fbpx
Le guide complet pour réussir sa recherche d’emploi et décrocher le job de ses rêves

Le guide complet pour réussir sa recherche d’emploi et décrocher le job de ses rêves

La joie des CV, des lettres de motivation et des entretiens d’embauche, c’est reparti pour vous ! Maintenant que votre nouveau projet professionnel se précise, c’est le moment de le concrétiser. Seulement, malgré vos années d’expérience professionnelle, les doutes sont toujours là. Comment éviter de trouver de nouveau un bullshit job ? Comment décrocher un emploi plus aligné avec vos valeurs, dans lequel vous contribuerez à une cause qui vous tient à cœur ? En résumé, comment réussir sa recherche d’emploi et décrocher le job de ses rêves ? Dans cet article, nous vous donnons tous les outils pour organiser, préparer et persister dans sa recherche d’emploi. Refaire son CV, même après une reconversion professionnelle, gérer son stress, travailler son état d’esprit pour ne pas abandonner : vous aurez bientôt tous les éléments pour savoir comment faire une recherche d’emploi efficace !

Étape #1 : Préparer le terrain pour organiser efficacement sa recherche d’emploi

Se libérer du temps

Pour commencer du bon pied, votre recherche d’emploi doit avoir sa place dans votre agenda. Essayez donc de vous libérer un créneau régulier pour postuler aux offres et préparer vos entretiens d’embauche. Nous vous conseillons de réserver un minimum de 2 heures dans votre semaine pour vous y consacrer. Si vous le pouvez, l’idéal est de répartir 4 heures dans votre agenda pour avancer efficacement et ne pas faire traîner votre projet.

Pour le moment idéal, à vous de décider. Le matin avant de partir au bureau, le soir en rentrant, le week-end, choisissez un créneau pendant lequel vous avez un minimum  ! Découvrez le moment optimal pour vous grâce à ce test pour connaître votre chronotype et vous reconnecter à votre rythme naturel.

Bien s’entourer

« Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps » Jim Rohn

Que vous croyiez ou non à cette citation, nous vous conseillons tout de même de soigner votre entourage lors de votre recherche d’emploi, en particulier dans le cas d’une reconversion professionnelle sur laquelle vos proches peuvent être assez sceptiques.

Passez plus de temps avec des personnes qui vous soutiennent, qui sont elles-mêmes en train de relever des défis dans leur vie ou qui croient à la croissance personnelle. Si vous n’avez pas encore ce genre de personnes qui vous tirent vers le haut dans votre entourage, provoquez des situations pour les rencontrer, par exemple via :
  • un contact par LinkedIn ;
  • un groupe Facebook ;
  • un camarade de formation ;
  • un ami d’amis.
Dans l’idéal, essayez même de trouver quelqu’un dans votre entourage qui cherche à changer de travail comme vous ! Encouragez-vous mutuellement et partagez vos doutes et réussites autour d’un rendez-vous hebdomadaire digital ou en personne. C’est une technique infaillible pour persister dans votre recherche d’emploi !
À lire aussi : Être bien entouré et se libérer du temps sont 2 étapes indispensables pour réussir sa reconversion professionnelle. Découvrez notre autre article sur ce sujet.

Étape #2 : formaliser précisément son projet professionnel pour réussir sa recherche d’emploi

Cette seconde étape de la recherche d’emploi est indispensable pour vous aider à bien formaliser vos motivations par écrit et donner la présentation la plus claire possible auprès d’un recruteur.

Alors, saisissez votre plus belle plume ou votre clavier d’ordinateur et essayez de répondre aux questions ci-dessous de la façon la plus précise possible :
  • Quel est votre pourquoi, la raison qui vous pousse à changer d’orientation professionnelle et chercher un nouvel emploi ? Attention, la raison « pour fuir mon précédent travail » n’est pas valide. Soyez le plus constructif possible en vous reconnectant aux motivations qui se cachent derrière votre quête de sens ;
  • Dans quel secteur souhaitez-vous exercez ?
  • Pour quel type de structure aimeriez-vous idéalement travailler : startup, grande entreprise, association ?
  • Quel métier ou type de poste visez-vous ?
  • Quelles compétences souhaitez-vous mettre en œuvre au quotidien ?
  • Quelles sont les valeurs que votre future entreprise doit incarner ?
  • Dans quelles conditions aimeriez-vous travaillez (en remote, en télétravail partiel, avec des horaires flexibles) ?
À lire aussi :
À partir de vos réponses aux questions ci-dessous, préparez un pitch d’une minute maximum pour vous présenter lors de vos entretiens d’embauche. Pour un discours attractif, nous vous conseillons de commencer par mettre en avant votre « pourquoi ». Par exemple, le pitch de Sensy pourrait ressembler à celui ci-dessous :

Chez Sensy, nous croyons que le coaching ne devrait pas être réservé aux élites, que tout le monde est en droit de devenir acteur de sa vie. Pour cela, nous rendons le coaching accessible au plus grand nombre. Nous proposons des formules de coaching sur mesure, inspirées du meilleur des méthodes de coaching existantes.

Étape #3 : Mettre à jour son CV

Grâce à l’étape 2, vous devriez maintenant avoir les idées claires sur votre projet de recherche d’emploi. Vous savez quelles compétences mettre en avant et sur quels points insister auprès d’un recruteur. Toutefois, en particulier dans le cas d’une reconversion professionnelle, ce n’est pas toujours évident de savoir comment présenter ses expériences passées et sa nouvelle recherche sur une feuille A4.

Voici nos conseils pour vous aider à présenter votre CV de la manière la plus claire possible pour votre futur potentiel employeur, en particulier si vous êtes en train de changer d’orientation professionnelle :
  • mettez un titre à votre CV qui indique ce que vous recherchez : si vous cherchez à être photographe, indiquez « photographe ». Pas de « en reconversion » ou « débutant » après. Ne laissez pas votre syndrome de l’imposteur prendre le dessus et affirmez fièrement votre nouveau métier ;
  • ensuite, sous le titre, expliquez en une phrase votre démarche de changement d’orientation professionnelle. Par exemple : « je souhaite mettre mes compétences de gestion de projet au service de la protection de la biodiversité » ;
  • dans le reste du CV, l’accent doit être mis sur les compétences transverses et soft skills que vous avez développé lors de vos expériences passées et qui vous serviront dans votre futur métier. Cela peut par exemple être votre capacité d’écoute, d’organisation ou de planification. Cela peut même être des compétences techniques que vous souhaitez mettre à profit dans un nouveau secteur ;
  • insistez bien sur les formations et expériences que vous avez déjà pour votre futur métier. Si vous souhaitez trouver un emploi dans le secteur de l’environnement par exemple, mettez en avant vos expériences associatives éventuelles ou votre démarche personnelle.
Profitez également de la lettre de motivation pour expliquer de manière précise votre projet de reconversion, vos motivations et mettre en avant les compétences les plus cruciales de votre parcours. L’association CV et lettre de motivation devrait alors faire mouche !
trouver le job idéal

Étape #4 : Faire une recherche d’emploi proactive

Trouver les entreprises qui recrutent

Comment trouver les petites entreprises qui cherchent à renforcer leurs équipes ? Vous avez sûrement déjà tenté votre chance sur les plateformes de recherche d’emploi classiques (Indeed, LinkedIn, etc.) mais ce n’est pas toujours évident de se retrouver dans la masse des offres proposées.
Voici quelques sources de recherche d’emploi alternatives pour enfin trouver le job qui vous fait vibrer et est en accord avec vos valeurs :
  • Welcome To The Jungle. Ce site Internet commence à bien se faire connaître. Pour cause, c’est une mine d’or pour découvrir de petites entreprises dans votre ville et surtout trouver celles qui recrutent. Les offres d’emploi peuvent même être triées par secteur. Vous pouvez alors filtrer pour n’avoir que les associations, ONG ou les entreprises du secteur de la santé par exemple ;
  • Fuyons la Défense. Ce site porte bien son nom : oubliez les tours de la Défense et trouvez des offres d’emploi différentes et excitantes qui changent du « chargé de projet » habituel. Des organismes comme Enercoop, la Croix-Rouge ou Bla Bla Car y ont déjà posté des offres d’emploi ;
  • Jobsense. Cette plateforme connecte les entreprises et organismes à vocation responsable et sociale avec des candidats engagés. Leur ambition est de permettre aux structures vertueuses de trouver des salariés compétents et aux candidats de trouver des emplois riches de sens et en accord avec leurs valeurs. Vous y trouverez par exemple les offres d’Action Contre la Faim ou de l’Agence Parisienne du Climat.
Le secteur de l’écologie vous tente ? Découvrez tous nos conseils pour trouver les entreprises qui recrutent et travailler dans le développement durable.

