fbpx
Oubliez ces 9 idées reçues sur le coaching professionnel !

Oubliez ces 9 idées reçues sur le coaching professionnel !

« Le tarif d’un coaching, c’est hors de prix ! Je vais faire un bilan de compétences, ce sera moins cher » « Faire appel à un coach ? Mais c’est pour les personnes en burn-out, je ne suis pas concerné. » « Je ne cherche pas une reconversion : comment un coach pourrait-il m’aider ? » Les idées reçues sur le coaching professionnel ont la vie dure ! Tout le monde semble avoir sa petite interprétation sur ce qui se cache derrière cet accompagnement et vous pouvez avoir du mal à répondre aux questions : est-ce fait pour moi ? À quoi m’attendre lors d’une séance avec un coach ? Pour vous aider à lever tous vos doutes, découvrez 9 fausses idées qui circulent sur le coaching professionnel, inspirées de pépites entendues par les coachs Sensy.

Idée reçue #1 : le coaching professionnel, c’est une psychothérapie

« Mais je n’ai pas besoin de voir un psy. » Peut-être cette pensée vous traverse-t-elle l’esprit quand vous envisagez le coaching ? Pourtant, coaching et psychothérapie n’ont pas grand chose en commun, à part que vous parlez de vous à un professionnel ! En effet, là où une psychothérapie va se concentrer sur les raisons qui expliquent votre situation difficile du moment, le coaching va plutôt vous donner des actions concrètes pour dépasser cette situation. Si vous ne voyez toujours pas la différence, vous pouvez considérer le coaching comme un accompagnement personnalisé qui cherche à développer les compétences et la réflexion d’une personne sur le plan personnel ou professionnel.

Idée reçue #2 : le coaching, c’est une démarche individuelle

Vous pensez qu’en faisant appel à un coach, vous allez forcément vous retrouver en tête à tête avec votre interlocuteur ? Eh non, un coaching peut aussi être une démarche collective. C’est le cas des séances de co-développement que les coachs Sensy intègrent très souvent dans leurs accompagnements, en particulier en entreprise. Le principe est simple : vous vous réunissez en groupe de 5 à 10 personnes et échangez autour d’une thématique donnée. Le but est d’apprendre les uns des autres, tout en développant son identité professionnelle par des exercices pratiques.

C’est un accompagnement très bénéfique et complémentaire du coaching individuel sur de nombreux points.

Pourquoi ne pas parler de nos programmes de coaching à votre employeur ? Peut-être que vous et vos collègues pourriez bénéficier de ce type d’accompagnement ?

Le coaching professionnel ne se fait pas qu'en format individuel

Idée reçue #3 : le coaching, c’est pour les dirigeants d’entreprise

Si c’était vrai il y a quelques années, le coaching professionnel s’adresse maintenant à tous, avec des formules adaptées pour tout type de profil. Ainsi, que vous soyez :
  • un parent débordé qui souhaite trouver un meilleur équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle ;
  • un salarié en quête de sens qui cherche un coach pour trouver sa voie professionnelle ;
  • un nouveau manager qui aspire à réussir sa prise de poste,

vous trouverez forcément une formule et un coach adapté pour vous aider à atteindre l’objectif qui occupe toutes vos pensées du moment.

Nous l’avons bien compris dans nos accompagnements Sensy. C’est pourquoi nous vous attribuons un coach en accompagnement professionnel adapté à votre personnalité et vos objectifs.

Idée reçue #4 : le coaching, c’est cher et chronophage

Grâce au digital, cette idée reçue appartient maintenant au passé ! Le coaching professionnel en ligne se démocratise. Vous pouvez donc vous faire accompagner par un coach certifié depuis le confort de votre canapé, chaussons aux pieds et plaid sur les genoux !
Côté tarif, le distanciel permet également de limiter les frais. Par exemple, avec le coaching ROCK Sensy, vous pouvez vous faire accompagner par un coach dédié et adapté à votre profil au prix de 2 cafés par jour en terrasse ! D’autres formules astucieuses allient accompagnement en e-learning et séances en visioconférence avec votre coach, pour vous faire profiter d’une solution efficace et adaptée à prix tout doux.
Enfin, dans certains cas, vous pouvez même utiliser les fonds de votre Compte Personnel de Formation (CPF). C’est le cas par exemple du bilan POP de Sensy : un programme de 3 mois pour réinventer votre vie professionnelle.
sens motivation équilibre raison d'être

7 jours, 7 emails

Posez les fondations de votre vie professionnelle

Un mini-parcours de coaching gratuit et sans engagement pour commencer votre introspection !

Idée reçue #5 : trouver un coach professionnel fiable et adapté, c’est mission impossible

Éplucher les sites Internet, écumer les réseaux sociaux, passer des heures à chercher le professionnel en qui vous aurez assez confiance pour lui confier vos questionnements et votre argent : très peu vous ? Et si nous vous disions que vous n’avez pas forcément à trouver votre coach vous-même ?  Chez Sensy, nous avons compris que cette étape de recherche n’est pas une partie de plaisir pour beaucoup d’entre vous. C’est pour cela que notre rôle, c’est de vous mettre en relation avec le coach avec qui vous vous sentirez bien et qui saura vous aider au mieux.
Côté professionnalisme et expertise, rassurez-vous : tous les coachs Sensy sont formés, certifiées et choisis avec soin !

Idée reçue #6 : le coach est là pour donner des conseils et dire quoi faire

Cette idée reçue est peut-être la plus répandue ! Pourtant un coach ne donne pas de conseils. Il vous invite à vous questionner sur vos comportements, vos croyances et votre personnalité. Au moyen d’exercices d’introspection et de mises en pratique, il vous amène à trouver vos propres réponses, celles qui viennent vraiment de vous et sans vous influencer. Ainsi, vous n’entendrez jamais un coach vous dire : « Après analyse de votre personnalité, aucun doute : vous devriez créer votre entreprise. »
Le coach ne donne pas de conseils mais vous fait vous questionner

Idée reçue #7 : le coaching, c’est pour ceux qui envisagent une reconversion professionnelle

Vous pouvez vous sentir très bien dans votre travail actuel et pourtant grandement bénéficier d’un coaching ! Pour gravir les échelons de votre entreprise sans la quitter ou évoluer vers un poste de manager, un accompagnement professionnel peut être d’une grande aide pour vous faire gagner du temps et centrer vos efforts. En vous aidant à prendre conscience de vos points forts pour vous appuyer dessus, à mettre le doigt sur vos points faibles pour vous améliorer, le coach va jouer sur tous les fronts. À la clé, vous y gagnerez en épanouissement professionnel, tout en ayant les moyens d’évoluer plus vite dans votre carrière !

Idée reçue #8 : faire appel à un coach pour trouver sa voie professionnelle, c’est un signe de faiblesse

Si vous avez cette croyance, c’est dommage et surtout très faux. Nous pensons plutôt qu’accepter de se remettre en question montre du courage, de l’ouverture d’esprit et de la proactivité. Vous vous posez des questions, ne restez pas sur vos acquis et cherchez à apprendre à vous connaître pour devenir une meilleure version de vous-même : en résumé, que du positif !
Pour finir de vous convaincre, relativisez et prenez conscience que vous avez sûrement choisi votre métier actuel entre 16 et 18 ans, sous grande influence de vos parents. Ces derniers vous ont peut-être encouragé à suivre une voie prestigieuse, mais qui, avec le recul de quelques années d’expérience, ne vous convient finalement pas. Alors, si vous vous sentez perdu dans votre changement de carrière et que vous avez besoin de quelqu’un pour « vous retrouver », ne rougissez pas.

