous fait vibrer et est en accord avec vos valeurs :
    • Welcome To The Jungle. Ce site Internet commence à bien se faire connaître. Pour cause, c’est une mine d’or pour découvrir de petites entreprises dans votre ville et surtout trouver celles qui recrutent. Les offres d’emploi peuvent même être triées par secteur. Vous pouvez alors filtrer pour n’avoir que les associations, ONG ou les entreprises du secteur de la santé par exemple ;
    • Fuyons la Défense. Ce site porte bien son nom : oubliez les tours de la Défense et trouvez des offres d’emploi différentes et excitantes qui changent du « chargé de projet » habituel. Des organismes comme Enercoop, la Croix-Rouge ou Bla Bla Car y ont déjà posté des offres d’emploi ;
    • Jobsense. Cette plateforme connecte les entreprises et organismes à vocation responsable et sociale avec des candidats engagés. Leur ambition est de permettre aux structures vertueuses de trouver des salariés compétents et aux candidats de trouver des emplois riches de sens et en accord avec leurs valeurs. Vous y trouverez par exemple les offres d’Action Contre la Faim ou de l’Agence Parisienne du Climat.
    Le secteur de l’écologie vous tente ? Découvrez tous nos conseils pour trouver les entreprises qui recrutent et travailler dans le développement durable.

    Postuler efficacement

    Vous pouvez effectivement répondre aux offres d’emploi directement sur les plateformes de recherche. Toutefois, ce n’est pas toujours le moyen le plus efficace pour retenir l’attention des recruteurs. Ceux-ci se retrouvent souvent submergés de CV. Au pire, ils ne voient même pas le vôtre, au mieux, ils le considèrent mais n’ont pas assez d’informations pour vous différencier par rapport aux autres candidats.

    Une solution qui fonctionne bien est de prendre contact avec un salarié de l’entreprise, par exemple via LinkedIn. Ne rentrez pas d’emblée dans le vif du sujet en lui annonçant fièrement que l’offre d’emploi B52C a retenu votre attention. Dites-lui que l’entreprise vous intéresse, que vous aimeriez en savoir un peu plus sur son quotidien : en bref, intéressez-vous à son métier. Si la prise de contact se passe bien, vous pouvez même lui proposer de prendre un café pour le rencontrer en personne.

    Si vous obtenez effectivement un entretien d’embauche, vous aurez déjà glané de précieuses informations sur votre potentiel futur employeur. Cette technique de recherche d’emploi est également un excellent moyen pour vous construire un carnet d’adresses dans le secteur visé.

    Faire un suivi de ses candidatures

    Enfin, pour réussir sa recherche d’emploi, n’oubliez pas de faire un suivi de vos candidatures ! Pour vous y retrouver et ne pas postuler 2 fois à la même offre ou contacter 3 fois une même personne, rien de mieux qu’un petit tableur avec quelques informations :
    • le nom de l’entreprise et le lien vers son site Internet ;
    • la personne contactée si nécessaire ;
    • le lien vers l’offre d’emploi ;
    • la date de candidature ;
    • la date de relance éventuelle (avec un petit rappel à programmer dans son agenda) ;
    • la réponse (positive, négative, absente).

    Étape #5 : Gérer la période des entretiens d’embauche comme un pro

    Bravo, vous avez décroché vos premiers entretiens d’embauche ! C’est le moment de faire vos preuves devant le recruteur… mais également de lui poser toutes vos questions. Eh oui, n’oubliez pas que les entretiens vont dans les 2 sens ! L’entreprise a autant intérêt à vous charmer et vous convaincre que vous à vous présenter sous votre meilleur jour !

    Peaufiner son pitch de présentation

    Déjà bien préparé grâce à l’étape 2, c’est le moment de peaufiner votre pitch de présentation. Adaptez les détails en fonction de votre interlocuteur : ce ne sont peut-être pas les mêmes compétences que vous mettrez en avant auprès d’un interlocuteur des ressources humaines ou pour un entretien technique.

    Préparez-vous également aux questions les plus fréquentes en entretien, pour éviter d’avoir à réfléchir dans le feu de l’action. Vous verrez que c’est également un exercice très utile pour vous conforter dans vos motivations et dans votre projet.