Postuler efficacement

Vous pouvez effectivement répondre aux offres d’emploi directement sur les plateformes de recherche. Toutefois, ce n’est pas toujours le moyen le plus efficace pour retenir l’attention des recruteurs. Ceux-ci se retrouvent souvent submergés de CV. Au pire, ils ne voient même pas le vôtre, au mieux, ils le considèrent mais n’ont pas assez d’informations pour vous différencier par rapport aux autres candidats.

Une solution qui fonctionne bien est de prendre contact avec un salarié de l’entreprise, par exemple via LinkedIn. Ne rentrez pas d’emblée dans le vif du sujet en lui annonçant fièrement que l’offre d’emploi B52C a retenu votre attention. Dites-lui que l’entreprise vous intéresse, que vous aimeriez en savoir un peu plus sur son quotidien : en bref, intéressez-vous à son métier. Si la prise de contact se passe bien, vous pouvez même lui proposer de prendre un café pour le rencontrer en personne.

Si vous obtenez effectivement un entretien d’embauche, vous aurez déjà glané de précieuses informations sur votre potentiel futur employeur. Cette technique de recherche d’emploi est également un excellent moyen pour vous construire un carnet d’adresses dans le secteur visé.

Faire un suivi de ses candidatures

Enfin, pour réussir sa recherche d’emploi, n’oubliez pas de faire un suivi de vos candidatures ! Pour vous y retrouver et ne pas postuler 2 fois à la même offre ou contacter 3 fois une même personne, rien de mieux qu’un petit tableur avec quelques informations :
  • le nom de l’entreprise et le lien vers son site Internet ;
  • la personne contactée si nécessaire ;
  • le lien vers l’offre d’emploi ;
  • la date de candidature ;
  • la date de relance éventuelle (avec un petit rappel à programmer dans son agenda) ;
  • la réponse (positive, négative, absente).

Étape #5 : Gérer la période des entretiens d’embauche comme un pro

Bravo, vous avez décroché vos premiers entretiens d’embauche ! C’est le moment de faire vos preuves devant le recruteur… mais également de lui poser toutes vos questions. Eh oui, n’oubliez pas que les entretiens vont dans les 2 sens ! L’entreprise a autant intérêt à vous charmer et vous convaincre que vous à vous présenter sous votre meilleur jour !

Peaufiner son pitch de présentation

Déjà bien préparé grâce à l’étape 2, c’est le moment de peaufiner votre pitch de présentation. Adaptez les détails en fonction de votre interlocuteur : ce ne sont peut-être pas les mêmes compétences que vous mettrez en avant auprès d’un interlocuteur des ressources humaines ou pour un entretien technique.

Préparez-vous également aux questions les plus fréquentes en entretien, pour éviter d’avoir à réfléchir dans le feu de l’action. Vous verrez que c’est également un exercice très utile pour vous conforter dans vos motivations et dans votre projet.

Gérer son stress

Passer des entretiens d’embauche n’est un exercice trivial pour personne. Vous devez en effet vous vendre et faire vos preuves à l’oral dans un temps relativement court. Toutefois, ce n’est pas une raison pour laisser le stress vous gagner et vous empêcher de donner le meilleur de vous-même !
Pour lutter contre le stress nocif, l’élément essentiel est d’arriver bien préparé ! Toutefois, si vous sentez que ce n’est pas suffisant, vous pouvez vous appuyer sur différents exercices de relaxation, à pratiquer avant vos entretiens pour arriver zen et détendu devant le recruteur. En voici quelques-uns :
  • se reconnecter à ses 5 sens grâce à la méditation de pleine conscience ;
  • pratiquer 5 minutes de cohérence cardiaque ;
  • essayer un exercice de visualisation.

Découvrez ces exercices pour se relaxer au travail en détail dans notre article dédié.

S’assurer que l’entreprise est faite pour soi, étape indispensable de la recherche d’emploi

Nous l’avons déjà dit mais nous préférons le répéter tellement c’est important : les entretiens sont dans les 2 sens ! C’est d’autant plus vrai à l’heure où les jeunes arrivant sur le marché du travail n’ont plus peur du job out. Autrement dit, ils n’hésiteront pas à quitter leur CDI au bout de 6 mois sans rien derrière si l’entreprise ou la mission ne leur convient pas. Essayez donc de renverser le rapport de force pendant les entretiens et ne partez pas avant de savoir si l’entreprise va réellement vous plaire ou pas.
Pour cela, posez des questions au recruteur pour détecter derrière les lignes de son discours bien rodé des signaux suspects. Voici quelques exemples de questions pour vous assurer que l’entreprise partage vos valeurs, respecte l’équilibre de ses salariés et leur confie des défis intéressants à relever :
  • Qui sont vos clients ? Qui ciblez-vous avec vos produits ou services ?
  • Avec quels types de fournisseurs travaillez-vous ?
  • En quoi l’entreprise est-elle un endroit agréable où travailler ?
  • Qu’est-ce qui fait la notoriété de l’entreprise auprès des collaborateurs ?
  • Vais-je travailler seul ou en équipe ? Combien de personnes font partie de l’équipe ? Quelle y est l’ambiance ?
  • Avec quelles autres entités de l’entreprise vais-je collaborer ?
  • Quelles sont les qualités essentielles que vous recherchez chez vos collaborateurs ?
  • À quoi ressemble une journée typique dans l’équipe sur le poste ?
Libre à vous d’adapter ces questions en fonction de votre interlocuteur (technique ou RH), de l’entreprise mais surtout de vos valeurs ! Si vous recherchez une grande autonomie de travail, posez des questions sur le management, les projets et les responsabilités. Si l’entreprise doit être très engagée écologiquement ou socialement, interrogez le recruteur sur les clients, les fournisseurs et les objectifs.
Grâce aux réponses du recruteur, vous glanerez des informations précieuses sur votre potentiel futur emploi et apparaîtrez comme curieux et intéressé aux yeux de la personne en face de vous ! Si vous vous « grillez » avec vos questions, prenez-le comme une bonne nouvelle. C’est probable que l’entreprise n’était pas faite pour vous !

Faire un bilan après chaque entretien pour prendre du recul

Ensuite, après chaque entretien, prenez 30 minutes pour faire un petit bilan :
  • Comment avez-vous vécu l’entretien ?
  • Comment percevez-vous l’entreprise ?
  • Quelles sont vos impressions sur l’adéquation du poste et de l’entreprise avec votre projet et vos valeurs ?
  • Avez-vous de nouvelles idées de questions à poser ou des pistes d’amélioration pour votre pitch de présentation pour le prochain entretien ?
gérer son stress et préparer un entretien d'embauche

Étape #6 : Persister dans sa recherche d’emploi

Malgré vos relances et vos nombreuses candidatures, l’hameçon ne mord toujours pas. Vous avez du mal à décrocher des entretiens et le peu que vous ayez passé n’ont rien donné ? Nous vous donnons quelques conseils pour persévérer !

Renforcer son personal branding en ligne

Pour booster votre recherche d’emploi, avez-vous pensé à vous créer une image de marque personnelle sur un réseau social ? Vous pensez peut-être que c’est une stratégie réservée aux entrepreneurs pour trouver des clients. Pourtant, c’est aussi une façon très puissante d’attirer des potentiels recruteurs sur votre profil. En mettant en avant vos valeurs, ce qui est important pour vous dans une entreprise, vos expériences passées, vos aspirations, vous devriez faire mouche auprès de votre recruteur idéal !
Pourquoi ne pas tenter l’expérience sur le principal réseau social professionnel ? Découvrez 4 piliers cruciaux pour réussir votre stratégie de personal branding sur LinkedIn !