Idée reçue #9 : si je ne suis pas en burn-out, je n’ai pas besoin d’un coaching

Si vous avez déjà été en burn-out ou en situation d’épuisement professionnel, vous le savez sûrement. C’est une période difficile où vous êtes loin d’être rempli d’énergie et avez tendance à tout voir en noir.  Même si vous pouvez faire appel à un coach, celui-ci devra faire preuve d’une grande patience et travailler très progressivement avec vous. Nous pensons qu’il est peut-être plus bénéfique de commencer le travail de coaching avant d’atteindre l’état de burn-out. L’accompagnement n’en sera que plus facile et cela vous évitera de passer par une phase de convalescence.

Vous êtes maintenant presque un expert en coaching professionnel ! Vous savez en tout cas repérer les principales idées reçues.  Si vous avez d’autres questions ou souhaitez en savoir plus sur les programmes de coaching Sensy, réservez votre appel découverte gratuit dès maintenant.
questionnaire pour évaluer sa satisfaction au travail

Questionnaire diagnostic

Évaluez votre niveau de satisfaction au travail

Pensez-vous être aussi motivé que Barack Obama ou Lady Gaga pour aller travailler ?

Comment mettre en pratique simplement la méthode ikigaï ?

Comment mettre en pratique simplement la méthode ikigaï ?

Trouver sa voie professionnelle, savoir quoi faire jusqu’à la retraite, être heureux au travail : toutes ces injonctions répétées en boucle vous donnent peut-être le tournis. Avez-vous l’impression d’avoir un problème parce que vous n’avez pas les réponses à toutes ces questions ? Rassurez-vous : c’est complètement normal. Trouver sa mission de vie ou sa raison d’être et la concrétiser par son travail est un processus progressif, qui prend du temps. Alors aujourd’hui, nous voulons vous parler de la célèbre méthode ikigaï mais sous un angle bienveillant et sans culpabilité. Découvrez des actions simples à mettre en place dès aujourd’hui qui vous aideront à cultiver votre état d’esprit d’explorateur de votre personnalité et à donner la première impulsion à votre recherche, ou plutôt votre construction d’ikigaï.

Définition et origine de l’ikigaï

Commençons par un petit rappel sur le concept de l’ikigaï. Originaire du Japon et plus particulièrement de l’archipel d’Okinawa, cet art de vivre pourrait être traduit littéralement par  ce pour quoi la vie mérite d’être vécue ».

Okinawa est célèbre pour la longévité de ses habitants et l’importante proportion de centenaires dans sa population. Ce qui caractérise la vie sur cet archipel, outre le régime alimentaire équilibré à base de poissons, c’est l’absence de notion de retraite. Les habitants de l’île mettent un point d’honneur à exercer toute leur vie une activité en accord avec leur ikigaï, qu’ils passent leur jeunes années à explorer.

Ainsi, leur activité doit se trouver à la croisée des 4 composantes de l’ikigaï :
  • ce qu’ils aiment ;
  • ce en quoi ils sont doués ;
  • ce dont le monde a besoin ;
  • ce pour quoi ils peuvent être payés.
Qu'est-ce que l'ikigai ?

Si, dans les pays occidentaux, une grande partie des actifs ne s’épanouit pas au travail, c’est que l’activité professionnelle est en priorité choisie pour son caractère rémunérateur. Les 3 autres composantes de l’ikigaï sont mises au second plan, voire même complètement laissées de côté.

Répondre aux 4 questions de l’ikigaï séparément est souvent facile, mais essayer de trouver ce qui concilie les 4 composantes est une autre paire de manches.

Alors dans, cet article, nous voulons vous donner quelques pistes pour commencer à explorer à votre tour votre propre ikigaï. Sans plus attendre, passons à la pratique ! Commencez par vous demander combien de composantes de l’ikigaï votre activité actuelle remplit.

N.B. Les explorations décrites ci-dessous sont inspirées en grande partie du livre Trouver son Ikigaï de Christie Vanbremeersch.

#1 Se reconnecter à la simplicité

Pour ne pas rester uniquement dans l’introspection

S’il y a une chose que vous devriez retenir de cet article, c’est bien celle-ci. Dans toutes vos explorations, restez au maximum dans la simplicité. Essayez de ne pas tout surinterpréter, de ne pas vous poser des milliards de questions et de ne pas vous attendre à avoir immédiatement LA réponse parfaite à cette question de l’ikigaï. Le chercher, c’est aussi accepter de se mettre en mouvement et de se lancer, en prenant le risque de se tromper. C’est de cette façon que vous trouverez et étofferez votre réponse et votre connaissance de vous-même. Vous apprécierez d’autant plus ce cheminement qui finira pas vous mener à votre ikigaï !
Lorsque vous butez dans votre recherche, sans savoir comment la poursuivre, demandez-vous toujours : « et si c’était simple, qu’est-ce que je ferais ? » Ensuite, lancez-vous dans cette action simple, même si c’est un tout petit pas. Que ce soit passer un coup de fil à un proche qui a l’air épanoui dans sa vie professionnelle pour lui poser quelques questions sur son quotidien ou rechercher des formations sur l’entrepreneuriat, l’important est de garder son mouvement et de ne pas arrêter d’avancer.

#2 Explorer ce qui attise sa curiosité

Pour découvrir ce que vous aimez

Pour commencer à explorer vos centres d’intérêt plus en profondeur, demandez-vous ce qui vous rend curieux en ce moment. Quels sujets alimentent vos conversations, vos diverses recherches sur le web ou vos lectures ? Vos réponses peuvent aller de la cuisine végétarienne à la façon de se tenir à son budget en passant par des techniques pour dormir confortablement en tente ! Notez au moins 5 domaines et sélectionnez-en un en particulier. Pour celui-ci, associez-lui une action concrète : vous renseigner sur le sujet, interroger quelqu’un qui s’y connait. L’idée est de commencer l’exploration de votre ikigaï par une initiative agréable et de vous reconnecter à votre esprit curieux.

#3 Se replonger dans son enfance

Pour découvrir ce que vous aimez

Qu’aimiez-vous faire dans votre enfance ? Qu’est-ce qui vous faisait perdre la notion du temps ? Essayez ensuite d’en tirer des conclusions. Par exemple, si c’était jouer aux jeux vidéo, interrogez-vous sur ce qui vous plaisait particulièrement derrière cette activité : était-ce le coté stratégique, le fait d’inventer des histoires ?

À partir de vos réponses, demandez-vous comment vous pourriez retrouver cet enthousiasme dans votre vie d’adulte et en particulier dans votre vie professionnelle. Vous n’aurez peut-être pas la réponse immédiatement, mais vous commencerez à y réfléchir et c’est l’essentiel.

Pour une petite introspection quotidienne qui vous aidera à avancer vers votre ikigaï, découvrez nos conseils pour commencer le journaling et en faire une habitude.

Replonger dans son enfance pour mettre en pratique la méthode ikigai

#4 Analyser sa jalousie

Pour découvrir ce que vous aimez ou la cause que vous aimeriez défendre

Un autre élément qui peut en dire long sur votre ikigaï et ce que vous aimeriez accomplir dans votre vie, c’est votre jalousie.

Certaines personnes et surtout certains aspects de leur vie vous font-ils les envier intérieurement ? Avez-vous l’impression que votre vie est moins bien que la leur à cause de cet aspect-là ? Vers qui se tourne votre jalousie : votre cousine qui a osé créer son entreprise et qui parvient à vivre de son activité, votre collègue qui est en contact direct avec les clients, votre ami qui est devenu nomade digital ? Essayez de retrouver votre besoin personnel non rempli derrière votre jalousie.

#5 Écouter  sa colère

Pour découvrir la cause qui vous tient à cœur et ce dont le monde a besoin

Qu’est-ce qui vous fait fulminer ? Prenez une feuille de papier, un stylo et lancez-vous dans la liste de vos doléances. Du manque de nature dans votre ville au bruit de pas de vos voisins du dessus le soir en passant par votre collègue qui récolte les lauriers de vos idées parce qu’il parvient à se mettre en avant, notez tout ! Pour chaque ligne, demandez-vous comment vous pourriez changer les choses. Peut-être une idée de métier ou de cause à défendre dans votre activité professionnelle se cache-t-elle derrière ? Si ce n’est pas le cas, vous aurez au moins trouver une façon d’améliorer votre quotidien.
sens motivation équilibre raison d'être

7 jours, 7 emails

Posez les fondations de votre vie professionnelle

Un mini-parcours de coaching gratuit et sans engagement pour commencer votre introspection !