    Gérer son stress

    Passer des entretiens d’embauche n’est un exercice trivial pour personne. Vous devez en effet vous vendre et faire vos preuves à l’oral dans un temps relativement court. Toutefois, ce n’est pas une raison pour laisser le stress vous gagner et vous empêcher de donner le meilleur de vous-même !
    Pour lutter contre le stress nocif, l’élément essentiel est d’arriver bien préparé ! Toutefois, si vous sentez que ce n’est pas suffisant, vous pouvez vous appuyer sur différents exercices de relaxation, à pratiquer avant vos entretiens pour arriver zen et détendu devant le recruteur. En voici quelques-uns :
    • se reconnecter à ses 5 sens grâce à la méditation de pleine conscience ;
    • pratiquer 5 minutes de cohérence cardiaque ;
    • essayer un exercice de visualisation.

    Découvrez ces exercices pour se relaxer au travail en détail dans notre article dédié.

    S’assurer que l’entreprise est faite pour soi, étape indispensable de la recherche d’emploi

    Nous l’avons déjà dit mais nous préférons le répéter tellement c’est important : les entretiens sont dans les 2 sens ! C’est d’autant plus vrai à l’heure où les jeunes arrivant sur le marché du travail n’ont plus peur du job out. Autrement dit, ils n’hésiteront pas à quitter leur CDI au bout de 6 mois sans rien derrière si l’entreprise ou la mission ne leur convient pas. Essayez donc de renverser le rapport de force pendant les entretiens et ne partez pas avant de savoir si l’entreprise va réellement vous plaire ou pas.
    Pour cela, posez des questions au recruteur pour détecter derrière les lignes de son discours bien rodé des signaux suspects. Voici quelques exemples de questions pour vous assurer que l’entreprise partage vos valeurs, respecte l’équilibre de ses salariés et leur confie des défis intéressants à relever :
    • Qui sont vos clients ? Qui ciblez-vous avec vos produits ou services ?
    • Avec quels types de fournisseurs travaillez-vous ?
    • En quoi l’entreprise est-elle un endroit agréable où travailler ?
    • Qu’est-ce qui fait la notoriété de l’entreprise auprès des collaborateurs ?
    • Vais-je travailler seul ou en équipe ? Combien de personnes font partie de l’équipe ? Quelle y est l’ambiance ?
    • Avec quelles autres entités de l’entreprise vais-je collaborer ?
    • Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos collaborateurs ?
    • À quoi ressemble une journée typique dans l’équipe sur le poste ?
    Libre à vous d’adapter ces questions en fonction de votre interlocuteur (technique ou RH), de l’entreprise mais surtout de vos valeurs ! Si vous recherchez une grande autonomie de travail, posez des questions sur le management, les projets et les responsabilités. Si l’entreprise doit être très engagée écologiquement ou socialement, interrogez le recruteur sur les clients, les fournisseurs et les objectifs.
    Grâce aux réponses du recruteur, vous glanerez des informations précieuses sur votre potentiel futur emploi et apparaîtrez comme curieux et intéressé aux yeux de la personne en face de vous ! Si vous vous « grillez » avec vos questions, prenez-le comme une bonne nouvelle. C’est probable que l’entreprise n’était pas faite pour vous !

    Faire un bilan après chaque entretien pour prendre du recul

    Ensuite, après chaque entretien, prenez 30 minutes pour faire un petit bilan :
    • Comment avez-vous vécu l’entretien ?
    • Comment percevez-vous l’entreprise ?
    • Quelles sont vos impressions sur l’adéquation du poste et de l’entreprise avec votre projet et vos valeurs ?
    • Avez-vous de nouvelles idées de questions à poser ou des pistes d’amélioration pour votre pitch de présentation pour le prochain entretien ?
    gérer son stress et préparer un entretien d'embauche

    Étape #6 : Persister dans sa recherche d’emploi

    Malgré vos relances et vos nombreuses candidatures, l’hameçon ne mord toujours pas. Vous avez du mal à décrocher des entretiens et le peu que vous ayez passé n’ont rien donné ? Nous vous donnons quelques conseils pour persévérer !