S’auto-coacher pour ne pas abandonner sa recherche d’emploi

Se rappeler son pourquoi

N’oubliez pas votre motivation profonde, la raison qui vous pousse à faire cette recherche d’emploi. Que vous soyez en quête de sens au travail, d’autonomie, de liberté, de défis, votre « pourquoi » est crucial ! Pour vous en rappeler quotidiennement, vous pouvez même accrocher une citation inspirante qui vous le rappelle au-dessus de votre bureau.
Souvenez-vous que vous voulez en finir avec les bullshit jobs, que vous aspirez à un emploi riche de sens et en accord avec vos convictions. Cela vaut bien le coup de persévérer encore, non ?

Faire le bilan du positif

Même si vous n’avez pas encore décroché le job de vos rêves, vous y travaillez sérieusement ! Alors n’oubliez pas de faire un bilan du positif et de vous féliciter régulièrement. Peut-être êtes-vous en plein processus de recrutement qui se déroule bien ? Votre projet se précise-t-il au fur et à mesure des entretiens ? Avez-vous fait des rencontres intéressantes et eu des échanges enrichissants ? Notez tous les points positifs, même ceux qui vous paraissent insignifiants !
Rappelez-vous également régulièrement d’où vous partez ! Il y a peu, votre projet était flou, votre CV un brouillon et vos lettres de motivation inexistantes. Alors n’oubliez pas de vous féliciter pour le chemin parcouru !

Travailler sa confiance en soi

Cruciale pendant une période de recherche d’emploi, n’oubliez pas de chouchouter votre estime de vous-même et de travailler à la renforcer. Rappelez-vous régulièrement de vos qualités et donnez-vous des petits discours encourageants devant le miroir. Évitez également de vous comparer aux autres : vous faites votre propre chemin et c’est le seul qui compte vraiment !
Créez votre propre routine bien-être avec ces 7 exercices pour augmenter la confiance en soi.

S’offrir du temps pour soi

Enfin, n’oubliez pas de vous offrir du temps pour vous ressourcer et vous relaxer. Souvenez-vous qu’une recherche d’emploi se rapproche plus d’un marathon que d’un sprint. Alors permettez-vous des week-ends, voire des semaines entières sans recherche intensive sur les plateformes de recrutement. Vous ne repartirez que plus motivé et efficace, une fois votre pause terminée !
méthode pour gérer un entretien d'embauche
De la préparation au suivi des entretiens d’embauche en passant par la gestion des doutes, vous avez maintenant toutes les étapes pour réussir votre recherche d’emploi et enfin décrocher le job de vos rêves ! Votre carrière épanouissante n’attend que vous. Alors quand vous lancez-vous ?

Souhaitez-vous donner un coup de boost supplémentaire à votre recherche d’emploi ? Alors notre coaching ROCK est fait pour vous ! Un coach certifié et spécialisé dans l’accompagnement à la recherche d’emploi sera là pour vous aider à décrocher le job qui vous fera enfin clamer haut et fort : « j’aime le lundi » !

Mini-guide d'autocoaching

Des exercices et des réflexions pour mieux vous connaître et oser croire en votre job de rêve !

    8 méthodes pour tester un nouveau métier et valider son projet de reconversion

    8 méthodes pour tester un nouveau métier et valider son projet de reconversion

    C’est décidé, vous vous lancez dans un nouveau projet professionnel ! Vous avez même déjà une bonne idée de ce vers quoi vous voulez vous tourner. Plus en accord avec vos valeurs, ce nouveau job a tout pour vous plaire… sur le papier. Mais comment être sûr que l’herbe est vraiment plus verte à côté ? N’existe-t-il pas un moyen de découvrir de nouveaux métiers avant de se lancer dans une formation longue et exigeante ou dans une recherche d’emploi chronophage ? Bonne nouvelle, dans cet article, nous vous livrons 8 méthodes pour tester un nouveau métier avant de vous lancer.  Comment faire une immersion professionnelle avec ou sans Pôle Emploi, trouver un stage découverte, interroger des professionnels pour vous assurer que ce métier est fait pour vous ? Découvrez toutes nos idées et astuces !

    Entrer en contact avec des professionnels du secteur

    C’est sûrement la façon la plus simple de découvrir de nouveaux métiers : demander à des personnes qui exercent la fonction que vous visez comment se passe leur quotidien, quels sont leurs challenges, les points positifs et négatifs de leur travail. Cela fonctionne aussi si vous voulez plus d’informations sur une entreprise qui vous fait de l’œil.

    Via votre réseau

    La première étape est peut-être de regarder dans votre réseau. Connaissez-vous quelqu’un qui exerce le métier dans lequel vous aimeriez vous lancer ? Un de vos proches est-il en contact avec une personne à qui vous pourriez poser quelques questions ? Commencez par mener l’enquête ! Avec un lien en commun, cela vous permettra plus facilement d’obtenir un petit appel téléphonique ou d’inviter la personne à prendre un café.

    Via LinkedIn

    Quoi de mieux qu’un réseau social professionnel pour commencer à répondre à la question : « ce métier me correspond-il ? » Contacter une personne que vous ne connaissez pas peut sembler intimidant dans un premier temps. Toutefois, gardez en tête que vous n’avez rien à perdre. Au pire, vous essuyez un refus ou ne recevez aucune réponse. Il est même probable que vous soyez surpris de découvrir que beaucoup de personnes adorent parler d’elles et seront ravies de vous accorder un peu de temps !
    Gardez en tête d’aller à l’essentiel au moment d’envoyer un message à quelqu’un. Décrivez en quelques lignes votre situation :
    • vous êtes en reconversion professionnelle ;
    • vous cherchez donc à avoir plus d’informations sur le métier exercé par la personne ;
    • serait-elle disponible pour discuter avec vous de son quotidien ?
    Et si vous développiez un peu plus votre réseau en ligne pour avoir des contacts plus facilement ? Découvrez comment construire une redoutable stratégie de personal branding sur LinkedIn.

    Les questions à poser

    Félicitations ! Vous avez maintenant trouvé une petite poignée de professionnels qui acceptent de répondre à vos questions de carrière. Mais là, vous vous sentez peut-être paniqué : que puis-je leur demander ? Comment obtenir des éléments pertinents pour mon projet de reconversion professionnelle ?

    Voici une petite liste non exhaustive de questions à poser, à adapter en fonction de votre interlocuteur et de votre projet :
    • Quelles sont vos missions quotidiennes ?
    • Comment se déroule une semaine type pour vous ?
    • Depuis combien de temps exercez-vous ce poste ?
    • Quel est le niveau de rémunération pour ce type de métier ? Y a-t-il des avantages et/ou primes supplémentaires ?
    • Êtes-vous plutôt derrière un bureau ou sur le terrain ?
    • Travaillez-vous en équipe ?
    • Êtes-vous souvent en déplacement ?
    • Est-ce aisé de trouver un emploi dans ce domaine ?
    • Faut-il une formation ou une première expérience pour espérer être embauché ?
    • Quelles sont vos perspectives d’évolution ?
    • Quels sont les aspects positifs de ce métier ?
    • Quels sont les aspects négatifs de ce métier ? Comment les surmontez-vous ?
    • Auriez-vous des conseils particuliers à me donner ?
    À lire aussi : Vous souhaitez quitter votre grande entreprise pour une petite ? Faites le test et découvrez si vous êtes fait pour travailler en startup.

    Découvrir un métier en immersion pour se confronter à la réalité

    Aimeriez-vous aller plus loin qu’un simple entretien ? Visez-vous un métier artisanal ou manuel, que vous aimeriez expérimenter pour de vrai avant d’envisager une formation ? Bonne nouvelle, il existe plusieurs solutions pour tester un nouveau métier en conditions réelles avant de vous lancer !

    Avec un organisme privé

    Plusieurs entreprises privées proposent des offres pour découvrir un métier en immersion pendant une courte durée, en général de 1 à 30 jours.