#6 Identifier sa zone de brillance

Pour mettre le doigt sur vos talents

Maintenant que vous avez une meilleure idée de ce que vous aimez et ce qui vous indigne, c’est le moment de vous concentrer sur vos talents et votre zone de brillance. Pour cela, demandez-vous quelles sont vos qualités. Pour compléter votre liste, vous pouvez même mener une petite enquête auprès de plusieurs personnes qui vous connaissent bien, que ce soit votre famille, des amis ou des collègues. 

Passez ensuite à l’analyse : parmi votre liste de qualités, sélectionnez-en 3, auxquelles vous ne renonceriez pour rien au monde. Comment pourriez-vous exploiter ces qualités dans votre vie professionnelle ? C’est probablement en vous appuyant sur cette zone de brillance que vous exploiteriez votre plein potentiel d’épanouissement. C’est donc une bonne base pour construire votre ikigaï.

Pour aller un peu plus loin sur cette question et les précédentes, découvrez 6 exercices pour apprendre à vous connaître.

#7 Décrypter son mode de fonctionnement

Pour construire votre ikigaï en accord avec vos besoins

Demandez-vous ce qui est indispensable à votre environnement pour vous sentir épanoui et en confiance. Avez-vous un besoin impératif de sécurité financière ? L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est-il essentiel pour vous, car vous souhaitez consacrer du temps à votre famille ? Aimeriez-vous voyager plus souvent ? Toutes ces questions vont vous aider à identifier comment traduire concrètement votre ikigaï.
Par exemple, si vous vous dites : « j’ai envie d’aider les autres à trouver le lieu de vie qui leur correspond », vous allez sûrement vous diriger vers une carrière dans l’immobilier. Mais de quelle façon aimeriez-vous exercer cette activité ? Vous voyez-vous être indépendant ou plutôt travailler en agence avec des collègues ? Souhaitez-vous le faire à temps plein ou à temps partiel ? C’est sur ce type de questionnement que votre environnement idéal peut jouer un rôle.

#8 Bien s’entourer

Pour persévérer dans sa recherche sans se décourager

Une recherche d’ikigaï suivie d’une concrétisation du projet associé va vous prendre du temps et de l’énergie. Vous avez besoin d’un entourage qui vous soutient et suit vos avancées pour ne pas abandonner et persévérer ! Alors demandez-vous dès maintenant : à qui pensez-vous pour accompagner votre cheminement vers votre ikigaï ? Qui dans votre entourage pourrait être un confident précieux dans les moments de doutes ?
Bien s'entourer pour mettre en pratique la méthode Ikigai

#9 Se poser la question de l’argent

Pour découvrir ce pour quoi vous pourriez être payé

C’est volontairement que nous avons choisi de traiter à la fin de cet aticle la question financière. En effet, de nombreuses personnes sélectionnent un métier en priorité pour sa rétribution monétaire importante ou son prestige social, en choisissant d’ignorer leur personnalité. Nous voulons donc vous éviter ces écueils qui pourraient biaiser la quête de votre ikigaï.

Ainsi, quand vous aurez déjà longuement exploré les questions précédentes et vous sentirez prêt à aborder la problématique de la rémunération, posez-vous la question suivante : comment pourriez-vous gagner de l’argent avec les éléments précédemment identifiés ? Si vous aimez le contact avec les animaux, pourriez-vous essayer de proposer vos services de garde d’animaux de compagnie à vos voisins par exemple ?

L’idée n’est pas de trouver votre futur métier mais de prendre conscience que ce que vous adorez peut déjà représenter une source de revenu et commencer à tirer le fil de tout cela pour créer des opportunités.

#10 Croire en soi

Pour persévérer dans sa recherche sans se décourager

Enfin, gardez toujours confiance en vous et en votre capacité à construire votre ikigaï. Pour cela, restez connecté à vous-même, suivez votre intuition et osez sortir de votre zone de confort. C’est de cette façon que vous continuerez à vous rapprocher de l’épanouissement professionnel jour après jour. N’oubliez pas de célébrer vos petites victoires régulièrement. Pour commencer, pourquoi ne pas en lister 5 dès aujourd’hui ?

Pour aller plus loin sur cette question, découvrez pourquoi et comment sortir de votre zone de confort professionnelle.

Concilier les 4 composantes de l’ikigaï

À la lumière des éléments précédents, vous devez commencer à bien cerner les 4 composantes de votre ikigaï. Mais vous vous sentez peut-être frustré car vous ne voyez pas comment les concilier. Difficile de proposer des méthodes génériques à ce stade de la méthode ikigaï… C’est sur cette étape que vous faire accompagner, notamment par un coach, pourrait grandement vous aider à avancer. En vous questionnant pour préciser chacune de vos composantes, en vous proposant des pistes concrètes de voies professionnelles à explorer plus en profondeur, il peut vous débloquer et accélérer grandement votre recherche ! Si l’aventure vous tente, découvrez notre bilan POP. Inspiré de la méthode ikigaï, il allie le meilleur du bilan de compétences et du coaching individuel !

3 mois pour réinventer votre vie pro

Bilan POP

3 mois pour réinventer votre nouvelle vie professionnelle

Bilan de compétences réinventé, 100% en ligne et finançable par le CPF.

Vous connaissez maintenant notre vision de la méthode ikigaï et disposez de plusieurs pistes pour commencer vos investigations personnelles. Pour vous rapprocher encore un peu plus d’une vie professionnelle épanouie, continuez la lecture en découvrant notre guide complet pour trouver une nouvelle voie professionnelle.

Astuces & réflexions de nos coachs

Oubliez ces 9 idées reçues sur le coaching professionnel !

Oubliez ces 9 idées reçues sur le coaching professionnel !

« Le coaching, c’est pour les dirigeants d’entreprise pleins aux as » Pourtant, pas besoin d’être Elon Musk pour faire appel à un coach professionnel ! Vous aussi, vous avez le droit d’être accompagné pour vous épanouir professionnellement et atteindre vos objectifs. Pour commencer, découvrez et désapprenez les idées reçues les plus répandues sur le coaching professionnel.

lire plus
Comment mettre en pratique simplement la méthode ikigaï ?

Comment mettre en pratique simplement la méthode ikigaï ?

Commencez à construire une vie professionnelle qui a du sens pour vous dès aujourd’hui avec la méthode ikigaï. Le bonus : une méthodologie simple, pas à pas et en toute bienveillance, inspirée de notre bilan de coaching POP. Vous allez adorer apprendre à vous connaître et concrétiser la vie qui vous ressemble !

lire plus

7 questions à se poser pour faire le bilan de son année professionnelle

7 questions à se poser pour faire le bilan de son année professionnelle

Les fêtes de fin d’année sont là ! Avec elles viennent les réunions de famille, les décorations lumineuses à foison, le retour de l’hiver… et le moment de laisser derrière soi une année supplémentaire. Alors, entre 2 parts de bûche, n’est-ce pas l’occasion pour faire le point sur sa vie, ses aspirations, sa vision ? Aujourd’hui, nous vous invitons donc à faire le bilan de votre année professionnelle en 7 questions. Le positif, le négatif et l’inavouable de tout ce qu’il s’est passé pour vous au travail et au bureau cette année. Êtes-vous toujours en ligne avec vos objectifs professionnels ? Votre carrière prend-elle la bonne direction ? Pour tout savoir, installez-vous confortablement sous un plaid, une tasse de votre boisson chaude favorite à portée et un carnet en main. C’est parti pour votre bilan de l’année !