    Renforcer son personal branding en ligne

    Pour booster votre recherche d’emploi, avez-vous pensé à vous créer une image de marque personnelle sur un réseau social ? Vous pensez peut-être que c’est une stratégie réservée aux entrepreneurs pour trouver des clients. Pourtant, c’est aussi une façon très puissante d’attirer des potentiels recruteurs sur votre profil. En mettant en avant vos valeurs, ce qui est important pour vous dans une entreprise, vos expériences passées, vos aspirations, vous devriez faire mouche auprès de votre recruteur idéal !
    Pourquoi ne pas tenter l’expérience sur le principal réseau social professionnel ? Découvrez 4 piliers cruciaux pour réussir votre stratégie de personal branding sur LinkedIn !

    S’auto-coacher pour ne pas abandonner sa recherche d’emploi

    Se rappeler son pourquoi

    N’oubliez pas votre motivation profonde, la raison qui vous pousse à faire cette recherche d’emploi. Que vous soyez en quête de sens au travail, d’autonomie, de liberté, de défis, votre « pourquoi » est crucial ! Pour vous en rappeler quotidiennement, vous pouvez même accrocher une citation inspirante qui vous le rappelle au-dessus de votre bureau.
    Souvenez-vous que vous voulez en finir avec les bullshit jobs, que vous aspirez à un emploi riche de sens et en accord avec vos convictions. Cela vaut bien le coup de persévérer encore, non ?

    Faire le bilan du positif

    Même si vous n’avez pas encore décroché le job de vos rêves, vous y travaillez sérieusement ! Alors n’oubliez pas de faire un bilan du positif et de vous féliciter régulièrement. Peut-être êtes-vous en plein processus de recrutement qui se déroule bien ? Votre projet se précise-t-il au fur et à mesure des entretiens ? Avez-vous fait des rencontres intéressantes et eu des échanges enrichissants ? Notez tous les points positifs, même ceux qui vous paraissent insignifiants !
    Rappelez-vous également régulièrement d’où vous partez ! Il y a peu, votre projet était flou, votre CV un brouillon et vos lettres de motivation inexistantes. Alors n’oubliez pas de vous féliciter pour le chemin parcouru !

    Travailler sa confiance en soi

    Cruciale pendant une période de recherche d’emploi, n’oubliez pas de chouchouter votre estime de vous-même et de travailler à la renforcer. Rappelez-vous régulièrement de vos qualités et donnez-vous des petits discours encourageants devant le miroir. Évitez également de vous comparer aux autres : vous faites votre propre chemin et c’est le seul qui compte vraiment !
    Créez votre propre routine bien-être avec ces 7 exercices pour augmenter la confiance en soi.

    S’offrir du temps pour soi

    Enfin, n’oubliez pas de vous offrir du temps pour vous ressourcer et vous relaxer. Souvenez-vous qu’une recherche d’emploi se rapproche plus d’un marathon que d’un sprint. Alors permettez-vous des week-ends, voire des semaines entières sans recherche intensive sur les plateformes de recrutement. Vous ne repartirez que plus motivé et efficace, une fois votre pause terminée !
    méthode pour gérer un entretien d'embauche
    De la préparation au suivi des entretiens d’embauche en passant par la gestion des doutes, vous avez maintenant toutes les étapes pour réussir votre recherche d’emploi et enfin décrocher le job de vos rêves ! Votre carrière épanouissante n’attend que vous. Alors quand vous lancez-vous ?

    Souhaitez-vous donner un coup de boost supplémentaire à votre recherche d’emploi ? Alors notre coaching ROCK est fait pour vous ! Un coach certifié et spécialisé dans l’accompagnement à la recherche d’emploi sera là pour vous aider à décrocher le job qui vous fera enfin clamer haut et fort : « j’aime le lundi » !

    Mini-guide d'autocoaching

    Des exercices et des réflexions pour mieux vous connaître et oser croire en votre job de rêve !

      6 exercices pour apprendre à se connaître dès aujourd’hui

      6 exercices pour apprendre à se connaître dès aujourd’hui

      Au milieu des distractions, incitations à la consommation et autres notifications permanentes, comment faire taire le bruit ambiant pour parvenir à s’écouter ? À première vue, améliorer sa connaissance de soi peut sembler mission impossible. Alors, pour vous aider à vous reconnecter à vous-même, nos coachs vous ont concocté 6 exercices pour apprendre à se connaître. Vous verrez qu’avec un brin d’introspection, un soupçon de réflexion et une pincée d’enquête, vous pourrez mettre le doigt sur vos forces, vos faiblesses, vos motivations et vos craintes. À la clé, trouver les informations qui vous manquent pour réaligner vos vies personnelle et professionnelle avec vos valeurs et convictions !