    Savoir-faire et Découverte

    Savoir-faire et Découverte possède une large offre de stages découverte pour les métiers de l’économie locale orientés artisanat. C’est donc parfait si vous envisagez de devenir boulanger, apiculteur ou de monter votre entreprise de cosmétiques naturels et biologiques par exemple.

    L’interface est très simple d’utilisation. Vous pouvez directement visualiser les dates et lieux des stages proposés. Souvent ceux-ci sont réalisés en petits groupes, vous ne serez donc pas seul à tenter l’expérience de l’immersion professionnelle.

    Les prix varient en fonction de la nature du stage. Toutefois, la plupart sont finançables par votre Compte Personnel de Formation (CPF).

    À lire également : découvrez 4 pistes à explorer pour travailler dans le développement durable et trouver une offre d’emploi dans ce secteur.

    Test Un Métier

    D’illustrateur à agent de trafic aérien en passant par développeur d’applications mobile, Test Un Métier propose des stages d’immersion très variés, d’une durée de 1 à 30 jours.

    Comptez 1990 € pour un test métier avec un accompagnement prévu par la plateforme pour vous aider à trouver le meilleur stage en fonction de votre projet professionnel.

    Job Republik

    Job Republik est normalement prévu pour des personnes qui ont besoin d’un complément de revenus et souhaitent trouver des missions ponctuelles dans des entreprises en recherche de main-d’œuvre. Toutefois, vous pourrez peut-être y trouver votre bonheur pour tester l’environnement d’un métier que vous visez et rencontrer des professionnels du secteur.

    C’est une méthode un peu détournée pour tester un nouveau métier. Mais contrairement aux précédentes solutions, vous n’aurez pas besoin de financement et serez même rémunéré pendant votre exploration métier. Il vous faudra en revanche le statut de micro-entrepreneur pour accepter des missions sur cette plateforme.

    Avec Pôle Emploi

    Si vous êtes demandeur d’emploi en ce moment (indemnisé ou non), vous pouvez bénéficier d’une immersion professionnelle avec Pôle Emploi, appelée période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP).

    Si ce type d’expérience vous intéresse, vous devez prendre contact avec votre conseiller Pôle Emploi qui sera votre interlocuteur privilégié. La durée de l’immersion est d’un mois maximum, pendant lequel vous êtes intégré dans une entreprise. Un tuteur y est désigné pour vous accompagner au quotidien.

    De votre propre initiative

    Pourquoi ne pas contacter directement une entreprise pour trouver une expérience d’immersion ? Cette méthode ne fonctionnera pas nécessairement. Toutefois, des petites entreprises dans des secteurs peu concurrentiels et peu confidentiels pourront être intéressées. Mettez en avant que vous pourriez apporter une petite aide bénévole très temporaire et tentez votre chance.

    Effectuer un stage pour tester un nouveau métier

    Faire un stage en France

    Attention, la réalisation d’un stage en France est très encadrée. Il est obligatoire de signer une convention entre l’entreprise, le stagiaire et un établissement de formation. Ceci signifie que vous devez forcément être élève d’un organisme de formation habilité à signer une convention avec vous et une entreprise.

    Si ce n’est pas le cas, vous ne pourrez pas effectuer de stage en France pour tester un nouveau métier et devrez vous contenter des solutions citées ci-dessus.

    Faire un stage à l’étranger

    Si vous n’avez pas possibilité d’effectuer un stage en France, vous pouvez éventuellement envisager de l’effectuer à l’étranger. De nombreux pays disposent de législations moins exigeantes en matière de stage et pourront vous embaucher temporairement, même sans convention. Cet avantage vient toutefois avec une contrepartie : vous n’aurez peut-être pas autant d’avantages qu’en France, notamment en ce qui concerne le salaire et les horaires de travail. Mais c’est peut-être aussi l’occasion de partir à l’aventure ailleurs si vous le souhaitez !
    Vous avez maintenant plusieurs pistes à explorer pour tester un nouveau métier et valider votre projet de reconversion professionnelle avant de vous lancer dans une formation ou une recherche d’emploi !

    Pour aller plus loin, découvrez tous nos conseils et les étapes pour réussir votre reconversion professionnelle.

    6 podcasts de reconversion professionnelle pour vous accompagner dans votre changement de carrière

    6 podcasts de reconversion professionnelle pour vous accompagner dans votre changement de carrière

    C’est décidé, vous changez d’orientation professionnelle ! En pleine quête de sens, vous aspirez à une carrière épanouissante, en accord avec vos valeurs et qui respecte votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Que vous soyez encore en train de peaufiner votre projet, en cours de formation ou en pleine recherche d’emploi, écouter des témoignages ou des conseils avisés pourra vous aider à faire un pas supplémentaire dans la bonne direction. Découvrez notre sélection de 6 podcasts de reconversion professionnelle pour vous accompagner dans la vôtre. Pour chacun d’entre eux, nous vous recommandons un épisode particulièrement adapté à votre situation de changement de voie. Restez jusqu’au bout de l’article, nous y avons glissé un petit bonus ! Êtes-vous prêt à entamer votre reconversion professionnelle heureuse ?

    Change ma vie, un podcast pour apprendre à mieux gérer ses émotions 

    Change ma vie est un podcast que nous vous recommandons chaudement : des épisodes courts, des conseils très concrets et des exercices pratiques, l’essentiel est là ! Son hôte Clothilde Dussoulier, remplit très bien sa mission de vous donner des clés pour mieux comprendre et gérer vos émotions.

    Dans un processus de reconversion professionnelle, il est essentiel de ne pas se laisser submerger par ses émotions. Regards des autres, syndrome de l’imposteur, peur de l’échec, pensées limitantes, les thèmes abordés sont variés. Vous trouverez forcément des clés pour mieux accueillir vos propres ressentis et accompagner votre changement de vie professionnelle.

    L’épisode que nous vous recommandons : si vous le pouvez, nous vous conseillons d’écouter les épisodes dans l’ordre car il y a une vraie logique dans le déroulement du podcast. Pour vous en donner tout de même un propice à votre situation de reconversion, nous vous recommandons l’épisode 49 : Le confort dans l’inconfort. Changer de travail demande toujours de sortir de sa zone de confort. Même si cela peut paraître désagréable, c’est une étape nécessaire. Découvrez dans cet épisode quelques pistes pour bien vivre cette situation.

    Le bureau, un décryptage du monde du travail

    Le Bureau est un podcast de Welcome To The Jungle dont le dernier épisode est paru fin 2019. À travers des témoignages de travailleurs comme vous et nous, le podcast décortique notre rapport au travail. Les intervenants sont frappants d’humanité et il est aisé de se projeter et de s’imaginer à leur place. C’est podcast qui vous fera interroger le sens et la place que vous souhaitez donner à votre vie professionnelle, un questionnement essentiel dans un changement de voie.

    À lire également : préparation psychologique, entourage, formation, découvrez les 8 étapes-clés pour réussir votre reconversion professionnelle.

    L’épisode que nous vous recommandons : dans l’épisode #8 « Ceux qui travaillaient par conviction », Valentine et Éric racontent pourquoi ils ont décidé de quitter leurs emplois respectifs pour partir faire une expérience humanitaire de 2 ans en Inde. L’interview se déroule peu après leur retour. Ils se confient alors sur comment cette expérience a impacté leur vision de leur carrière. C’est un témoignage très intéressant qui vous donnera peut-être à votre tour envie d’intégrer une expérience associative dans votre parcours professionnel.

    Vocation, le podcast plein de bons conseils pour vous accompagner dans votre quête de sens au travail

    Témoignages de reconvertis, de salariés, d’indépendants, conseils pour faire des choix pour sa vie professionnelle, Vocation explore toutes les facettes de la quête de sens au travail. C’est un outil précieux pour accompagner un changement de métier, de secteur, tout en alignant sa vie professionnelle à ses convictions et ses valeurs. Vous y trouverez même des épisodes qui vous transportent dans le quotidien d’une fonction en particulier. C’est le format parfait pour explorer différentes voies et vous aider ou vous conforter dans vos choix.