#1 Quelle phrase pourrait décrire le mieux l’année qui vient de s’écouler ?

Commençons par aborder votre année dans sa globalité. Quelle phrase pourriez-vous utiliser pour décrire au mieux ce qu’il s’est passé de majeur dans votre vie cette année ? Un déménagement, une formation importante, un changement de poste au travail, une nouvelle situation personnelle : qu’est-ce qui vous a marqué votre vie ces derniers mois ? Voici 2 exemples pour vous aider à trouver l’inspiration pour votre propre bilan personnel de fin d’année :

  • « l’année du changement de lieu de vie » ;
  • « l’année de la prise de conscience écologique ».

#2 Quelles sont mes réussites de cette année ?

Continuons ensuite avec du positif ! C’est toujours plus enthousiasmant dans ce type d’exercice de voir le bon côté des choses en premier. Alors quelles ont été vos fiertés et vos succès en lien avec votre vie professionnelle cette année ? Avez-vous aidé un de vos collègues à se former et monter en compétences sur un sujet ? Avez-vous gagné en responsabilités ? Est-ce l’année où vous avez lancé votre side project pour commencer à construire une nouvelle carrière qui vous ressemble plus ?
Notez tout, même les choses qui vous paraissent à première vue pas si exceptionnelles : apprendre à mieux connaître vos collègues, suivre une formation que vous attendiez depuis un moment, oser vous ouvrir à votre manager sur votre mal-être au travail. Tout cela sont des éléments dont vous pouvez être fier et qui méritent de figurer dans votre bilan professionnel !
Quelles ont été vos réussites professionnelles ?

#3 Quels ont été mes échecs et les apprentissages associés ?

Avec cette question, l’idée n’est certainement pas de vous auto-flageller ! Nous vous invitons au contraire à voir chaque échec comme une opportunité d’apprentissage et une façon de grandir et d’avancer dans votre vie. Alors quelles déconvenues avez-vous vécues cette année ? Pour chaque élément listé, n’oubliez pas d’identifier les leçons tirées et les actions que vous avez mises en place pour éviter de revivre ce type de situations.
Que vous ayez raté un entretien d’embauche, oublié une deadline importante au travail ou n’ayez pas oser demander une augmentation à votre employeur, il y a toujours des enseignements à tirer des éventuels désagréments et déconvenues qui surviennent au quotidien. Alors n’oubliez pas de garder un regard positif dessus !

Pour approfondir ce sujet, découvrez comment accepter et rebondir après un échec professionnel dans notre article dédié.

#4 Ai-je atteint mes objectifs ?

À cette question, 2 cas de figure peuvent se présenter.

Vous n’aviez pas d’objectifs fixés pour cette année

Dans ce cas-là, essayez tout de même d’analyser vos précédents mois de manière plus fine : qu’est-ce qui occupait vos pensées au travail ? Sur quoi avez-vous choisi de concentrer votre énergie en particulier ? Au contraire, avez-vous constaté peu à peu votre relation vis-à-vis de votre job se dégrader ?
Essayez d’en déduire des objectifs intrinsèques : développer mon expertise sur tel sujet, faire le point sur mes attentes professionnelles pour commencer à réorienter ma carrière, etc. Ils vous aideront à développer votre vision et à définir vos objectifs pour l’année à venir. Il n’est jamais trop tard pour commencer !

Vous aviez des objectifs fixés

Dans ce second cas, il sera plus simple pour vous d’analyser l’atteinte de vos objectifs ! Qu’avez-vous réussi à accomplir ? Qu’avez-vous commencé à faire mais n’avez pas terminé ? Quels sont les objectifs que vous avez complètement laissés de côté ?
Pour les objectifs laissés en partie ou complètement de côté, interrogez-vous sur les raisons derrière. Est-ce parce que l’objectif était trop ambitieux ? Alternativement, peut-être vos priorités ont-elles évoluées en cours d’année ?
N’oubliez pas votre vision globale ! Vous avez peut-être investi une énergie considérable sur un projet qui n’était pas dans vos objectifs en janvier dernier. Prenez-le bien en compte dans le bilan de votre année professionnelle. Vos buts ont le droit d’évoluer et de changer, tout comme vous !
Enfin, n’oubliez pas de vous féliciter des objectifs que vous avez effectivement atteints cette année ! Ce sont eux qui vont vous redonner confiance en vous et vous encourager à définir une vision ambitieuse pour l’année à venir.
questionnaire pour évaluer sa satisfaction au travail

Questionnaire diagnostic

Évaluez votre niveau de satisfaction au travail

Pensez-vous être aussi motivé que Barack Obama ou Lady Gaga pour aller travailler ?

#5 Qu’ai-je appris cette année sur moi et comme nouvelles compétences ?

Votre année a sûrement été riche en enseignements divers et variés ! Qu’avez-vous appris ? Faites le point sur tout :
  • vos savoir-faire : que savez-vous faire de nouveau ? Quelles compétences avez-vous développées et améliorées ?
  • vos soft skills : avez-vous été confronté à des situations qui vous ont permis de renforcer vos soft skills ? C’est par exemple le cas si vous avez vécu une réorganisation dans votre entreprise, un changement important sur l’un de vos projets professionnels ou que vous avez changé de travail. Dans tous les cas, vous avez dû vous adapter le plus rapidement possible ;
  • vos savoir-être : pensez-vous avoir amélioré votre comportement face à certaines situations ? Votre patience, votre capacité d’écoute, votre persévérance par exemple ?
Enfin, n’oubliez pas d’inclure ce que cette année vous a enseignée sur vous : vos forces, vos faiblesses, vos aspirations et vos envies pour le futur. Pour approfondir un peu cette question, rendez-vous sur notre article dédié. Vous y découvrirez 6 exercices pour apprendre à vous connaître dès aujourd’hui !

#6 Faire le bilan de son année professionnelle en détail

Maintenant que vous avez une vision de votre année professionnelle dans son ensemble, nous vous invitons fortement à considérer chacun des aspects plus en détail. Ainsi, vous pourrez identifier quelles facettes de votre carrière ont besoin d’améliorations, d’ajustements et ainsi préparer l’année à venir sereinement et en étant bien centré sur vos objectifs !
Pour chacun des aspects importants pour vous, vous pouvez lui donner une note entre 0 et 10 pour chiffrer concrètement vos ressentis. Voici par exemple les éléments à considérer :
  • équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • épanouissement ;
  • gestion des priorités ;
  • relations avec vos collègues ;
  • niveau d’énergie global ;
  • satisfaction financière.

Pour approfondir la question de l’épanouissement, découvrez 4 commandements à adopter pour être épanoui au travail.

#7 Quelles pistes d’améliorations puis-je mettre en place dès aujourd’hui ?

À la lumière des questions précédentes, vous devriez maintenant arriver à identifier quelques idées d’amélioration pour préparer vos objectifs pour l’année à venir et la commencer du bon pied ! Dans cette sous-partie, nous vous donnons quelques pistes de réflexion pour vous y aider.

Réajuster sa vision

Il peut s’en passer des choses en une année ! Le bilan que vous êtes en train de faire peut être l’occasion idéale pour réajuster votre vision et la direction globale que vous souhaitez donner à votre vie professionnelle. Alors qu’aimeriez-vous changer dans les années à venir ?
  • Préféreriez-vous donner moins de place à votre carrière pour avoir plus de temps pour vos proches ? Au contraire, souhaitez-vous vous investir plus dans votre vie professionnelle ?
  • Aspirez-vous à plus d’autonomie et de liberté avec comme projet éventuel de vous lancer dans l’entrepreneuriat ?
  • Souhaitez-vous changer de métier pour avoir une carrière plus alignée avec vos valeurs ?

Afin de définir ou de réajuster plus facilement votre vision, nous vous recommandons d’adopter notre méthode pas à pas pour trouver vos objectifs de vie.