      Exercice #1 : Faire un bilan de sa situation

      Voici le premier exercice de notre petite sélection pour se connaître soi-même : faire le bilan de votre situation actuelle. Professionnel comme personnel, essayez au maximum de couvrir la globalité de votre quotidien. Pour vous aider à formuler et analyser vos impressions, nous vous conseillons de séparer votre bilan en 3 catégories : physique, mental et émotionnel.
      Essayez ensuite de répondre aux questions suivantes :
      • bilan physique : qu’est-ce qui fait du bien à votre corps et votre santé au quotidien ? Inversement, qu’est-ce qui vous épuise physiquement ? Pensez sport, relaxation, alimentation pour donner une réponse complète à ces questions ;
      • bilan mental : qu’est-ce qui fait du bien à votre mental ? Est-ce un challenge intellectuel au travail, un sujet qui vous passionne, un débat animé sur une thématique intéressante ? Inversement, qu’est-ce qui vous fatigue mentalement ?
      • bilan émotionnel : quelles situations quotidiennes vous font vous sentir bien émotionnellement ? Pour cette question, pensez aux moments où vous ressentez une émotion positive envers vous-même ou autrui. Au contraire, quelles relations ou quels événements participent à vider votre énergie émotionnelle ?

      À l’aide de ce petit bilan, vous devriez commencer à voir vos préférences se dessiner et mettre en avant les activités, situations qui vous ressourcent et celles qui vous fatiguent. C’est la première étape pour améliorer votre connaissance de vous-même et vous sentir mieux dans votre quotidien.

      À lire aussi : découvrez comment trouver son pourquoi, une étape importante pour donner un fil conducteur à sa vie professionnelle et enfin s’épanouir au quotidien.

      Exercice #2 : Passer un test de personnalité

      Il est possible que vous essayiez en vain de comprendre certaines de vos réactions, préférences et comportements. Pour clarifier cela, nous vous conseillons de passer un ou plusieurs tests de personnalité. Loin de nous l’idée de vous mettre dans une case ! Nous voyons plutôt les tests de personnalité comme un moyen de vous aider à mieux comprendre votre caractère, tout en vous confortant et vous rassurant dans certains de vos choix.

      Le test des 16 personnalités ou MBTI

      Notre test de personnalité favori est celui des 16 personnalités inspiré du MBTI (Myers-Briggs). Ce test vous donne 4 lettres représentant vos préférences dans votre façon de percevoir et d’interagir avec le monde qui vous entoure.

      Interprétation du test de personnalité MBTI

      Voici les 4 lettres et une brève description de leur signification :
      • E ou I. Si vous êtes I, vous vous ressourcez mieux en étant seul. Au contraire, si vous êtes E, vous rechargez plus facilement vos batteries lorsque vous êtes entouré ;
      • N ou S. La lettre N indique que vous préférez voir le monde dans sa globalité et de manière conceptuelle. La lettre S est plutôt attribuée à ceux qui perçoivent le monde en priorité avec leurs 5 sens en accordant plus d’importance aux faits ;
      • F ou T. Vous obtiendrez F si vous préférez prendre vos décisions en fonction de vos préférences ou de celles des autres. T désigne les personnes qui fondent leurs prises de décision sur la logique, la raison ;
      • J ou P. Si vous êtes orienté P, vos décisions sont centrées sur votre avis en priorité et vous essayez d’avoir un maximum d’observations avant de faire un choix. À l’inverse, si vous êtes J, vos choix prennent en compte l’avis des autres et sont fondés sur un petit nombre d’informations choisies.
      À première vue, cette description de chacune des lettres séparément peut vous sembler un peu abstraite. Nous vous conseillons donc de faire vous-même le test et de lire attentivement la description de votre personnalité sur le site. Les 4 lettres interprétées ensemble donnent un éclairage très intéressant sur votre comportement, vos attentes professionnelles, personnelles et vos interactions avec autrui. C’est un des meilleurs exercices pour apprendre à se connaître, si vous ne l’avez pas encore fait !
      test pour mieux se connaitre