    À découvrir sur le blog de Sensy : salarié, indépendant, votre cœur balance ? Avez-vous pensé à devenir slasheur pour intégrer plusieurs projets dans votre quotidien ?
    L’épisode que nous vous recommandons :  ne manquez pas l’épisode du 27 septembre 2020. Dans celui-ci, un expert du recrutement vous donne de précieux conseils concrets pour réussir votre recherche d’emploi : préparer son CV et ses entretiens, choisir les entreprises et les secteurs, s’organiser.

    L’Envol, un podcast de reconversion professionnelle à écouter en cas de coup de blues

    L’Envol, c’est un podcast de reconversion professionnelle pas comme les autres. Les témoignages sont inspirants, émouvants et donnent envie de se lancer et de prendre son envol dès aujourd’hui ! Si vous avez un coup de mou, que vous doutez de vos projets, écoutez un petit épisode du podcast l’Envol et repartez sur les chapeaux de roue ! C’est presque dommage qu’il n’y ait qu’une seule saison.
    L’épisode que nous vous recommandons : le témoignage de Sophie sur l’intrapreneuriat social qui montre qu’il n’est parfois pas nécessaire de quitter son entreprise pour donner du sens à sa carrière ! Vous êtes-vous déjà posé la question de devenir entrepreneur chez votre employeur ?

    Génération Do It Yourself, décryptage de succès et d’échecs pour gagner du temps

    Génération Do It Yourself, c’est le podcast à écouter quand vous voulez un petit coup de boost à votre projet professionnel. Le mot d’ordre des créateurs du podcast, c’est que vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps. Ils vous proposent donc de décortiquer les parcours de celles et ceux qui ont osé suivre leurs ambitions. Entrepreneurs, sportifs, artistes, découvrez ce qu’il se passe dans la tête de ces personnes accomplies et inspirez-vous de leurs parcours ! Nous vous prévenons, les épisodes sont très longs et durent plus de 2 heures pour la plupart. Mais c’est aussi ce qui permet de bien se plonger dans les pensées des intervenants.
    L’épisode que nous vous recommandons : l’épisode #169 décrypte le parcours d’un des fondateurs de l’application de méditation Petit Bambou. Celui-ci y raconte comment il a réussi à monter son entreprise avec peu de moyens et à rendre la méditation accessible à tous. Il mentionne aussi les bienfaits de cette pratique sur lui-même et l’importance de se retrouver seul avec ses pensées. Peut-être déciderez-vous de vous mettre à la méditation après l’écoute de son parcours ?
    À lire aussi : vous voulez un métier en accord avec vos valeurs et qui lutte pour la protection de l’environnement ? Découvrez nos conseils pour trouver un emploi dans le développement durable !

    Génération XX, le podcast de vie par des femmes pour des femmes

    Pour clôturer cet article, nous voulions mettre à l’honneur les femmes. Génération XX, ce sont 100 épisodes et autant de témoignages de femmes inspirantes. Plus que des récits de carrière, ce sont des confessions de parcours de vie qui vous attendent. Ce n’est pas directement un podcast de reconversion professionnelle mais il vous fera ouvrir les yeux sur plusieurs choses : vos rêves comptent et ne doivent pas être abandonnés. Votre vie est un tout et votre carrière ne fait pas tout. C’est en arrivant à trouver l’équilibre et l’alignement dans toutes les facettes de votre vie que vous trouverez l’épanouissement.
    Pour les hommes qui liraient cet article, Génération XX n’est pas réservé aux femmes. Projets ambitieux, détermination avec une pointe de sensibilité et d’émotions, vous y trouverez aussi de nombreuses pistes de réflexion et une bonne dose d’inspiration !
    L’épisode que nous vous recommandons : l’épisode #86 en 3 parties qui suit les 2 fondatrices de JHO, une marque de protections périodiques en coton biologique. L’hôte du podcast a suivi les 2 femmes sur plusieurs mois pour suivre l’évolution de leur jeune entreprise. Grossesse, levée de fonds, bien-être des salariés, les thèmes abordés sont variés et suivre l’évolution des fondatrices pendant ces quelques mois est passionnant !
    À découvrir sur le blog de Sensy : un projet de bébé en cours ? Découvrez notre guide pour changer de travail pendant votre congé maternité.

    En bonus : une chaîne Youtube pour découvrir un métier en moins de 10 minutes

    Quel est le quotidien d’un ostréiculteur, tatoueur, boulanger ou prothésiste dentaire ? Pour changer du format podcast, nous voulons aussi vous proposer une chaîne Youtube : Maintenant j’aime le lundi. En moins de 10 minutes, écoutez une personne décrypter son quotidien et vous donner des clés pour exercer son métier. C’est ludique et informatif, idéal pour un petit moment de détente. À l’aide de ces vidéos, notez pour chaque métier les aspects positifs et négatifs que vous y voyez. De cette façon, vous mettrez en lumière ce qui compte vraiment pour vous dans votre carrière et pourrez vous conforter dans votre projet de reconversion professionnelle ou le réajuster si besoin.

    Nous espérons que ces idées de podcasts de reconversion professionnelle vous inspireront pour votre propre changement de voie ! Nouvelle entreprise, secteur différent ou intrapreneuriat, quoique vous fassiez, faites-le pour vous, en accord avec vos valeurs et avec le sens que vous voulez donner à votre vie !

    Quitter une grande entreprise pour une startup, est-ce pour vous ? Faites le test !

    Quitter une grande entreprise pour une startup, est-ce pour vous ? Faites le test !

    « Pourrais-tu remplir le rapport d’avancement du processus B42 pour demain s’il-te-plaît ? » vous demande votre collègue en passant devant votre bureau. Vous soupirez et vous vous mettez à rêver. Ne serait-ce pas plus épanouissant d’accompagner le développement d’une entreprise qui débute, plutôt que de se conformer à des processus bien huilés ? À la lecture des nombreux témoignages sur Internet, vous vous dites peut-être : « et si je quittais mon job dans un grand groupe pour intégrer une startup ? » Mais derrière les avantages de liberté et les défis à relever, qu’implique réellement l’environnement de travail des startups ? Quitter une grande entreprise pour une petite, est-ce compatible avec votre personnalité et vos aspirations professionnelles ? Faites le test en répondant aux questions ci-dessous !

    Connaissez-vous la différence entre une petite entreprise et une startup ?

    Première question intéressante : est-ce que toutes les petites structures sont des startups ? En France, les catégories d’entreprises sont rangées par nombre d’employés et valeur du bilan annuel. Ainsi :

    • une microentreprise ou TPE désigne une structure de moins de 10 salariés et dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 2 millions d’euros ;
    • une PME (petite ou moyenne entreprise) intègre moins de 250 employés et génère un chiffre d’affaires n’excédant pas 50 millions d’euros.

    Qu’en est-il des startups alors ? La nomenclature est moins claire dans ce cas-là. D’après le site Legalstart, il s’agirait d’un statut temporaire pour désigner les jeunes entreprises qui ont des besoins de financement, un potentiel de forte croissance et qui utilisent de nouvelles technologies dans leurs produits. Le statut serait perdu à partir du moment où le modèle économique de la startup commence à se stabiliser.

    Dans la suite de article, nous parlerons surtout des TPE et startups, même si certains de nos conseils peuvent également s’appliquer si vous postulez en PME.

    Saurez-vous vous adapter à des changements de direction et de stratégie fréquents ?

    Si les processus des grands groupes peuvent sembler rigides et peu efficaces à première vue, ils ont l’avantage de poser un cadre clair et structuré sur votre travail. En travaillant en startup ou petite entreprise, les choses seront sûrement bien différentes ! Préparez-vous à devoir vous adapter du jour au lendemain. Il suffit que les bêta-testeurs fassent des retours négatifs sur le futur design du site web et c’est tout votre travail qui recommence ! Les investisseurs pensent qu’une fonctionnalité cruciale est manquante ? Attelez-vous de nouveau à la tâche, il n’y a pas de temps à perdre !