Mettre en place des bonnes habitudes

« Le succès est le résultat d’habitudes quotidiennes, pas d’une unique transformation. » Cette citation traduite du livre Un rien peut tout changer de James Clear illustre bien la puissance de mettre en place des habitudes dans son quotidien pour se rapprocher de sa vision.
Alors que pouvez-vous faire quotidiennement qui vous rapprochera de votre idéal professionnel ? Prévoir un moment de lecture chaque jour pour développer votre savoir dans votre domaine ? Lancer chaque jour un sujet de conversation avec vos collègues pour vaincre votre timidité ?

Concernant les bonnes habitudes, nous vous conseillons de les adopter une par une plutôt que toutes en même temps. Ainsi, vous vous concentrez sur une seule nouveauté à la fois et ne passez à la suivante que quand la précédente est acquise. Notez qu’il faut en moyenne 66 jours pour adopter une nouvelle habitude quotidienne.

Voilà, vous connaissez maintenant les 7 questions à vous poser pour faire le bilan de son année professionnelle ! Il ne vous reste plus qu’à y réfléchir et passer à l’action. Fixer vos objectifs pour l’année à venir devrait ensuite être un jeu d’enfant !
Si vous ressentez le besoin d’être accompagné dans la construction de votre vision et la concrétisation de votre projet professionnel, découvrez notre bilan POP ! Vous bénéficierez du suivi d’un coach dédié et adapté à votre situation pour commencer l’année à venir sur les chapeaux de roues.
3 mois pour réinventer votre vie pro

Bilan POP

3 mois pour réinventer votre nouvelle vie professionnelle

Bilan de compétences réinventé, 100% en ligne et finançable par le CPF.

Pourquoi faire appel à un coach professionnel ? 6 situations adaptées

Pourquoi faire appel à un coach professionnel ? 6 situations adaptées

« Faire appel à un coach pour ma vie professionnelle ? Hors de question, je n’ai pas besoin d’une psychothérapie ! » Si c’est ce que vous pensez, restez pour la suite de l’article. Vous allez découvrir le vrai visage de cet accompagnement : quand consulter un coach, qu’attendre d’un coaching professionnel en fonction de sa situation et dans quels cas vous pourriez en bénéficier le plus. Pour cela, nous vous donnons 6 exemples de situations adaptées. Vous aurez ainsi la réponse à la question qui vous brûle les lèvres : pourquoi faire appel à un coach professionnel ?

Le coaching professionnel en bref

Qu’est-ce qu’un coach professionnel ? D’après la définition du Larousse, il s’agit d’un « conseiller professionnel qui cherche à développer les performances d’un salarié, d’un acteur, d’un chef d’entreprise, etc. »

Si l’idée est là, chez Sensy, nous avons tout de même quelques reproches à faire à cette définition. D’une part le coach n’est pas vraiment un conseiller, mais plutôt un guide. En effet, le rôle du coach n’est pas de vous donner des conseils. Il est plutôt là pour vous inviter à vous questionner

D’autre part, au-delà des performances, le métier d’un coach aujourd’hui est aussi de vous aider à améliorer votre bien-être et votre épanouissement, aussi bien dans votre vie professionnelle que dans votre vie personnelle.

Le coaching est particulièrement précieux quand vous avez l’impression d’être bloqué pour aller de l’avant sur une des facettes de votre vie. Vous savez que votre situation ne vous convient pas, sans que vous vous sentiez capable de changer les choses pour autant. Grâce à son rôle de miroir de votre personne, une des compétences d’un coach est de réussir à vous mettre face à vos contradictions. Il va vous aider à prendre conscience de vos comportements automatiques, croyances limitantes qui vous empêchent d’avancer sans que vous vous en rendiez compte.

Dans la suite de cet article, nous vous donnons quelques exemples de situations professionnelles, dans lesquelles faire appel à un coach pourrait être très précieux pour vous.

#1 Je ne trouve plus de sens dans mon travail

Le manque de sens dans votre activité professionnelle actuelle commence-t-il à vous peser ? Vos valeurs ont changé au fil des années et ne correspondent plus à celles mises en avant par votre employeur ? Vos missions vous semblent-elles vides et répétitives ? Dans tous les cas, le constat est sans appel. Ce métier que vous aviez choisi il y a quelques années ne vous apporte plus l’épanouissement auquel vous aspirez. Que faire face à cette situation ? Vers quelle voie se tourner ? Par quoi commencer ?

Quand il s’agit de réinventer sa vie professionnelle, il peut être facile de se décourager devant l’ampleur de la tâche et l’impression de repartir de zéro. Le coach va être d’une aide précieuse pour vous aider à apprendre à vous connaître. Il va vous guider pour mettre en lumière vos valeurs, vos talents, vos envies. Il va vous accompagner pour élaborer votre vision. Avec lui, vous pourrez construire pas à pas une carrière qui répond à vos aspirations du moment.

En vous apportant un cadre bienveillant et rassurant, vous aurez tout le nécessaire pour vous interroger, tester et trouver la force de persévérer malgré les obstacles éventuels.

Découvrez notre guide complet pour vous aider à trouver une nouvelle voie professionnelle. C’est déjà un premier pas pour vous faire découvrir le genre d’exercices utilisés par les coachs.

Si vous êtes dans cette situation, prenez le temps de découvrir notre bilan POP. C’est la formule idéale mêlant e-learning et coaching pour vous aider à réinventer votre nouvelle vie professionnelle pas à pas.

3 mois pour réinventer votre vie pro

Bilan POP

3 mois pour réinventer votre nouvelle vie professionnelle

Bilan de compétences réinventé, 100% en ligne et finançable par le CPF.

#2 J’ai besoin d’un meilleur équilibre entre ma vie privée et ma vie professionnelle

Devenir parent, obtenir une belle promotion au travail, s’inscrire à une formation importante : autant de situations qui peuvent perturber votre équilibre actuel entre vos vies privée et professionnelle. Avec le nombre d’obligations qui augmente, il n’est pas rare de se retrouver la tête dans le guidon. Si vous avez l’impression de toujours courir après le temps et de faire 10000 actions en même temps, quelques séances de coaching professionnel peuvent vous aider.

Le coach va vous épauler pour définir vos vraies priorités en accord avec votre vision et vous recentrer sur l’essentiel. Si besoin, il pourra même vous proposer des techniques et exercices concrets de gestion du temps pour réduire votre stress et votre charge mentale. Un beau programme en perspective qui devrait vous aider à retrouver calme et sérénité sur le long terme !

De nombreux coachs vont vous inciter à vous reconnecter avec vous-même et votre rythme naturel dans ce type de situation. Découvrez par exemple les bénéfices de connaître votre chronotype et d’organiser votre emploi du temps en le prenant en compte.

#3 Je cherche à rebondir suite à une période difficile au travail

Après une perte d’emploi, un changement d’organisation dans l’entreprise, une période de burnout, vous pouvez expérimenter des difficultés à repartir du bon pied. Vous avez perdu vos repères et souvent un peu de confiance en vous-même.

Ce genre de situation compliquée constitue un moment idéal pour faire appel à un coach professionnel. Votre guide attitré va vous aider à retrouver vos marques, réorganiser votre environnement et votre quotidien. Si besoin, il pourra même vous aider à prendre conscience que le moment est venu de repenser votre projet professionnel.

À lire aussi : découvrez 5 conseils pour accepter et rebondir suite à un échec professionnel
Opter pour un coach professionnel pour rebondir après période difficile

#4 J’envisage un changement de vie professionnelle

Je veux trouver un nouveau travail

Que vous soyez en pleine reconversion, aspiriez à réaligner votre vie professionnelle avec vos valeurs ou à évoluer dans votre carrière, les raisons de vouloir changer d’entreprise sont nombreuses.