      Exercice #3 : Interroger ses proches pour mieux se connaître

      C’est un des exercices pour apprendre à se connaître que nous préférons ! Interroger les personnes qui vous côtoient quotidiennement peut être une précieuse source d’informations pour mettre en lumière vos valeurs et vos forces.
      Voici quelques questions que vous pouvez poser à vos amis proches ou votre famille :
      • quelles sont mes convictions les plus fortes ?
      • quels sont les sujets sur lesquels tu me trouves le plus investi ?
      • quelles sont mes 3 qualités principales selon toi ?
      • sur quelles missions me ferais-tu confiance les yeux fermés ?
      Vous pouvez également mener l’enquête auprès de votre famille sur votre comportement lorsque vous étiez enfant : qu’aimiez-vous ? De quoi parliez-vous souvent ? De quoi aviez-vous peur ? Vos habitudes d’enfance pourront vous aider à analyser et comprendre certains de vos modes de pensées à l’âge adulte.

      Exercice #4 : Ébaucher son projet de vie

      Cet exercice de connaissance de soi va vous demander un petit travail d’introspection. Toutefois, c’est un moyen efficace d’ébaucher la direction que vous souhaitez donner à votre vie. Pour cela, essayez de vous projeter dans votre journée idéale avec précision.

      À la lumière des éléments glanés lors des précédents exercices pour apprendre à se connaître, vous devriez déjà avoir une petite idée des réponses à donner aux questions ci-dessous. Dans votre journée rêvée :
      • où vivez-vous ? Dans quel environnement vous réveillez-vous le matin ? De qui êtes-vous entouré au quotidien ?
      • comment commencez-vous votre journée ?
      • que faites-vous au travail ? Quelles sont vos tâches quotidiennes ? Combien de temps travaillez-vous chaque jour et chaque semaine ? Avez-vous une seule ou plusieurs activités ? Pour quelle cause ou quelle type d’organisation travaillez-vous ? Êtes-vous plutôt en équipe ou en solo ?
      • qu’est-ce qui occupe votre temps libre ? Êtes-vous plutôt seul ou en compagnie de vos proches ? Vous adonnez-vous à vos hobbies sportifs ou créatifs favoris ?

      À partir de ces éléments et des précédents, vous devriez commencer à y voir plus clair dans votre personnalité et peut-être même à comprendre vos sources d’épanouissement. Participer à la défense d’une cause, travailler en équipe, être reconnu par vos pairs, avoir un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle, essayez de mettre en avant les éléments des différents exercices qui se recoupent.

      Si vous souhaitez allez encore plus loin, découvrez comment trouver vos objectifs de vie et construire un plan d’actions clair pour vous rapprocher de votre journée idéale.

      Exercice #5 : Tester le journaling comme un exercice pour apprendre à se connaître

      Il s’agit plutôt d’un travail sur soi à réaliser sur le long terme, mais très adapté pour organiser vos pensées et analyser vos schémas de pensée au quotidien. Vous avez peut-être besoin d’exercices progressifs pour mieux vous connaître, petit à petit, un peu plus chaque jour. Dans ce cas-là, le journaling est parfait pour vous !
      Voici quelques exemples de journaling orienté sur la connaissance de soi, que vous pouvez tester :
      • tenir un journal de gratitude. Chaque jour, concentrez-vous sur le positif de votre journée en écrivant 3 moments pour lesquels vous ressentez de la gratitude. Sur le long terme, vous arriverez à mettre en lumière ce qui vous rend réellement heureux et participe à votre épanouissement personnel et professionnel ;
      • écrire des writing prompts. Concrètement, le principe est de se poser une question sur une thématique précise et de tenter d’y répondre par écrit. C’est parfait pour comprendre vos aspirations, vos envies et vos moteurs. Par exemple, voici le genre de questions que vous pouvez-vous poser : quelle place souhaitez-vous donner à votre travail dans votre vie ? Quelle est votre vision de l’épanouissement ?
      • faire un bilan de sa journée : que vous est-il arrivé de positif, de négatif ? De quoi êtes-vous fier ou plutôt honteux ? Vous pouvez même aller plus loin en essayant de donner une intention à la journée à venir et d’identifier chaque jour des axes d’amélioration potentiels. Quitte à apprendre à se connaître, autant teinter la démarche d’un peu de développement personnel, non ?