    À la lecture de ces lignes, sentez-vous déjà le stress monter ? Peut-être devriez-vous réfléchir encore un peu avant d’envoyer votre CV à une startup ? Si, au contraire, vous vous projetez déjà dans tous ces défis à relever, vous avez sûrement raison de vouloir quitter une grande entreprise pour une petite.

    Êtes-vous prêt à être personnellement impliqué dans votre travail ?

    Loin de nous l’idée de vous suggérer de travailler sans répit ! Ce ne sont pas les valeurs que nous défendons chez Sensy. Par contre, il est vrai qu’en intégrant une startup ou une petite entreprise, vous vivez plus personnellement les hauts et les bas de l’entreprise. Dans les structures importantes, les émotions sont souvent diluées par des couches de hiérarchie et les nouvelles partagées par e-mail sans spontanéité.

    C’est aussi pour cette raison que les petites entreprises prennent en compte vos valeurs personnelles au moment du recrutement. C’est un avantage à la fois pour vous et pour votre employeur. Ce dernier peut compter sur ses collaborateurs pour intégrer et diffuser les valeurs de l’entreprise. De votre côté, vous trouvez du sens et de l’épanouissement dans les messages de votre employeur, en accord avec votre vision du monde !

    À lire aussi : découvrez comment trouver votre pourquoi pour cibler une prochaine entreprise qui partage vos valeurs !

    Vous tenez-vous au courant des dernières tendances de votre domaine ?

    Eh oui, quand vous travaillez dans une startup, TPE ou PME, il est essentiel de faire de la veille active de votre secteur. C’est en restant à la pointe des dernières avancées que votre entreprise a une chance de rester dans la course, sans que ses produits deviennent obsolètes. C’est d’autant plus vrai à l’heure du digital et des réseaux sociaux où tout évolue à une vitesse fulgurante : les algorithmes, les tendances et les préoccupations ! Alors si vous espérez tirer votre épingle du jeu en startup, faites chauffer votre moteur de recherche favori. Fini la grosse boîte bien implantée dans son secteur !

    Quitter une grande entreprise implique souvent de travailler plus étroitement en équipe, y êtes-vous préparé ?

    Qui dit petite boîte dit aussi travail à plusieurs ! Préparez-vous à intégrer une équipe soudée où collaboration et communication sont essentielles pour avancer. C’est aussi important dans une multinationale mais en général, les processus s’assurent que l’information circule bien. Si vous souhaitez vous sentir intégré et impliqué dans une petite boîte, oubliez les projets en mode sous-marin. Assurez-vous également d’échanger régulièrement avec vos collègues sur vos tâches quotidiennes.

    Savez-vous préserver votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?

    Qui dit travail dans une petite structure dit souvent responsabilité et implication personnelle dans la réussite et la survie de l’entreprise. N’oubliez toutefois pas votre santé mentale et réservez-vous de vrais moments de déconnexion et de repos, sans quoi vous ne tiendrez pas sur le long terme !

    Le non-respect du droit à la déconnexion est d’ailleurs une des dérives du monde des startups mise en lumière par le compte Instagram Balance ta startup. Ce média social, créé en décembre 2020, fédère 6 mois après quelques 200 000 abonnés, la preuve que l’environnement de travail en startup n’est pas toujours complètement rose. Ne vous faites pas avoir par l’image « cool » de certaines entreprises et renseignez-vous bien sur les conditions de travail avant de quitter une grande entreprise pour une petite.

    À lire également : découvrez nos conseils pour préserver votre équilibre entre votre vie personnelle et professionnelle, même en télétravail.

    Êtes-vous naturellement proactif et créatif ?

    Prendre des initiatives et proposer des idées originales pourraient être peu appréciées dans certains grands groupes attachés à leurs traditions et leur organisation. Par contre, dans une petite entreprise, vous pourrez faire mouche et être reconnu pour vos bonnes idées qui sortent du cadre ordinaire ! Si vous avez toujours le cerveau en ébullition au travail, intégrer une startup est peut-être une opportunité de vous exprimer pleinement ! Renseignez-vous sur le management en place pour vous assurer que l’entreprise que vous visez propose bien un environnement adapté à vos idées fulgurantes.

    Vous sentez-vous opprimé par les processus des grands groupes ?

    Évoquer le temps infini passé en réunion à écouter vos collègues d’une oreille distraite tout en tentant de répondre à vos e-mails vous fait soupirer ? En avez-vous marre de remplir des documents Excel exigés par le processus A12 mais dont l’utilité vous dépasse ? Avez-vous plein d’idées pour améliorer l’efficacité de votre équipe mais un N+1 qui vous répond d’un air triste qu’il n’a pas le pouvoir de changer l’organisation aussi radicalement ? Peut-être trouverez-vous alors votre compte à travailler dans une petite entreprise un peu plus agile ?

    Au contraire, sentez-vous que vous seriez perdu sans la structure et le processus clairement défini de votre grande entreprise ? Prenez-vous du plaisir à expliquer à vos nouveaux collègues le fonctionnement de système bien huilé ? Alors il est peut-être préférable pour vous de rester dans un grand groupe pour le moment.

    Avez-vous répondu « oui » plus de 5 fois aux questions ci-dessus ? Alors quitter une grande entreprise pour une startup est peut-être fait pour vous ! Qui sait, vous pourrez peut-être y trouver un environnement propice à votre épanouissement et vos ambitions. Vous avez 4 ou 5 réponses positives ? Et si vous vous renseigniez sur les programmes d’intrapreneuriat de votre grand groupe pour vous challenger sans démissionner ? Vous avez moins de 4 « oui » ? Finalement, vous n’êtes pas si mal là où vous êtes. Si vous commencez à vous ennuyer dans vos missions, cherchez peut-être à évoluer ou postuler dans une autre grande entreprise !

    Changer de travail pendant son congé maternité : notre guide pas à pas

    Changer de travail pendant son congé maternité : notre guide pas à pas

    Bébé est bientôt là ! Avec ce nouveau membre dans votre famille, un florilège de questions vous occupe sûrement déjà l’esprit : « comment me préparer à l’accouchement ? », « qu’ai-je besoin d’acheter pour accueillir bébé comme il se doit ? », « quand dois-je l’inscrire à la crèche ? ». Peut-être qu’au milieu de toutes ces interrogations, la question : « ne serait-ce pas le moment de changer de travail ? » n’est pas bien loin. Que vous ayez déjà pris en grippe votre job actuel ou que vous vous demandiez si vous pourrez toujours concilier vie personnelle et vie professionnelle une fois maman, vous êtes au bon endroit ! Démission, formation, congé parental, reconversion professionnelle, suivez le guide et posez-vous les bonnes questions pour répondre à votre interrogation : « changer de travail pendant son congé maternité, est-ce une bonne idée ? »

    Faire le point sur votre envie de changement professionnel

    Votre emploi actuel ne vous convient plus : vos envies et motivations ont changé ! Changement d’entreprise, projet entrepreneurial ou même nouvelle carrière, le congé maternité est peut-être le moment de vous lancer. Commencez par faire le point et comprendre votre souhait d’évolution.

    Vos priorités changent

    À côté de l’excitation d’être parent, pour la première fois ou pas, les interrogations sur votre futur vie professionnelle vous taraudent peut-être : « est-ce que mon travail prenant est vraiment compatible avec la maternité ? », « comment profiter de moments de qualité avec mon bébé sans me sentir dépassée au travail ? ». Ce sont des questions complètement légitimes !

    Avez-vous envie de continuer à développer votre vie professionnelle, tout en vous épanouissant dans votre rôle de maman ? Essayez tout d’abord de trouver une organisation avec votre compagnon pour préserver votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle après l’arrivée de bébé. Sentez-vous que c’est le moment pour vous de changer d’entreprise ? Dans ce cas-là, essayez de profiter de votre temps libre pour postuler pendant votre congé maternité. Attention toutefois à ne pas vous surmener !

    À l’inverse, vous souhaitez peut-être vous investir à fond dans votre rôle de maman. Dans ce cas-là, demandez-vous : « puis-je réduire la longueur de mes journées de travail sans me mettre en défaut avec mes missions actuelles ? », « serait-ce possible de négocier un temps partiel ? » Parlez-en peut-être même à votre responsable avant votre départ. Si vous sentez un blocage, c’est peut-être l’occasion de changer d’entreprise, voire d’envisager une reconversion professionnelle !

