fbpx

Vous vous sentez enfermé dans un seul rôle, une mission unique ? Vous avez tendance à vous lasser rapidement et ressentez un besoin de challenge, de stimulation et de changement au quotidien ? Peut-être pourriez-vous envisager de devenir slasheur ? Mais que cache ce terme très à la mode ? Leurs adeptes sont-ils tous des millenials qui ne savent pas faire un choix de carrière et font partie d’une génération slasheur ? Ou sont-ils en réelle quête de sens qu’ils ne parviennent à trouver que dans la pluralité des activités et des statuts ? Découvrez la définition du slasheur et les qualités nécessaires pour endosser ce rôle de multipotentiel. Êtes-vous prêt à assumer les conséquences de cumuler plusieurs jobs, parfois en une seule journée ?

Quelle est la définition du slasheur ?

D’où vient le phénomène du slash dans sa vie professionnelle ?

Imaginez-vous à la fois consultant en communication, illustrateur en freelance et professeur de yoga. Que vous soyez déjà en train de transpirer à l’idée d’avoir autant de missions simultanées ou stimulé rien qu’à l’évocation de cette perspective, vous seriez devenu slasheur ! Mais d’où vient ce terme qui se répand comme une trainée de poudre ? Le mot trouve son origine dans le caractère du clavier « / », souvent utilisé à l’écrit comme à l’oral pour définir la pluralité d’une situation. « Je suis maman slash professeur des écoles slash bénévole dans une association ». C’est en 2007 dans le livre One Person / Multiple Careers de Marci Alboher que le terme apparaît pour la première fois.

Le phénomène gagne d’abord en ampleur aux États-Unis avant de se répandre en Europe. Selon une étude menée par le salon SME en 2016, les slasheurs représenteraient un peu plus de 4 millions de personnes en France, soit 16 % des actifs. C’est donc loin d’être un phénomène marginal ! Un slasheur possède ainsi plusieurs activités professionnelles à vocation rémunératrice. Pour 77 % de ces pluriactifs, leurs différentes casquettes n’ont pas de rapport immédiat entre elles, donnant toute son ampleur au phénomène du slash.

Devenir slasheur, une façon de trouver l’épanouissement professionnel

Mais alors, pourquoi certaines personnes éprouvent-elles ce besoin d’exercer plusieurs activités en même temps ? À première vue, remplir son agenda de multiples obligations professionnelles qui pourront se chevaucher aisément semble surprenant. Vous pouvez penser que les slasheurs le deviennent par obligation financière, car une seule de leurs activités ne leur permet pas de vivre convenablement. Pourtant, pour 70 % d’entre eux, c’est un choix conscient et non une obligation ! L’aspect financier rentre tout de même en ligne de compte puisque près des trois quarts le font pour augmenter leurs revenus.

Mais ce qui motive surtout les actifs à endosser plusieurs casquettes de cette façon, c’est la recherche d’une forme d’épanouissement professionnel ! Ce sont souvent des personnes de la génération Y, entre 25 et 35 ans qui, après avoir travaillé quelques années, ressentent une certaine désillusion vis-à-vis du monde du travail. Ils s’ennuient au quotidien et ressentent un besoin de stimulation sur des sujets et des missions variées. Ce sont des profils habitués à faire plusieurs choses en même temps depuis leur plus tendre enfance. Regarder une série en envoyant un message à leur groupe d’amis tout en préparant le repas est loin de les effrayer. Devant cette stimulation permanente dans leur vie privée, travailler au même endroit, au même rythme et sur le même sujet toute leur vie les rebute !

Ils se lancent alors dans un travail passion en parallèle de leur activité principale et rejoignent les rangs des slasheurs. Une bonne proportion d’entre eux y voient un moyen de tester une idée d’entreprise ou de préparer leur reconversion. Le slash devient ainsi une situation temporaire. Mais certains, après avoir testé le concept, se rendent compte que ce profil de couteau-suisse leur convient bien et souhaitent le conserver sur le long terme.

5 questions à se poser avant d’envisager devenir slasheur

Les questions à se poser pour devenir slasheur

Maintenant que vous savez ce qui peut pousser à cumuler plusieurs jobs, pensez-vous que ce profil de pluriactif vous correspondrait ? Nous vous proposons 5 questions à vous poser pour essayer de répondre à cette question !