      Exercice #6 : Oser sortir de sa zone de confort et passer à l’action

      Enfin, pour apprendre à se connaître, rien de mieux que de se lancer et oser ! En essayant de nouvelles choses, de nouveaux hobbies, en testant des activités qui vous font peur, c’est de cette façon que vous grandirez et que vous améliorerez le plus votre connaissance de vous-même ! Avez-vous envie de prendre des cours de théâtre pour vaincre votre timidité ? Lancez-vous ! Au mieux, vous vous découvrirez une passion. Au pire, vous aurez oser faire quelque chose qui vous effraie et la prochaine fois que vous sortirez de votre zone de confort, vous trouverez cela d’autant plus simple !
      Est-ce la peur de vous tromper qui vous empêcher de sortir de votre zone de confort ? Découvrez nos 5 conseils pour rebondir après un échec professionnel et rassurez-vous !
      Nous espérons que ces 6 exercices pour apprendre à se connaître vous aideront ! Dites-nous en commentaires lequel vous donne le plus envie de l’essayer.

      Mini-guide d'autocoaching

      Des exercices et des réflexions pour mieux vous connaître et oser croire en votre job de rêve !

        Les 4 commandements pour être épanoui au travail

        Les 4 commandements pour être épanoui au travail

        Vous rendre au bureau tous les jours de la semaine vous apparaît comme une contrainte, un moment désagréable à passer ? Attendez-vous avec impatience le week-end dès le lundi midi ? Si tel est votre cas, votre travail ne vous permet probablement pas de vous épanouir professionnellement. Mais d’abord, est-ce tout simplement possible de vivre sa carrière comme une source d’épanouissement ? Et si oui, quel est donc le secret pour être épanoui au travail ? Dans cet article, nous ne parlerons pas de secret, mais de commandements. À travers ceux-ci, nous aimerions montrer qu’il est possible de ne plus faire partie du pourcentage de gens malheureux au travail. La clé est de savoir ce que vous recherchez ! Alors suivez le guide, découvrez ce qu’est l’épanouissement au travail et construisez un plan d’actions pour retrouver le sourire le lundi matin !

        #1 Votre propre définition de l’épanouissement, vous établirez

        Tout le monde n’a pas la même définition de l’épanouissement au travail et heureusement ! Si vous regardez la définition du verbe « s’épanouir » dans le dictionnaire Larousse, vous trouverez : « acquérir la plénitude de ses facultés intellectuelles ou physiques ; être bien dans sa peau, dans son corps ». Un peu vague, non ? Votre propre vision dépend en effet de votre personnalité, du métier que vous exercez et de la satisfaction que vous en tirez.
        Pour être épanoui au travail, la première étape indispensable est déjà de définir ce que signifie l’épanouissement pour vous ! Pour cela, essayez de vous projeter dans votre situation professionnelle idéale et demandez-vous d’où viendrait la source de votre épanouissement :
        • est-ce un sentiment d’être à votre place et de faire partie d’une communauté qui vous ressemble ?
        • votre satisfaction vient-elle du fait d’être utile et d’aider les autres au quotidien  ?
        • vous sentez-vous bien parce que vous ne voyez pas le temps passer et ne vous ennuyez pas ?
        • êtes-vous épanoui grâce aux nombreux défis motivants à relever ?
        • est-ce parce que vous faites appel à votre créativité tous les jours ?
        Pour vous aider à trouver des réponses, vous pouvez aussi vous demander ce qu’il manque dans votre métier actuel pour vous épanouir pleinement. Cette analyse devrait vous guider. Une fois vos critères d’épanouissement identifiés, c’est le moment de passer à l’étape suivante !

        #2 Le point sur votre situation actuelle, vous ferez

        Maintenant que vous avez une petite idée des éléments qui participent à votre épanouissement, le temps est venu de faire le point sur votre situation actuelle.

        Comment vivez-vous votre quotidien au travail ?