    Vos valeurs prennent un tournant

    Au-delà de vos priorités, peut-être sentez-vous aussi que vos valeurs prennent un tournant ? Vous faites plus attention à votre alimentation, écoutez plus votre corps. Vous vous interrogez sur l’avenir qu’auront vos enfants : « quel monde vais-je leur laisser ? » Peut-être sentez-vous même une prise de conscience écologique se dessiner ? Dans ce contexte, le congé maternité peut vous faire ouvrir les yeux : votre métier actuel n’est plus en accord avec les valeurs que vous souhaitez défendre, avec la vision du monde dans lequel vous souhaitez élever vos enfants. Dans ce contexte, pourquoi ne pas changer de travail pendant votre congé maternité et donner un nouveau tournant à votre carrière ?

    Vous êtes en pleine prise de conscience écologique ? Explorez ces 4 pistes pour travailler dans le développement durable.

    La coupure vous fait prendre du recul

    La coupure de votre congé maternité arrive-t-elle comme une libération ? Peut-être que le fait de ne plus vous rendre au travail vous fait ouvrir les yeux sur ce job qui n’est ni épanouissant, ni intéressant, dans lequel vous vous ennuyez. Une fois bébé arrivé, vous vous rendez compte que vous n’avez pas envie de reprendre le travail après votre congé maternité. Ce désir va-t-il plus loin que l’inquiétude de vous séparer de votre nouveau-né ? Si vous vous reconnaissez dans ces situation, c’est peut-être l’occasion idéale de tout remettre à plat et de se poser des questions sur votre avenir professionnel.

    Construire son plan d’actions pendant sa grossesse

    Puis-je démissionner pendant mon congé maternité ?

    En France, aucun problème, vous pouvez quitter votre emploi pendant votre congé maternité ! Si vous démissionnez avant votre accouchement, vous n’êtes pas tenue d’effectuer votre préavis de départ. Par contre, si vous concrétisez votre souhait de départ après l’arrivée de votre enfant pour travailler dans une autre entreprise, vous devrez effectuer le préavis fixé par votre contrat de travail. Les conditions sont différentes si vous quittez votre employeur pour élever vos enfants. Découvrez toutes les modalités pour démissionner pendant son congé maternité sur le site du Service Public.

    Puis-je me former pendant mon congé maternité ?

    Pendant cette période, votre contrat de travail est suspendu. Votre employeur ne peut donc pas financer une éventuelle formation. Par contre, rien ne vous empêche de suivre une formation payée par vous-même ou votre Compte Personnel de Formation (CPF). Attention toutefois à ne pas trop vous surcharger, à vous ménager et prendre du temps pour vous !

    Puis-je prendre un congé parental pour ébaucher mon projet professionnel ?

    Rien ne vous en empêche mais ce n’est pas la fonction première du congé parental. Si vous prenez un congé total, vous ne pourrez exercer aucune activité professionnelle autre que celle d’assistante maternelle pendant cette période. Vous pouvez éventuellement prendre un congé partiel en gardant minimum 16 heures de votre emploi actuel et utiliser une partie de votre temps libre pour construire votre nouveau projet professionnel.

    Pour demander un congé parental, vous devez prévenir votre employeur par lettre recommandée, un mois avant la fin du congé maternité ou 2 mois avant la date souhaitée de votre départ si vous êtes déjà revenue au travail.

    Puis-je postuler à un nouvel emploi en étant enceinte ?

    Vous êtes décidée à changer d’entreprise et avez même commencé à postuler à des offres d’emploi. Bravo ! Mais au moment de vous rendre au premier entretien, vous vous demandez si votre ventre rond ne va pas être un problème pour le recruteur. Rassurez-vous, la grossesse n’est pas un frein de discrimination à l’embauche ! Soyez honnête pendant l’entretien et parlez de votre heureux événement. Vous pourrez de cette façon vous mettre d’accord dès le départ avec l’employeur sur une date de prise de poste qui conviendra aux 2 parties. N’oubliez pas non plus que si vous démissionnez avant votre accouchement, vous n’êtes pas tenue d’effectuer votre préavis de départ !

    Se lancer et changer de travail pendant son congé maternité

    Faites-vous accompagner dans votre transition

    Avec un bébé qui arrive, vous n’avez pas le temps d’écumer le web à la recherche de votre nouvelle voie professionnelle ! Et si, pour gagner du temps, vous vous faisiez accompagner pendant cette transition professionnelle ? C’est parfait si vos envies ne sont pas claires, que vous souhaitez vous lancer mais que vous ne savez pas par où commencer. Avant votre départ en congé maternité, vous pouvez demander un bilan de compétences à votre employeur. Vous pouvez également faire appel à un coach professionnel, pour profiter de votre temps libre avant l’arrivée de bébé pour faire un peu d’introspection.

    Découvrez la différence entre bilan de compétences, coaching et mentorat dans notre article dédié et trouvez la meilleure formule pour vous !

    Découvrez le programme Sensy, sur 3 mois, finançable par votre CPF et compatible avec un congé maternité !

    Prenez le temps de vous lancer

    Votre idée se précise et vous êtes prête à vous lancer dans ce beau projet de reconversion ? Ne vous précipitez pas non plus et acceptez de vous laisser le temps de vous conforter dans votre projet, de le valider et de le concrétiser. Avoir un nouveau membre dans la famille va chambouler votre équilibre, votre quotidien alors laissez-vous la possibilité de réajuster si besoin et de prendre plus de temps que prévu ! 

    À lire aussi : pour passer à l’action en toute sérénite, découvrez 8 étapes clés pour ne pas vous tromper et réussir votre reconversion professionnelle.

    Mini-guide d'autocoaching

    Des exercices et des réflexions pour mieux vous connaître et oser croire en votre job de rêve !

      15 minutes par jour et 7 exercices pour augmenter la confiance en soi

      15 minutes par jour et 7 exercices pour augmenter la confiance en soi

      « Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre. » Cette citation de Goethe résume bien le message derrière cet article. Beaucoup de personnes confondent encore confiance en soi et timidité. Certes, un manque de confiance en soi a un impact sur ses relations avec autrui. Mais ce n’est pas la seule  ! L’estime de soi, ainsi que la capacité à rebondir en cas d’échec font également partie intégrante de la confiance en soi. Quand vous ne vous sentez plus aligné dans votre travail, que vous pensez à vous reconvertir, mais que vous n’osez pas : « Je n’y arriverai jamais », « Que vont penser les autres ? », « Que faire si j’échoue ? », c’est votre manque de confiance en vous qui parle. La bonne nouvelle, c’est qu’avec un peu de pratique, prendre confiance en soi est possible ! Découvrez 7 exercices pour augmenter la confiance en soi, à pratiquer au moins quelques minutes chaque jour et sans modération !

      Améliorer son estime de soi

      Se rappeler ses qualités

      Quand quelqu’un vous interroge sur vos qualités, êtes-vous du genre à bafouiller et hésiter, tout en vous demandant : « pourquoi ne m’a-t-il pas demandé mes défauts ? J’en ai déjà 10 en tête… » ? Si vous vous reconnaissez dans ce comportement, alors cet exercice est fait pour vous ! Avant de le mettre en place, vous devrez mener une petite investigation. Demandez à quelques-uns de vos proches les 3 qualités principales qu’ils vous donneraient. Vous pouvez mener l’enquête auprès d’un collègue de longue date que vous appréciez, d’un membre de votre famille, de votre conjoint, d’un ami et noter toutes leurs réponses.

      Maintenant que vous avez votre liste de qualités, votre but va être de la mémoriser et de la réciter régulièrement, un peu comme une poésie. Même si c’est un exercice difficile, l’idéal est de les dire à voix haute devant le miroir tous les matins. Si c’est trop contraignant, vous pouvez vous les répéter dans votre tête, par exemple pendant votre brossage de dents. Ayez toujours votre liste initiale à portée de main au cas où vous auriez un petit trou de mémoire. Voilà une belle façon de démarrer la journée en toute confiance !

