Le bilan de compétences, un outil précieux pour mieux se connaître

En quoi consiste un bilan de compétences ?

Faire un bilan de compétences, c’est faire le point sur sa carrière : qu’ai-je fait dans ma vie professionnelle ? Quelles compétences ai-je développé avec ces expériences ? Quelles sont mes motivations ?

Il s’agit d’un processus cadré et normalisé par le Ministère de Travail, dont tous les salariés, indépendants et demandeurs d’emploi peuvent bénéficier. Vous pouvez l’effectuer sur vos heures de travail en accord avec votre employeur, dans le cas d’un changement de poste ou d’une évolution de carrière par exemple. Il est également possible de le réaliser de sa propre initiative sur son temps libre sans avoir besoin de l’aval de son patron.

Même réalisé dans le cadre de votre emploi actuel, n’imaginez pas que vous allez vous retrouver dans le bureau de votre responsable RH et discuter des secteurs de l’entreprise qui sont en manque de main-d’œuvre. Le bilan est forcément réalisé par un organisme extérieur et est centré sur vous !

Il se déroule typiquement en 3 étapes :

  • une phase préliminaire pour définir votre besoin et le déroulement du bilan ;
  • une phase d’investigation pour explorer des pistes et construire votre projet professionnel ;
  • une phase de conclusion pour vous approprier les résultats et établir un plan d’actions.

Finançable par votre Compte Personnel de Formation (CPF), il s’étale en général sur plusieurs semaines pour une durée cumulée maximale de 24 heures. L’idée est de vous laisser le temps d’explorer, de faire des tests et de prendre du recul entre chaque séance.

Le bilan de compétences est-il adapté pour vous ?

Si vous vous sentez dans une impasse professionnellement, que vous avez envie de tout plaquer et de faire un virage à 180° dans votre carrière, alors le bilan de compétences n’est peut-être pas la meilleure solution pour vous.

En revanche, débutez-vous tout juste vos réflexions sur votre évolution professionnelle ? Souhaitez-vous en apprendre un peu plus sur vos motivations et votre personnalité ? Il peut être alors très pertinent de faire un bilan de compétences pour définir votre plan de carrière de manière un peu plus précise.

S’il est important que le courant passe bien avec la personne en face de vous qui réalise le bilan, le choix est moins crucial que dans le coaching ou le mentorat. Le processus de ce type d’accompagnement professionnel reste cadré et fondé sur des outils assez standards.

C’est d’ailleurs ce que plusieurs personnes reprochent au bilan de compétences. Il a tendance à vouloir placer la personne dans des cases, quand certaines préféreraient remettre tout à plat et ouvrir le champ des possibles à l’infini.

Le coaching, pour les personnes en quête de sens

Qu’est-ce que le coaching ?

Le coaching est un accompagnement professionnel personnalisé qui s’étend souvent sur plusieurs mois et consiste à réfléchir à ses envies, ses aspirations professionnelles, ses blocages et ses peurs. Résumé en une phrase de cette façon, les différences avec le bilan de compétences ne sont pas évidentes. Pourtant, les résultats attendus sont loin d’être les mêmes.

Le coaching est beaucoup moins cadré que le bilan de compétences, il est personnalisable et malléable pour s’adapter à vous. Le coach possède une certification délivrée par le Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP), mais sa méthode de coaching n’est pas encadrée outre mesure.

Difficile donc de décrire précisément le déroulement de ce type d’accompagnement, même si les grandes phases peuvent ressembler à celles d’un bilan de compétences. Le coach va vous donner des outils pour vous permettre de mieux vous connaître : prendre conscience de vos points forts, mettre en lumière vos valeurs, vos besoins et vos motivations.

De là, il peut vous aider à faire émerger une ou plusieurs pistes et vous accompagner régulièrement dans votre phase d’exploration. Il se révèle un allié précieux, notamment pour vous aider à surmonter les éventuelles peurs et blocages qui surgiront sur votre route.