        Commencez par analyser votre quotidien professionnel en répondant aux questions suivantes :
        • aimez-vous ce que vous faites ? Êtes-vous satisfait des compétences que vous mobilisez au quotidien ?
        • votre rémunération et vos avantages vous conviennent-ils ?
        • est-ce que vous vous ennuyez régulièrement ? Trouvez-vous le temps long au bureau ?
        • apprenez-vous suffisamment de nouvelles choses ? Êtes-vous stimulé intellectuellement à un degré qui vous convient ?
        • votre niveau d’autonomie est-il suffisamment satisfaisant ?

        Votre environnement de travail vous convient-il ?

        C’est un élément parfois délaissé mais votre environnement peut aussi jouer un rôle crucial dans votre épanouissement professionnel. Interrogez-vous donc : comment vous sentez-vous vis-à-vis de vos horaires, de votre lieu de travail, du temps que vous passez au bureau ?
        Peut-être aspirez-vous à la liberté de pouvoir choisir quand et où vous travaillez mais avez un bureau et des plages horaires fixes ? Ne trouvez-vous pas votre temps de transport trop long et fatigant ? Votre équilibre idéal entre vie privée et vie professionnelle est-il respecté ?

        Appréciez-vous vos collègues ?

        Vos tâches quotidiennes vous plaisent mais décidément, vous ne supportez pas de travailler avec Marc. Les relations à autrui peuvent également être source d’insatisfaction et nuire au bien-être et à l’épanouissement au travail. Comment définissez-vous l’ambiance de votre bureau actuel ? Êtes-vous suffisamment reconnu par vos pairs ? Entretenez-vous de bonnes relations avec ceux-ci ?

        La mission de votre entreprise vous fait-elle vibrer ?

        La mission pour laquelle vous travaillez est-elle en accord avec vos valeurs ? Votre métier vous parait-il utile dans votre secteur ? Posez-vous aussi ces questions pour mettre en lumière ce qui pourrait potentiellement manquer à votre épanouissement dans votre métier actuel.
        Vous avez du mal à identifier vos valeurs et ce qui pourrait vous faire vibrer ? Découvrez comment trouver votre pourquoi dans notre article dédié.

        #3 Un plan d’actions vous construirez

        À la lumière du bilan de l’étape précédente, vous voyez peut-être une tendance commencer à se dessiner et un plan d’actions s’ébaucher. Sur quels axes pouvez-vous jouer pour améliorer votre situation rapidement et sans forcément réinventer complètement votre vie professionnelle ? Découvrez-en quelques-uns ci-dessous pour vous aider à vous lancer.

        Demander une formation pour étancher votre soif d’apprendre

        Si vous vous ennuyez au quotidien parce que vous n’apprenez plus assez de choses de votre métier, peut-être est-ce le moment de demander de nouvelles formations à votre manager ? Peut-être pouvez-vous penser à des compétences supplémentaires à développer utiles pour votre job actuel ?

        Faire évoluer votre poste

        Dans le même esprit que le point précédent, si vous vous ennuyez car vous manquez de défis à relever, ne pouvez-vous pas identifier des solutions ? Peut-être est-ce le moment d’évoluer vers un nouveau poste dans votre entreprise ? Avez-vous la possibilité de prendre plus de responsabilités sur vos tâches actuelles ou de changer de projet pour avoir un peu de renouveau dans votre quotidien ?

        Se lancer dans l’intrapreneuriat

        Aspirez-vous à relever des défis personnels et à briser un peu la routine ? Avez-vous pensé à l’intrapreneuriat, autrement dit à créer votre propre entreprise au sein de la vôtre ? De nombreuses structures proposent à leurs collaborateurs de monter leur propre projet s’ils le souhaitent et leur donnent les moyens de le faire. C’est peut-être une solution pour prendre un nouveau départ en gardant votre sécurité actuelle.

        S’investir dans la vie de son entreprise

        Si vous ne pouvez pas faire évoluer votre poste tout de suite, mais que vous aspirez à de nouveaux défis, peut-être pouvez-vous vous investir dans la vie de votre entreprise ? Comité d’entreprise, associations culturelles et sportives, il y a de nombreuses façons de dynamiser son entreprise pour retrouver l’épanouissement souhaité dans sa carrière.