Êtes-vous organisé ?

La première qualité des slasheurs, et sûrement une des plus importantes, c’est l’organisation ! Passer entre ses différents mondes professionnels sans se perdre est essentiel pour ne pas avoir l’impression d’être débordé ! S’il vous arrive fréquemment d’oublier des rendez-vous quand vous êtes pris dans une activité, peut-être que devenir slasheur vous paraîtra éprouvant sur le long terme.

Si vous êtes tout de même motivé pour tester le profil de slasheur, mais que vous avez quelques progrès à faire côté organisation, découvrez nos 7 conseils pour ne plus vous sentir débordé.

Vous aurez également besoin d’un bon système pour préserver votre vie privée. C’est souvent un des plus gros challenges du slasheur : ne pas laisser une de ses missions professionnelles mordre sur sa vie personnelle. C’est une notion propre à chacun : tout le monde n’a pas les mêmes besoins de ce côté-là. Mais si vous sentez que vous avez déjà des problèmes pour préserver votre sphère personnelle, évitez le slash. Devenir slasheur ne doit pas être synonyme de renoncement à son bien-être au travail, loin de là !

Avez-vous un pourquoi ?

Pour embrasser pleinement son parcours atypique, un slasheur ressentira souvent le besoin de trouver un fil rouge entre ses différentes activités et une cohérence entre ses multiples profils. Renoncer à l’une ou l’autre de ses casquettes serait synonyme de perte de sens.

Ce sont souvent des motivations assez ouvertes, mais surtout propres à chacun. Deux slasheurs aux activités similaires peuvent avoir des visions complètement différentes ! Voici 2 exemples de lignes directrices de carrières de slasheur :

  • un coach professionnel / professeur de yoga pourrait avoir comme fil rouge d’aider les autres à vivre de manière plus épanouie ;
  • Un blogueur, peintre et photographe pour avoir la motivation de transmettre ses valeurs via ses créations.

Si vous vous interrogez sur votre pourquoi, découvrez votre objectif de vie en 5 minutes grâce à notre article dédié.

Savez-vous gérer stress et charge mentale ?

Avec plusieurs activités, vous devez être préparé à l’idée que vous aurez des périodes de rush et de grande charge de travail. C’est vrai dans toute carrière, mais c’est d’autant plus important d’y être préparé en tant que slasheur.

Vous avez une deadline importante dans votre travail de consultant en communication ? Les élèves de votre cours de yoga n’y seront peut-être pas très réceptifs… En effet, vous n’aurez pas toujours la possibilité de consacrer 100 % de votre énergie à une unique activité, même en période critique.

Êtes-vous sujet à la procrastination ?

Si vous avez tendance à attendre le dernier moment pour travailler sous pression et être plus efficace, ce n’est peut-être pas une formule qui fonctionnera très bien pour un slasheur… En effet, avec de multiples obligations en parallèle, il vous faudra faire preuve d’une agilité sans précédent pour arriver à tout mener de front en vous y attelant juste avant la date limite. C’est sûrement possible mais ce n’est peut-être pas le plus facile à vivre, surtout sur le long terme.

Savez-vous vivre avec le syndrome de l’imposteur ?

En tant que slasheur, vous devez accepter que vous ne deviendrez pas expert sur toutes vos missions. Vous serez obligé de survoler certaines thématiques sans pouvoir rentrer dans le détail par manque de temps.

Pour un perfectionniste, c’est une situation qui peut être difficile à vivre, d’autant plus si vous êtes sujet au syndrome de l’imposteur quand vous n’explorez pas un sujet dans ses moindres recoins. Le risque, c’est que vous vous retrouviez à procrastiner par peur de mal faire, à ressentir un stress important et à ne pas forcément bien vivre votre nouveau statut de pluriactif.

Si vous vous sentez un peu trop pointilleux sur certains détails, découvrez pourquoi le perfectionnisme peut nuire à votre carrière.

Alors, êtes-vous prêt à devenir slasheur ? Ou pensez-vous que votre vie professionnelle avec un seul job à la fois vous convient parfaitement ? Racontez-nous en commentaire ! Dans tous les cas, l’important est de préserver votre bien-être au travail en toutes circonstances, même si vous ne partagez pas le point de vue de Marielle Barbe, auteur de Profession Slasheur : « On n’a qu’une vie alors vivons-en plusieurs. »