fbpx
Projetez-vous en train de faire une présentation devant 20 personnes, demander une augmentation à votre manager ou encore poser votre démission pour vous lancer dans une nouvelle carrière plus épanouissante. Sentez-vous votre rythme cardiaque s’emballer rien qu’à la lecture de ses lignes ? Nous vous comprenons : sortir de sa zone de confort professionnelle est loin d’être aisé. Mais vous avez pourtant tout à y gagner ! Imaginez maintenant que vous avez réussi cette présentation, obtenu votre promotion ou osé vous reconvertir. Comment vous sentez-vous ? Eh bien, pour atteindre cet état, il n’y a qu’une chose à faire : vous lancer ! Alors êtes-vous prêt à quitter votre zone de confort, vous créer une liste de défis personnels et relever des challenges haut la main ? C’est parti ! Pour commencer, découvrez dans cet article quelques idées à explorer pour trouver le courage de sortir de votre zone de confort.

Sortir de sa zone de confort : une petite définition

La zone de confort en bref

Que désigne la zone de confort exactement ? C’est un lieu conceptuel dans lequel vous vous trouvez lorsque vous vous sentez en contrôle total des événements. Sécurité, confiance et maîtrise est la devise de cette zone. À première vue, elle parait bien agréable, non ? Pourtant, vous connaissez sûrement déjà le revers de la médaille.

Ainsi, vous vous trouvez dans votre zone de confort professionnelle si vous exercez un job dans lequel vous êtes depuis longtemps, avec des défis qui ne vous font plus peur. De la même façon, lorsque vous cuisinez votre recette favorite ou que vous jouez un morceau de musique que vous maîtrisez sur le bout des doigts, vous êtes aussi dans votre zone de confort.

La zone d’apprentissage

Mais alors, qu’y a-t-il en dehors de cette zone ? Dans un premier temps, en sortant un peu de votre zone de confort, vous trouverez votre zone d’apprentissage et de développement. Un défi qui se trouve dans cette zone présente un risque maîtrisé pour vous, tout en vous faisant vivre une nouvelle expérience et en vous faisant tester un changement.

Par exemple, oser demander une promotion ou une évolution de son poste à son manager, tester une nouvelle recette de cuisine pour soi, s’inscrire à son premier semi-marathon sont autant d’idées de challenges qui se trouvent probablement dans votre zone de développement. Les mener à bien vous apprendront des choses nouvelles sur vous et votre personnalité.

La zone de panique

Mais ce n’est pas tout ! Au-delà de votre zone d’apprentissage, vous entrez dans votre zone de panique. Dans celle-ci, vous aurez l’impression de perdre totalement le contrôle et ressentirez probablement stress et peur. Même si vous pouvez vous en sortir brillamment, ce n’est pas une zone dans laquelle vous avez envie de vous retrouver régulièrement.

Poser sa démission sur un coup de tête sans filet de sécurité et plan d’actions, descendre une piste noire en ski alors que vous débutez à peine ce sport sont des situations qui vous feraient probablement rapidement tomber dans votre zone de panique.

Pour une définition visuelle, nous vous conseillons l’excellente vidéo ci-dessous qui décrypte le concept de zone de confort de manière très pédagogique.

Pourquoi sortir de sa zone de confort ?

À la lecture des éléments précédents, votre zone de confort ne doit pas vous sembler si mal. Alors pourquoi lisez-vous partout qu’il faut absolument en sortir ?
En une phrase simple, celle-ci peut vous donner l’impression de stagner si vous y restez trop longtemps. C’est le cas par exemple si :
  • vous maîtrisez parfaitement le périmètre de votre job. Mais maintenant que vous n’apprenez plus grand chose au quotidien, vous vous rendez compte que ce métier ne vous épanouit pas vraiment et vous aspirez à de nouveau défis ;
  • vos tâches quotidiennes vous paraissent ennuyeuses et répétitives parce que vous en connaissez les ficelles sur le bout des doigts ;
  • votre trajet quotidien pour vous rendre au travail vous semble très familier mais il n’empêche qu’il est trop long, ou trop fréquenté.
C’est bien là que se trouve le nerf de la guerre ! La seule façon de vous sortir de ces situations peu épanouissantes est d’oser quitter votre zone de confort : apprendre à vous connaître pour envisager un nouveau métier, demander une évolution de poste ou négocier du télétravail par exemple. Ainsi, si vous avez l’impression de manquer de challenges ou d’enthousiasme dans votre vie quotidienne, c’est sûrement parce que vous n’osez pas assez relever de défis qui vous font peur !
Alors, nous ne pouvons que vous conseiller de sortir de votre zone de confort professionnelle, mais aussi personnelle et d’oser :
  • apprendre de nouvelles compétences ;
  • apprendre à vous connaître ;
  • rencontrer de nouvelles personnes ;
  • découvrir un nouvel endroit ;
  • créer des opportunités ;
  • etc.