        Rétablir son équilibre entre vie privée et vie professionnelle

        C’est peut-être du côté de votre environnement de travail que le bât blesse. Dans ce cas-là, essayez de définir une situation qui vous conviendrait et de voir si votre employeur est ouvert à la négociation. Jours de télétravail, temps partiel régulier ou aménagé, à vous de définir la situation qui vous conviendrait le mieux pour rétablir votre équilibre souhaité !
        Peut-être même êtes-vous en train de réaliser que vous aspirez à mener plusieurs projets en parallèle pour avoir une vie trépidante ? Découvrez si vous êtes fait pour devenir slasheur grâce à notre dossier dédié.

        Améliorer vos relations de travail

        Et si votre manque d’épanouissement était dû à vos relations avec vos collègues ? Avant de poser votre démission avec comme motif : « mes collègues ne me comprennent pas », essayez d’entamer le dialogue avec eux et de vous ouvrir sur votre mal-être. Vous pourriez être surpris du résultat.

        Pour vous aider à dialoguer en toute bienveillance et sans animosité, découvrez les bénéfices de la communication non violente au travail.

        Changer d’entreprise ou de secteur

        Suite à votre analyse, vous vous rendez compte que c’est votre entreprise ou le secteur qui pêche. Les valeurs de l’entreprise ou son organisation ne vous ressemblent décidément pas. Dans ce cas-là, demandez-vous : pouvez-vous exercer votre métier pour un autre employeur ou dans un autre secteur ?
        Peut-être avez-vous juste besoin de quitter votre grande entreprise pour une petite ? Faites le test et découvrez si vous êtes fait pour travailler en startup !

        Vous lancer dans l’entrepreneuriat

        En lisant votre bilan, vous êtes peut-être en train de vous dire : « Mais en fait, j’aspire à être libre, à gérer mes projets, mes horaires et mon lieu de travail comme je l’entends ! » Et si vous étiez fait pour devenir indépendant et lancer votre propre projet ? C’est peut-être votre clé pour être épanoui au travail !

        Si vous vous reconnaissez dans ce cas-là, découvrez nos pistes à explorer pour créer votre entreprise en restant salarié, un moyen de faire une transition douce vers le monde entrepreneurial.

        #4 Pour être épanoui au travail, votre mindset vous travaillerez

        Enfin, n’oubliez pas qu’être épanoui au travail, c’est aussi un état d’esprit. Il est possible que ce soit sur ce point que vous ayez besoin de travailler en priorité.
        Voici quelques pistes à explorer pour retrouver la joie de vous lever le matin, de vous rendre au travail et améliorer votre épanouissement au travail :
        • renouez avec l’envie d’apprendre : comme un enfant à l’école, adoptez un état d’esprit curieux. Posez des questions, intéressez-vous, cherchez constamment à vous former. C’est aussi de cette façon que vous renouerez avec un travail épanouissant ;
        • osez être vous-même : explorez et affirmez vos valeurs, montrez qui vous êtes et soyez-en fier. Vos collègues vous connaîtront mieux et vous en apprendrez aussi plus sur vous-même. Vous pourrez ainsi faire évoluer votre carrière pour qu’elle vous ressemble ;
        • sortez de votre zone de confort avec plaisir. Fixez-vous de petits défis pour commencer : aller parler à un collègue qui vous intimide, initier le départ en pause café. Puis continuez avec de plus gros défis : demander une promotion, négocier un 4/5ème ;
        • travaillez votre confiance en vous pour oser affirmer qui vous êtes et vous sentir à votre place au travail. Découvrez nos exercices pour augmenter votre confiance en vous.

        Vous connaissez maintenant les 4 commandements pour être épanoui au travail. Même si nous aimerions bien, cet article n’est pas une potion magique et vous n’allez pas trouver une voie professionnelle épanouissante du jour au lendemain. Toutefois, nous espérons que sa lecture vous aide à vous interroger et vous questionner sur vous-même et votre rapport au travail. Ce travail préliminaire est nécessaire ! Si après cet article, vous vous rendez compte que vous avez besoin de réinventer votre vie professionnelle, découvrez notre programme d’e-coaching gratuit pour vous y lancer tout doucement.