      En finir avec les mots saboteurs

      Vous arrive-t-il de vous traiter de « stupide », « égoïste », «  », parfois même à voix haute ? Un conseil : arrêtez. Ce comportement peut vous paraître anodin, mais il ne l’est pas, loin de là. À chaque fois que vous ancrez un adjectif dévalorisant dans votre tête, vous entamez votre estime et votre confiance en vous-même. Vous vous construisez une croyance limitante qui n’est pas sans conséquence et qui finira par vous convaincre que vous n’êtes pas assez intelligent, solide ou charismatique pour décrocher ce job, monter votre entreprise et poursuivre vos rêves. 

      Pour mener à bien cet exercice, le plus important est de prendre conscience des situations où vous employez ces mots saboteurs. Dès que vous vous surprenez à prononcer ou penser un mot dévalorisant, essayez de reformuler la phrase de manière plus positive. Par exemple : « Je suis tête en l’air, j’ai oublié mes clés ! » Et si vous vous disiez à la place : « Certes, j’ai oublié mes clés et je ne m’en suis rappelé qu’après avoir claqué la porte. La prochaine fois, je m’en souviendrai avant de quitter la maison. » En pratiquant cet exercice dès que la situation se présente, vous perdrez petit à petit l’habitude de vous dévaloriser.

      Se reconnecter au positif

      Souriez à la vie et la vie vous sourira. Cette citation reprise à l’envi n’est-elle qu’un doux rêve idéaliste ? Ce n’est pas ce que nous pensons ! Êtes-vous familier avec la méthode Coué ? Le principe est simple : suggérer à votre imagination ce que vous voulez voir arriver. Ainsi, quand vous vous répétez dans votre tête des affirmations positives comme : « Je suis capable d’accomplir de grandes choses », « Je suis en paix avec moi-même » ou « Je m’affirme de plus en plus, avec bienveillance et authenticité », vous finissez par les intégrer. Choisissez-en une qui vous inspire chaque jour (par exemple avec cette liste d’affirmations positives) et répétez-la quelques fois sous la douche le matin. Pour un petit coup de boost en plus, vous pouvez même faire parler votre corps : souriez et prenez une posture confiante.

      image1

      Prendre confiance en soi dans ses relations avec les autres

      Accepter les compliments et en donner

      Quand vous recevez un compliment, vous arrive-t-il de refuser d’en prendre l’entière responsabilité ? « J’ai eu de la chance »,  « Je n’y serai pas arrivé seul. » Sachez que dans ces moments-là, c’est votre manque de confiance en vous qui parle à votre place. La prochaine fois que vous recevez un compliment, acceptez-le en disant simplement « Merci ». 

      Prenez aussi l’habitude de donner des compliments aux autres. C’est le meilleur moyen d’en recevoir à votre tour et c’est un excellent exercice pour augmenter sa confiance en soi. Adoptez la bonne pratique suivante : un jour, un compliment ! Chaque jour, essayez de complimenter quelqu’un : votre collègue qui a donné une présentation très claire, votre proche qui vous a cuisiné un excellent repas, votre enfant qui a eu une bonne note à l’école.

      Éviter la comparaison dévalorisante

      Le manque de confiance en soi est souvent renforcé par les comparaisons que nous faisons vis-à-vis d’autrui. Mettez-vous bien en tête que vous comparez toute votre vie avec ce que les autres veulent bien vous montrer de la leur, c’est-à-dire le meilleur.

      Par exemple, votre vieil ami du lycée a monté une entreprise à succès pendant que vous vous épuisez dans un job sans perspective palpitante d’évolution ? Peut-être que cet ami travaille non stop et se sent très seul, contrairement à vous qui avez une famille aimante pour vous soutenir. Quand vous vous prenez en flagrant délit de comparaison dévalorisante, essayez de la tourner de façon  : « Cet ami a trouvé sa voie professionnelle, comment puis-je faire pour faire de même ? Peut-être puis-je commencer par lui poser quelques questions sur son parcours ? »

      Renforcer sa capacité à oser et donc… accepter d’échouer

      Accepter ses erreurs et en tirer des enseignements

      Vous n’êtes pas parfait, mais c’est normal ! Oui, il vous arrive de faire des erreurs : rater une présentation, ne pas réussir un entretien d’embauche, ou juste casser une assiette en vidant le lave-vaisselle. Non, ce n’est pas grave ! Ce qui compte, c’est la façon avec laquelle vous gérez les émotions que ces situations vous procurent. Vous ne vous laissez pas abattre ? Vous acceptez vos déconvenues et en tirez des enseignements ? Vous êtes sur la bonne voie ! Entraînez-vous chaque jour à faire le bilan de vos petites erreurs et de ce qu’elles vous ont appris pour aller de l’avant !

      Si vous voulez vous détacher pleinement du jugement des autres et prendre plus de risques, découvrez un autre de nos articles sur la confiance en soi.

      Sortir de sa zone de confort et passer à l’action

      Savez-vous comment votre routine arrive à être à la fois confortable et ennuyeuse ? C’est parce que vous en maîtrisez tous les aspects. Elle est donc sans surprise, bonne comme mauvaise. C’est agréable mais en contrepartie, c’est un quotidien qui vous lance peu de défis ! Et pourtant, ce sont ceux-ci qui vous font avancer et grandir. Notre conseil : osez sortir de votre zone de confort !

      Il ne s’agit pas non plus de tout plaquer du jour au lendemain pour devenir maraîcher dans la Drôme ! L’idée est plutôt de vous lancer des mini-défis qui vont vous donner un peu de fil à retordre. En les réussissant haut la main, vous augmenterez petit à petit votre confiance en vous. Votre mission si vous l’acceptez : vous lancer un défi par semaine ! En voici 2 exemples : 

      • vous n’osez pas affirmer vos idées en réunion ? Essayez d’initier une de vos propositions lors de la prochaine réunion. Si vous n’y arrivez pas, ne vous culpabilisez pas et retentez votre chance !
      • l’entreprenariat vous tente mais vous fait très peur en même temps ? Imprégnez-vous de témoignages inspirants, par exemple grâce à ces 10 podcasts motivants, ou menez l’enquête auprès d’un entrepreneur de votre réseau.

      Pour continuer la lecture : découvrez nos 5 conseils pour accepter l’échec professionnel et rebondir en cas de déconvenue !

      La checklist d’exercices pour augmenter la confiance en soi, jour après jour

      À vous de l’adapter en fonction de vos habitudes et votre emploi du temps, mais voici une checklist pour mettre en place dès aujourd’hui une nouvelle routine et booster votre confiance en vous ! Investissez 15 minutes de votre journée et changez votre vie dès aujourd’hui. 

      Pour bien démarrer la journée :

      [ ] Se rappeler et se répéter sa liste de qualités (en se brossant les dents par exemple).
      [ ] Noter et se répéter plusieurs fois une pensée positive. 
      [ ] Réfléchir à une circonstance qui permettrait de faire un compliment sincère au cours de la journée.
      [ ] S’assurer que le petit défi de la semaine est défini et a sa place dans l’agenda.

      Pour faire le bilan le soir :

      [ ] Faire le point sur les éventuels mots saboteurs employés à son égard et reformuler positivement ses pensées dévalorisantes.
      [ ] Noter les compliments donnés et reçus.
      [ ] Tirer des enseignements de ses erreurs ou échecs de la journée. Si besoin, définir des actions pour aller de l’avant.
      [ ] Réfléchir à ses éventuelles comparaisons dévalorisantes vis-à-vis d’autrui. Comment les reformuler de manière inspirante ?

      Êtes-vous prêt à vous lancer et mettre en pratique ces 7 exercices pour augmenter la confiance en soi ? N’hésitez pas à les mettre en place un par un, en commençant par celui qui vous parle le plus. Lequel est-ce ? Racontez-nous en commentaires ! Pour une dose de motivation supplémentaire, découvrez cette courte vidéo inspirante et instructive (elle est en anglais, activez les sous-titres français si besoin).