Vous vous dites peut-être : « plus facile à dire qu’à faire ! Comment faire taire la petite voix qui me dit que je ne suis pas assez bien, que je ne vais pas y arriver, que c’est trop risqué ? » Patience, nous vous livrons tous nos secrets dans le prochain paragraphe !

progresser en sortant de sa zone de confort

Comment sortir de sa zone de confort professionnelle ?

Établir sa vision de carrière

Pour sortir de votre zone de confort professionnelle, il est essentiel que vous ayez une vision, un objectif. C’est même encore mieux si vous avez un « pourquoi », une motivation profonde qui vous donne envie d’avancer.
Vous êtes sûrement en train de vous demander : « mais à quoi une vision peut-elle bien servir ? Il faut que je me lance, un point c’est tout. » Eh bien, un objectif précis, un « pourquoi » va justement vous donner la première impulsion pour oser. C’est aussi lui qui va vous faire persévérer et avancer, quand les choses deviendront inconfortables ou difficiles. C’est également lui qui va vous freiner de courir vous réfugier dans votre zone de confort au moindre obstacle à franchir.
Pour définir votre propre vision, voici quelques exemples pour vous inspirer :
  • donner du sens à votre quotidien ;
  • améliorer votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • développer des compétences sur un sujet qui vous intéresse ;
  • défendre une cause qui vous tient à cœur.

Gardez toutefois en tête que c’est seulement grâce à une introspection et en apprenant à vous connaître que vous construirez votre motivation profonde. Pour vous aider à définir votre vision, découvrez comment trouver votre pourquoi dans notre article dédié.

Si vous avez besoin d’une vision avec un plan d’actions associé, nous vous aidons également à trouver vos objectifs de vie.

Se lancer des petits défis

Voici un excellent exercice pour sortir de sa zone de confort ! Lancez-vous des petits défis quotidiens dans votre vie professionnelle pour lui donner un petit coup de boost : parler à un collègue qui vous intimide, oser prendre la parole pour affirmer vos idées en réunion, demander une promotion à votre manager. Plus un challenge vous fait peur, plus vous avec intérêt à essayer de le relever ! Si vous n’y arrivez pas du premier coup, pas la peine de vous auto-flageller : fixez-vous un objectif plus petit dans un premier temps et réessayez. L’important et surtout d’avancer.
Si vous éprouvez le besoin de réinventer votre vie professionnelle, commencez également par de petits défis. Ne posez pas votre démission du jour au lendemain sur un coup de tête. Ne restez pas également bloqué face à l’ampleur de la tâche. À la place, faites un petit pas : ouvrir un livre sur le sujet, écouter des podcasts inspirants, faire des exercices pour apprendre à vous connaître.

Découvrez 6 podcasts de reconversion professionnelle pour vous accompagner dans la vôtre.

Nous vous donnons également 5 idées de livres pour trouver votre voie professionnelle et vous aider à avancer dans votre projet.

Prendre conscience de ses blocages

Pour vous aider à sortir de votre zone de confort professionnelle, il est important que vous mettiez en lumière les peurs et blocages qui vous empêchent d’avancer et de vous lancer. Est-ce une peur d’échouer ? Est-ce la crainte du regard et du jugement des autres ?
Dans tous les cas, essayez de dédramatiser la situation et de vous rassurer en vous posant les questions suivantes :
  • quel est le pire scénario qui puisse arriver ?
  • quel enseignement pourrais-je tirer d’un éventuel échec ?
En vous projetant et en anticipant les éventuels problèmes, vous arriverez à surpasser vos blocages et oser vous lancer malgré tout ! Pour vous aider, découvrez 5 conseils pour accepter l’échec professionnel.

Se rassurer

Enfin, n’oubliez pas de vous rassurer. Prenez conscience qu’en sortant de votre zone de confort, vous ne la perdez pas, vous ne faites que l’élargir. Demandez-vous : « si je me lance, que devrais-je mettre en œuvre pour retourner dans ma zone de confort ? Serait-ce si difficile ? »
Par exemple, si vous souhaitez créer votre entreprise, mettez en place un plan d’actions à dérouler si jamais vous deviez retrouver un travail salarié : combien de temps cela prendrait-il ? Quelles seraient les étapes ? À quelle échéance commenceriez-vous à mettre en œuvre ce plan d’actions ?

Souvenez-vous également que vous êtes déjà sorti de votre zone de confort à de nombreuses reprises ! Un déménagement, un changement de travail, une nouvelle relation : analysez ce qu’il s’est passé, le positif, le négatif et les enseignements. Au global, n’était-ce pas une expérience plutôt enrichissante ? N’avez-vous pas su agir pour compenser les mauvais côtés ?

se rassurer et établir une vision claire de son job
Vous avez maintenant tous nos conseils pour oser sortir de votre zone de confort professionnelle et vous lancer dans l’inconnu ! Vous verrez, vous ne le regretterez pas ! Alors, quel prochain défi allez-vous relever dans votre vie professionnelle ?
mieux se connaître autocoaching ebook guide

Mini guide d’autocoaching gratuit

4 étapes pour se connaître, s’affirmer et s’accomplir

Ce mini-guide vous permettra de faire le premier pas dans votre instrospection.