Le coaching professionnel peut alors prendre de nombreuses formes en fonction de votre situation. Le coach peut par exemple vous accompagner à :
  • comprendre et combattre la peur de sortir de votre zone de confort générée par l’inconnu d’un changement d’entreprise ;
  • postuler efficacement à des offres pour décrocher le job de vos rêves : refaire votre CV, passer des entretiens, etc. ;
  • négocier une rupture conventionnelle avec votre employeur actuel pour vous laisser le temps de vous former ou de tester un nouveau métier ;
  • mettre en valeur votre profil en prenant conscience de vos talents, atouts et compétences précieuses.

Pour commencer à voir comment un coach pourrait vous aider à décrocher le job de vos rêves, découvrez notre guide complet pour réussir votre recherche d’emploi.

Je veux créer mon entreprise

Aspirez-vous à plus de liberté dans votre vie professionnelle, à être votre propre patron, à développer un projet qui vous tient à cœur ? Mais comment avancer sans se disperser face à cette nouvelle situation ? Par quoi commencer ? Comment faire une transition sereine de salarié à entrepreneur ?
Heureusement, le coach est là pour vous guider et vous rassurer dans cette voie moins sécurisée ! En vous aidant à construire un plan d’actions en accord avec vos objectifs, en vous accompagnant pour trouver votre rythme d’entrepreneur, vous serez serein pour créer votre entreprise !
Peut-être que vous finirez même par mener plusieurs activités en parallèle et devenir slasheur ! Découvrez si cette organisation particulière est faite pour vous.

#5 Je souhaite gagner confiance en moi

Pour améliorer votre performance au travail, ne pas vous mettre des freins superflus et oser rêver grand, la confiance en soi est une qualité essentielle ! Un coach peut vous accompagner pour la développer. Avec des exercices d’introspection et des challenges à relever, vous aurez toutes les clés en main pour gagner confiance en vous. Le tout adapté à votre rythme et en restant bienveillant et tolérant envers vous-même !

Pour commencer dès aujourd’hui, découvrez 7 exercices recommandés par nos coachs pour augmenter votre confiance en vous.

Le coaching professionnel pour gagner confiance en soi

#6 Je souhaite booster ma carrière

En quête de nouveaux challenges, de performances, d’évolution rapide vers des postes à responsabilité, le coaching professionnel s’adresse aussi à vous ! Que vous ayez besoin d’un accompagnement dans une nouvelle fonction de management ou d’un plan d’actions adapté pour atteindre vos objectifs ambitieux, faire appel à un coach peut donner un petit coup d’accélérateur bienvenu à votre carrière. En vous aidant à définir vos objectifs, concentrer votre énergie sur l’essentiel et développer votre réseau, vous aurez toutes les clés en main pour booster votre vie professionnelle !
Vous savez maintenant pourquoi faire appel à un coach professionnel et dans quelles types de situations un accompagnement de ce type peut vous aider ! Le rôle du coach professionnel vous paraît-il plus clair ? N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire, nous y répondrons avec plaisir.
6 étapes pour construire pas à pas votre reconversion pour un métier qui a du sens

6 étapes pour construire pas à pas votre reconversion pour un métier qui a du sens

Se lever tous les matins la banane aux lèvres avant de se rendre au bureau, être enthousiaste à l’idée de la semaine à venir, ne plus attendre le week-end avec impatience : et si tout cela devenait une réalité pour vous ? Que vous ayez besoin de trouver un métier en fonction de vos valeurs, utile à la planète, qui change le monde ou simplement qui permet de profiter de la vie, vous y avez aussi droit ! C’est pourquoi nous vous avons concocté un guide pour envisager dès aujourd’hui une reconversion pour un métier qui a du sens. En 6 étapes, commencez à construire votre projet, adoptez de bonnes pratiques pour le faire avancer au quotidien et donnez du sens à votre reconversion professionnelle !

#1 Décrypter les raisons de son envie de changement

Comme dans beaucoup de nos articles orientés coaching, la première étape consiste à faire un bilan. Dans celui-ci, le but sera d’identifier ce qui motive votre quête de sens. Commencez par vous rassurer en vous disant que vous n’êtes pas seul. 34 % des actifs aspirant à une reconversion le font pour trouver plus de sens dans leur vie professionnelle. Et vous, qu’est-ce qui vous pousse réellement à changer ?
Nous vous voyons déjà commencer à élaborer une liste longue comme le bras de ce qui ne va pas dans votre travail actuel : manager toxique, bullshit job, peu de reconnaisse, pas d’épanouissement. Pas si vite ! Essayez plutôt de voir les choses de manière positive. De quoi auriez-vous besoin dans votre métier idéal et qui vous fait défaut actuellement :
  • liberté ou flexibilité ?
  • soutenir un projet à impact positif pour le monde, la planète ?
  • vous sentir utile aux autres ?
  • un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?
  • mener plusieurs projets en parallèle ?
  • mettre à profit votre créativité débordante ?
  • exercer un métier pour transmettre ou prendre soin des autres ?

Commencez à élaborer le portrait robot de votre métier idéal. Même si certaines exigences vous semblent incompatibles entre elles, ne vous mettez pas de filtre pour le moment. Vous étofferez tout cela par la suite.

Décrypter les raisons de son envie de changement

#2 Définir le projet qui donnerait du sens à sa reconversion professionnelle

Maintenant que le portrait robot de votre job de rêve se dessine, c’est le moment d’aller un peu plus loin. Pour construire une carrière riche de sens pour vous, la première étape est de trouver votre pourquoi.

Eh oui, une erreur fréquente que font ceux qui se lancent dans une reconversion professionnelle, c’est de commencer par chercher un métier parmi des listes sur Internet. Pourtant la première étape, c’est bien d’apprendre à VOUS connaître, de trouver la cause, la mission qui VOUS donnerait envie de vous lever tous les matins.

Grâce à des exercices d’introspection, vous devriez normalement arriver à mettre en lumière 2 pourquoi :
  • un pourquoi pour vous : vous l’avez déjà ébauché dans la précédente étape. Qu’est-ce qui anime votre projet de reconversion ? Cela peut être une soif d’apprendre de nouvelles compétences, une envie de gagner en liberté et en flexibilité par exemple ;
  • un pourquoi pour les autres et envers le monde : quelle cause vous indigne ? Qu’aimeriez-vous vraiment voir changer dans la société ?

Si vous n’avez pas encore les idées claires là-dessus, nous vous invitons à aller consulter notre article complet pour vous aider à trouver votre pourquoi.

sens motivation équilibre raison d'être

Mini parcours d'auto-coaching gratuit

7 jours, 7 e-mail, 7 réflexions

Recevez un email pendant 7 jours dans votre boîte mail pour commencer votre introspection et construire une vie professionnelle qui a du sens !

#3 Identifier la méthode de travail idéale pour soi

Quel environnement de travail vous fait rêver ? Exercez-vous un métier qui n’est pas derrière un bureau ? Êtes-vous plutôt dans un open space fourmillant d’activités, d’échanges et de contacts ? Au contraire, êtes-vous confortablement installé chez vous, en tête à tête avec votre ordinateur ? Menez-vous plusieurs activités différentes de front pour mettre en pratique tous vos talents et aspirations ? Êtes-vous à votre compte sans patron et libre de travailler d’où vous voulez ?
Voici une liste non exhaustive des nouvelles méthodes de travail qui se répandent de plus en plus dans le monde professionnel et cassent avec le salariat classique :
  • le slash : exercer plusieurs activités (rémunérées ou non). Faites le test dans notre article dédié pour découvrir si vous avez le profil pour devenir slasheur ;
  • le travail en remote : être salarié sans lieu professionnel attitré. Certaines entreprises ont adopté ce mode de travail détaché pour tous leurs collaborateurs, d’autres l’autorisent à ceux qui le souhaitent. Les offres sont encore assez limitées en France mais si travailler en remote vous tente, découvrez comment vous y préparer dans notre article dédié ;
  • le nomadisme digital : travailler tout en voyageant. Que vous le pratiquiez à temps plein ou de manière occasionnelle avec une adresse fixe qui vous attend, l’entrepreneuriat, le freelancing, voire même le travail en remote permettent à de plus en plus de personnes de travailler tout en voyageant ! Mais il faut être prêt à accepter l’éloignement de ses proches et la solitude.
Alors quelle forme de travail vous ferait rêver ? Gardez un esprit ouvert et ne vous mettez pas de barrière inutile dans vos envies. Ce n’est pas parce que vous êtes salarié aujourd’hui que vous ne pouvez pas devenir freelance ou slasheur demain !