Dans ce type d’accompagnement, c’est le contact humain qui est primordial. Vous allez parler d’aspects assez personnels vous caractérisant, il est donc essentiel que vous vous sentiez à l’aise avec votre coach. De plus, son expérience s’avère très importante. Si vous êtes développeur informatique par exemple, un domaine dans lequel les technologies évoluent constamment et se multiplient rapidement, il vous faut un coach qui connaisse le secteur. Celui-ci doit savoir vous aiguiller quant aux compétences recherchées par les recruteurs. Un bon coach est quelqu’un qui sait s’adapter à vos besoins, vos préférences d’apprentissage et votre caractère.

Le coaching est-il fait pour votre profil ?

Si le bilan de compétences reste au niveau de vos motivations, le coaching va en général un peu plus loin. Quelles sont vos valeurs ? Qu’est-ce qui peut potentiellement vous donner l’envie de sauter de votre lit plein d’énergie le matin ? Mais aussi, quels sont vos besoins (sécurité, stabilité, stimulation, etc.) et blocages ?

Si vous voulez aller au fond de la connaissance de vous-même, que vous souhaitez rebattre les cartes de votre carrière et éventuellement prendre un nouveau départ, alors le coaching est peut-être la solution pour vous !

Ne vous méprenez pas néanmoins ! Le résultat d’un coaching n’est pas nécessairement une reconversion totale. Même si vous restez dans votre secteur d’activité, voire même votre entreprise, il va toutefois vous permettre de donner du sens à votre travail et de mettre en lumière ce qui vous anime.

Le mentorat, trouver un allié pour booster sa carrière

Qu’est-ce qu’un mentor ?

Si “mentor” est souvent le terme utilisé pour traduire “coach” en français, les deux concepts sont pourtant très différents.

Contrairement à un coach, un mentor n’est pas certifié et surtout, son métier n’est pas forcément d’accompagner des personnes dans leur évolution professionnelle ! Il peut s’agir de quelqu’un travaillant dans le même secteur que vous ou dont le parcours vous inspire et qui semble partager certaines de vos valeurs.

Il peut vous donner des conseils d’orientation professionnelle, vous aider à gagner confiance en vous et vous accompagner au quotidien dans les moments de doute.  Un mentor peut devenir un véritable confident de votre vie professionnelle, parfois même sur le très long terme.

Avez-vous besoin d’un mentor dans votre vie professionnelle ?

Le mentorat s’adresse plutôt à des personnes qui connaissent déjà un minimum leurs souhaits de carrière. Il est donc fait pour vous si vous souhaitez des conseils sur comment vous approcher de votre idéal professionnel ou booster votre job actuel : augmenter votre salaire, évoluer, prendre des responsabilités.

Un mentor peut vous aider à vaincre votre peur de l’inconnu, si vous envisagez un changement vers une situation moins stable par exemple. Quelqu’un déjà passé par là pourra vous rassurer sur les éventuels obstacles devant vous.

Confident au jour le jour, vous pouvez lui envoyez un e-mail, lui passer un coup de téléphone, l’inviter à prendre un café quand vous avez besoin de parler à quelqu’un qui comprend votre vie professionnelle et qui ne va pas faire suivre votre discussion de la question : « Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? ».

Le plus difficile dans le mentorat, c’est de trouver LA bonne personne ! Si ce type d’accompagnement vous intéresse, découvrez comment trouver votre mentor dans notre article dédié. Marisa y partage son expérience et donne une floppée de conseils avisés sur le sujet.

Vous avez maintenant plusieurs pistes à explorer pour choisir votre accompagnement idéal ! Alors, bilan de compétences, coaching ou mentorat, quelle solution vous semble la plus adaptée à votre projet ? Quoi que vous choisissiez, même si vous décidez de continuer vos réflexions de votre côté, n’oubliez pas de vous féliciter ! Eh oui, réfléchir et se poser des questions sur sa carrière, c’est déjà le premier pas vers l’épanouissement professionnel ! Bravo pour l’avoir franchi !