#4 Mettre en lumière ses qualités et talents

Si vous le connaissez, vous devez commencer à voir le concept de l’ikigaï se dessiner progressivement au fil de cet article. Ce n’est pas un hasard ! Votre ikigaï, ou votre raison d’être en français, se trouve ainsi à la croisée entre :
  • ce que vous aimez ;
  • ce dont le monde a besoin ;
  • vos qualités et talents : ce en quoi vous êtes doué ;
  • ce pour quoi vous pouvez être rémunéré.
Nous en sommes donc au 3e point : vos qualités et vos talents. Cette étape va sûrement vous faire sortir de votre zone de confort. Malheureusement, elle est indispensable. Commencez déjà par noter tout ce qui vous vient à l’esprit. Que ce soit des qualités pour lesquelles vous avez déjà reçu des compliments ou même des talents auto-proclamés, ne vous filtrez pas !
Après une longue période de réflexion, votre liste est toujours aussi désespérément courte ? Pourtant, nous en sommes persuadés : vous avez des talents ! Alors, êtes-vous un pro de l’organisation, avez-vous un esprit de synthèse imparable, une mémoire d’éléphant ou une créativité débordante ?

Pour compléter votre liste, partez mener l’enquête auprès de vos proches. Parfois, nos talents nous paraissent tellement naturels que nous pensons qu’ils sont partagés par tout le monde. C’est rarement le cas ! Choisissez 3 ou 4 personnes qui vous connaissent bien, idéalement de milieux différents (un ami, un membre de votre famille, un collègue) et posez-leur quelques questions sur vous :

  • sur quels sujets ou projets vous feraient-ils confiance les yeux fermés ?
  • quelles sont les 3 qualités qu’ils vous attribuent ?
  • que faites-vous plus facilement que les autres selon eux ?
Mettez en lumière vos talents et vos qualités pour une construire votre reconversion

#5 Commencer à construire une liste de métiers potentiels

Nous voilà arrivés au dernier élément de votre ikigaï : ce pour quoi vous pouvez être rémunéré. Celui-ci va vous demander de faire appel à vos talents d’enquêteur et de vous lancer dans quelques recherches. Peut-être qu’après les quelques exercices d’introspection précédents, vous voyez déjà une piste se dessiner. Au contraire, peut-être êtes-vous encore complètement dans le flou. Ce n’est pas grave !
Vous ne connaissez pas toutes les activités qui existent, c’est normal ! De plus, sachez que 85 % des jobs de 2030 sont encore à inventer ! Vous allez peut-être exercer un métier du futur qui n’existe pas encore, qui sera ensuite reprise par de nombreuses personnes, qui sait ?
Soyez inventifs dans vos recherches : tapez vos talents, votre pourquoi, la cause qui vous tient à cœur dans un moteur de recherche. Laissez ensuite parler votre créativité ! Pour commencer à trouver l’inspiration, vous pouvez consulter des sites qui recensent de nombreuses idées comme :

#6 Nourrir au quotidien sa réflexion de reconversion pour un métier qui a du sens

Ce serait un peu dénigrer le travail de tous nos coachs de vous dire qu’uniquement après avoir lu cet article, vous allez instantanément construire votre projet de reconversion du jour au lendemain ! Élaborer un projet de cet ampleur va plus probablement vous prendre du temps. Vous allez avoir de longues périodes d’introspection, suivies de moments de doute, puis de discussions qui vont vous faire vous questionner. Tout cela est normal !

Pour continuer à nourrir votre réflexion, à persévérer dans la concrétisation de votre projet de reconversion et à ne pas abandonner votre rêve de trouver un métier qui a du sens, nous vous conseillons de vous éduquer. En vous formant sur les thématiques du coaching, du développement personnel, du monde du travail, vous allez petit à petit, de jour en jour, faire évoluer votre vision des choses et faire avancer votre projet.

Voici quelques articles qui listent des ressources pour vous aider à nourrir votre réflexion :

Enfin, si vous ressentez le besoin d’être accompagné au quotidien dans votre projet de reconversion, rappelez-vous que nos programmes de coaching sont là pour cela ! Découvrez notre bilan POP 100 % en ligne, pour réinventer votre vie professionnelle en toute sérénité et où que vous soyez.

3 mois pour réinventer votre vie pro

Bilan POP

3 mois pour réinventer votre nouvelle vie professionnelle

Bilan de compétences réinventé, 100% en ligne et finançable par le CPF.

Bravo, vous êtes arrivé au bout de ce guide ! C’est maintenant à vous de jouer pour concrétiser votre projet de reconversion pour un métier qui a du sens. Alors, êtes-vous motivé pour vous lancer ?
Comment mettre en pratique simplement la méthode ikigaï ?

Comment mettre en pratique simplement la méthode ikigaï ?

Commencez à construire une vie professionnelle qui a du sens pour vous dès aujourd’hui avec la méthode ikigaï. Le bonus : une méthodologie simple, pas à pas et en toute bienveillance, inspirée de notre bilan de coaching POP. Vous allez adorer apprendre à vous connaître et concrétiser la vie qui vous ressemble !

lire plus
Pourquoi et comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Pourquoi et comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Projetez-vous en train de faire une présentation devant 20 personnes, demander une augmentation à votre manager ou encore poser votre démission pour vous lancer dans une nouvelle carrière plus épanouissante. Sentez-vous votre rythme cardiaque s’emballer rien qu’à la lecture de ses lignes ? Nous vous comprenons : sortir de sa zone de confort professionnelle est loin d’être aisé. Mais vous avez pourtant tout à y gagner ! Imaginez maintenant que vous avez réussi cette présentation, obtenu votre promotion ou osé vous reconvertir. Comment vous sentez-vous ? Eh bien, pour atteindre cet état, il n’y a qu’une chose à faire : vous lancer ! Alors êtes-vous prêt à quitter votre zone de confort, vous créer une liste de défis personnels et relever des challenges haut la main ? C’est parti ! Pour commencer, découvrez dans cet article quelques idées à explorer pour trouver le courage de sortir de votre zone de confort.

Sortir de sa zone de confort : une petite définition

La zone de confort en bref

Que désigne la zone de confort exactement ? C’est un lieu conceptuel dans lequel vous vous trouvez lorsque vous vous sentez en contrôle total des événements. Sécurité, confiance et maîtrise est la devise de cette zone. À première vue, elle parait bien agréable, non ? Pourtant, vous connaissez sûrement déjà le revers de la médaille.

Ainsi, vous vous trouvez dans votre zone de confort professionnelle si vous exercez un job dans lequel vous êtes depuis longtemps, avec des défis qui ne vous font plus peur. De la même façon, lorsque vous cuisinez votre recette favorite ou que vous jouez un morceau de musique que vous maîtrisez sur le bout des doigts, vous êtes aussi dans votre zone de confort.

La zone d’apprentissage

Mais alors, qu’y a-t-il en dehors de cette zone ? Dans un premier temps, en sortant un peu de votre zone de confort, vous trouverez votre zone d’apprentissage et de développement. Un défi qui se trouve dans cette zone présente un risque maîtrisé pour vous, tout en vous faisant vivre une nouvelle expérience et en vous faisant tester un changement.

Par exemple, oser demander une promotion ou une évolution de son poste à son manager, tester une nouvelle recette de cuisine pour soi, s’inscrire à son premier semi-marathon sont autant d’idées de challenges qui se trouvent probablement dans votre zone de développement. Les mener à bien vous apprendront des choses nouvelles sur vous et votre personnalité.

La zone de panique

Mais ce n’est pas tout ! Au-delà de votre zone d’apprentissage, vous entrez dans votre zone de panique. Dans celle-ci, vous aurez l’impression de perdre totalement le contrôle et ressentirez probablement stress et peur. Même si vous pouvez vous en sortir brillamment, ce n’est pas une zone dans laquelle vous avez envie de vous retrouver régulièrement.

Poser sa démission sur un coup de tête sans filet de sécurité et plan d’actions, descendre une piste noire en ski alors que vous débutez à peine ce sport sont des situations qui vous feraient probablement rapidement tomber dans votre zone de panique.

Pour une définition visuelle, nous vous conseillons l’excellente vidéo ci-dessous qui décrypte le concept de zone de confort de manière très pédagogique.

Pourquoi sortir de sa zone de confort ?

À la lecture des éléments précédents, votre zone de confort ne doit pas vous sembler si mal. Alors pourquoi lisez-vous partout qu’il faut absolument en sortir ?
En une phrase simple, celle-ci peut vous donner l’impression de stagner si vous y restez trop longtemps. C’est le cas par exemple si :
  • vous maîtrisez parfaitement le périmètre de votre job. Mais maintenant que vous n’apprenez plus grand chose au quotidien, vous vous rendez compte que ce métier ne vous épanouit pas vraiment et vous aspirez à de nouveau défis ;
  • vos tâches quotidiennes vous paraissent ennuyeuses et répétitives parce que vous en connaissez les ficelles sur le bout des doigts ;
  • votre trajet quotidien pour vous rendre au travail vous semble très familier mais il n’empêche qu’il est trop long, ou trop fréquenté.
C’est bien là que se trouve le nerf de la guerre ! La seule façon de vous sortir de ces situations peu épanouissantes est d’oser quitter votre zone de confort : apprendre à vous connaître pour envisager un nouveau métier, demander une évolution de poste ou négocier du télétravail par exemple. Ainsi, si vous avez l’impression de manquer de challenges ou d’enthousiasme dans votre vie quotidienne, c’est sûrement parce que vous n’osez pas assez relever de défis qui vous font peur !
Alors, nous ne pouvons que vous conseiller de sortir de votre zone de confort professionnelle, mais aussi personnelle et d’oser :
  • apprendre de nouvelles compétences ;
  • apprendre à vous connaître ;
  • rencontrer de nouvelles personnes ;
  • découvrir un nouvel endroit ;
  • créer des opportunités ;
  • etc.

Vous vous dites peut-être : « plus facile à dire qu’à faire ! Comment faire taire la petite voix qui me dit que je ne suis pas assez bien, que je ne vais pas y arriver, que c’est trop risqué ? » Patience, nous vous livrons tous nos secrets dans le prochain paragraphe !

progresser en sortant de sa zone de confort

Comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Établir sa vision de carrière

Pour sortir de votre zone de confort professionnelle, il est essentiel que vous ayez une vision, un objectif. C’est même encore mieux si vous avez un « pourquoi », une motivation profonde qui vous donne envie d’avancer.
Vous êtes sûrement en train de vous demander : « mais à quoi une vision peut-elle bien servir ? Il faut que je me lance, un point c’est tout. » Eh bien, un objectif précis, un « pourquoi » va justement vous donner la première impulsion pour oser. C’est aussi lui qui va vous faire persévérer et avancer, quand les choses deviendront inconfortables ou difficiles. C’est également lui qui va vous freiner de courir vous réfugier dans votre zone de confort au moindre obstacle à franchir.
Pour définir votre propre vision, voici quelques exemples pour vous inspirer :
  • donner du sens à votre quotidien ;
  • améliorer votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • développer des compétences sur un sujet qui vous intéresse ;
  • défendre une cause qui vous tient à cœur.

Gardez toutefois en tête que c’est seulement grâce à une introspection et en apprenant à vous connaître que vous construirez votre motivation profonde. Pour vous aider à définir votre vision, découvrez comment trouver votre pourquoi dans notre article dédié.

Si vous avez besoin d’une vision avec un plan d’actions associé, nous vous aidons également à trouver vos objectifs de vie.

Se lancer des petits défis

Voici un excellent exercice pour sortir de sa zone de confort ! Lancez-vous des petits défis quotidiens dans votre vie professionnelle pour lui donner un petit coup de boost : parler à un collègue qui vous intimide, oser prendre la parole pour affirmer vos idées en réunion, demander une promotion à votre manager. Plus un challenge vous fait peur, plus vous avec intérêt à essayer de le relever ! Si vous n’y arrivez pas du premier coup, pas la peine de vous auto-flageller : fixez-vous un objectif plus petit dans un premier temps et réessayez. L’important et surtout d’avancer.
Si vous éprouvez le besoin de réinventer votre vie professionnelle, commencez également par de petits défis. Ne posez pas votre démission du jour au lendemain sur un coup de tête. Ne restez pas également bloqué face à l’ampleur de la tâche. À la place, faites un petit pas : ouvrir un livre sur le sujet, écouter des podcasts inspirants, faire des exercices pour apprendre à vous connaître.

Découvrez 6 podcasts de reconversion professionnelle pour vous accompagner dans la vôtre.

Nous vous donnons également 5 idées de livres pour trouver votre voie professionnelle et vous aider à avancer dans votre projet.

Prendre conscience de ses blocages

Pour vous aider à sortir de votre zone de confort professionnelle, il est important que vous mettiez en lumière les peurs et blocages qui vous empêchent d’avancer et de vous lancer. Est-ce une peur d’échouer ? Est-ce la crainte du regard et du jugement des autres ?
Dans tous les cas, essayez de dédramatiser la situation et de vous rassurer en vous posant les questions suivantes :
  • quel est le pire scénario qui puisse arriver ?
  • quel enseignement pourrais-je tirer d’un éventuel échec ?
En vous projetant et en anticipant les éventuels problèmes, vous arriverez à surpasser vos blocages et oser vous lancer malgré tout ! Pour vous aider, découvrez 5 conseils pour accepter l’échec professionnel.

Se rassurer

Enfin, n’oubliez pas de vous rassurer. Prenez conscience qu’en sortant de votre zone de confort, vous ne la perdez pas, vous ne faites que l’élargir. Demandez-vous : « si je me lance, que devrais-je mettre en œuvre pour retourner dans ma zone de confort ? Serait-ce si difficile ? »
Par exemple, si vous souhaitez créer votre entreprise, mettez en place un plan d’actions à dérouler si jamais vous deviez retrouver un travail salarié : combien de temps cela prendrait-il ? Quelles seraient les étapes ? À quelle échéance commenceriez-vous à mettre en œuvre ce plan d’actions ?

Souvenez-vous également que vous êtes déjà sorti de votre zone de confort à de nombreuses reprises ! Un déménagement, un changement de travail, une nouvelle relation : analysez ce qu’il s’est passé, le positif, le négatif et les enseignements. Au global, n’était-ce pas une expérience plutôt enrichissante ? N’avez-vous pas su agir pour compenser les mauvais côtés ?

se rassurer et établir une vision claire de son job
Vous avez maintenant tous nos conseils pour oser sortir de votre zone de confort professionnelle et vous lancer dans l’inconnu ! Vous verrez, vous ne le regretterez pas ! Alors, quel prochain défi allez-vous relever dans votre vie professionnelle ?

Pour mettre en pratique cet article jusqu’au bout et vous réinventer une carrière plus épanouie, découvrez notre guide complet pour trouver une nouvelle voie professionnelle.

mieux se connaître autocoaching ebook guide

Mini guide d’autocoaching gratuit

4 étapes pour se connaître, s’affirmer et s’accomplir

Ce mini-guide vous permettra de faire le premier pas dans votre instrospection.